La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Pesticides : un désastre sanitaire prévisible !

Par      • 17 Sep, 2007 • Catégorie(s): Agriculture  Agriculture   Environnement  Environnement    

Les agriculteurs le savent ! L’absence de précautions vis à vis de la manipulation des produits phyto-sanitaires risque de leur coûter cher. L’étude épidémiologique du cancérologue Dominique Belpomme à la Martinique atteste d’une relation directe entre l’utilisation massive des pesticides et certaines formes de cancer et autres malformations congénitales. En France, les chercheurs de l’université de Bordeaux ont établi que l’exposition aux pesticides augmenterait le risque de cancer du cerveau de 200%. La multiplicité de plantes vertes à l’intérieur de l’habitat contribuerait également à favoriser le risque.

Un pays comme le Danemark s’est engagé à une réduction massive de l’utilisation des produits phyto-sanitaires par la mise en oeuvre d’une sur-taxation progressive. L’objectif doit être à long terme d’interdire l’usage de ces produits. Ils stérilisent le sol et obligent à augmenter la part d’intrants, grands consommateurs de CO2 et producteurs d’azote. Une ferme disposant de 150 hectares utilise 20000 litres de gasoil par an. La hausse des prix agricoles doit davantage aux répercussions du modèle productiviste dont nous voyons que, sous tous les plans, ils nous mènent droit dans le mur. Le contexte d’augmentation des prix des céréales est favorable à la mise en place de mesures et de réformes urgentes.

Le parti socialiste, au travers de la plume de Victorin Lunel, secrétaire national à l’outre-mer, a tenu à réagir sans l’once de la moindre proposition. Cette vision compassionnelle m’exaspère profondément. Elle nous stérilise collectivement. Allez les petits… osons !

Source : Yahoo

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. Pour ma part, je le sais depuis longtemps, donc toute personne un peu intéressée par le sujet le sait depuis longtemps aussi !
    Les médias me gavent avec leur scoops qui n’en sont pas !
    Cela fait des années que je n’achète plus de bananes des DOM-TOM si elles ne sont pas bios !
    Le bio et le commerce équitable sont là pour protéger la planète ET les producteurs !
    Faisons des achats citoyens bon sang !!!
    Il y en a marre de ce type de scandales !