La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Kokopelli : la triste réalité des semenciers et de l’état français

Par      • 16 Avr, 2008 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

Depuis 15 ans, l’association Kokopelli a une ambition extrêmement noble : préserver la biodiversité au travers de la conservation d’une très grande variété de semences du « jardin ». Elle revendique une cause politique, s’affranchissant des lois en la matière.

Sauf que voilà… L’état français, le grainetier Baumaux et la fédération nationale des industriels de la semence – la FNPSPF – ne l’entendent pas de cette oreille. Le 29 janvier, l’association a été condamnée à verser 12000 euros à Baumaux, 23000 euros à la FNPSPF et 7500 euros à l’Etat français pour concurrence déloyale. C’était parfaitement prévisible. L’association est aujourd’hui menacée.

Comme le faisait remarquer si justement Philippe Grégoire, pendant ce temps, complètement débordés, nous vaquons à nos occupations au Parti Socialiste. Aucun communiqué de presse. Heureusement, certains camarades sauvent l’honneur perdu des socialistes sur cette question même si le Parti Socialiste se fout clairement de l’association Kokopelli et de son combat. Je rappelle la phrase de Pialat : « Si vous ne m’aimez pas, sachez que je ne vous aime pas non plus. » Je crains que nous mesurions tout le sens de cette parole en 2012 ! A la fois, il sera trop tard.

NB merci à François T. de m’avoir rappelé à mes devoirs de militant. Je tiens à préciser que François T. n’est pas adhérent au Parti Socialiste.

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.