La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Marée noire : Obama, un guignol bien ordinaire ?

Par      • 16 Mai, 2010 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

On pouvait critiquer Bush à l’occasion du passage de l’ouragan Katrina qui avait détruit la Nouvelle Orléans le 29 août 2005. Mais entre nous, Obama fait-il vraiment mieux face à la catastrophe écologique qui s’abat sur le détroit de Floride et sur la Louisiane et que certains n’hésitent pas à comparer à un véritable Tchernobyl des mers ?

Au rythme des 800000 litres/jour (l’équivalent de 5000 barils) qui se déversent dans la mer, la compagnie BP, dans l’incapacité de trouver la moindre solution technique à un phénomène d’une ampleur qui la dépasse, disposera-t-elle encore des moyens pour indemniser les pêcheurs, les professionnels du tourisme, etc ? Et puis, entre nous, pour les dauphins, les crustacés, ça leur fait une belle jambe de savoir que BP indemnisera. Combien d’espèces, combien d’animaux  vont encore disparaître au travers de cette catastrophe ?

Alors qu’il a autorisé l’extension des zones de forage pétrolier en mer quelques jours avant le naufrage de la plate-forme pétrolière, Barack Obama explique aux gogos qui veulent l’entendre qu’il partage la colère des victimes de la marée noire. Ça leur fait une belle jambe de le savoir, non ?

Mais, diantre, pourquoi ne fait-il pas intervenir l’État fédéral, l’armée, que sais-je encore, pour colmater cette fuite au plus vite ? Si un État tel que les États-Unis ne dispose d’aucun moyen technique pour résorber cette fuite, alors, il faut de toute urgence arrêter le forage du pétrole en mer dans le monde entier !

Heureusement, Obama, à court d’idées, peut compter désormais sur le secours de la France et de Jean-Louis Borloo. Les crustacés n’ont plus qu’à bien se tenir.

Le Détroit de Floride vu de lespace

NB Google a mis en place un centre de crise sur la marée noire. Est-ce là-encore pour palier les insuffisances de l’État fédéral américain qu’est censé diriger Barack Obama ?

Crédit photos : Techno-Science.net, Starwizz, L’Usine Nouvelle

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

10 Réponses »

  1. Les Etats-Unis ne sont pas un Etat pétrolier… je pense qu’ils ne sont pas équipés pour une catastrophe d’une telle ampleur… et puis BP et eux doivent se refiler la patate chaude…
    Il faut avoir conscience de ses limites et demander de l’aide à des Etats qui eux ont l’équipement nécessaire !
    Décidément… tout va mal en ce moment…

  2. @Virginie

    Une puissance militaire comme les États-Unis… tout de même ! Pas être foutu d’envoyer un pavé de béton pour colmater ce trou. Je sais… C’est pas aussi simple. Mais pourquoi, boudiou de boudiou, l’État fédéral n’a toujours pas levé le petit doigt alors que ça fait plus de 3 semaines que le pétrole se déverse dans la mer ?

  3. @ Denis,

    Calme toi pépère, c’est pas bon de s’énerver comme ça ! ;+)
    Tu as raison, ce n’est pas aussi simple que ça de colmater cette fuite.
    Et puis sans doute y a-t-il des raisons que nous ignorons, des intérêts cachés…
    Toujours est-il que c’est une foutue catastrophe !

  4. Denis,

    Je te trouve bien sévère avec une de mes « idoles »,en tout cas la personne politique pour laquelle j’ai le plus de respect.

    Il faut peut-être considérer que l’action de Barack Obama s’inscrit en général plus dans la durée que dans l’instantané. Il ne se met pas en première ligne dans les médias comme d’autres aiment à le faire.

    On verra bien quelles mesures il fait adopter pour que çà ne se reproduise plus, en tout cas avec si peu de précautions.

  5. @jean-Philippe

    C’est aussi une des miennes qui laisse se déverser 3000 barils/jour dans la mer, BP n’en pompant que 2000 sur 5000.

    Qu’est-ce qui justifie que l’État fédéral américain n’engage pas ses moyens ? Je ne comprends toujours pas.

  6. @denis

    Je pense que tu surestimes l’état fédéral. Pourquoi serait-il mieux outillé que les compagnies pétrolières ?

  7. Ce qui me sidére c’est la position qui consiste à laisser BP se débrouiller avec cette catastrophe et à répéter « BP paiera ». Imaginez un instant Sarkozy tenir ce discours face à une telle catastrophe sur nos côtes!!!! Ce serait un scandale, toute la presse lui tomberait dessus. Certes BP est responsable mais que peut-on attendre de bien en termes de sauvetage des côtes d’une entreprise qui a justement manqué de maitrise technique dans la construction de cette plate forme ?

  8. « Selon les dernières estimations d’experts gouvernementaux, le flux de brut qui s’écoule dans la mer est quatre à cinq fois supérieur aux estimations de BP, qui parlait jusqu’ici de 5 000 barils par jour, soit 800 000 litres environ. »

    « Il (Barak Obama) a pourtant regretté que son ministre de l’intérieur, Ken Salazar, n’ait pas agi avec plus de détermination pour briser la « relation scandaleusement proche » existant entre les pétroliers et le service chargé à la fois des permis de forer et des contrôles de sécurité, le Minerals Management Service (MMS). »

    Source: Le Monde.fr 28/05/10

    CQFD ?

Laisser une Réponse

*