La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Jacques Julliard revient sur les raisons de la défaite de la gauche !

Par      • 7 Août, 2007 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social   Environnement  Environnement    

Je vous incite à lire l’intégralité du texte de Jacques Julliard, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il est marqué du sceau du bon sens et d’un néo-conservatisme de gauche bon teint.

J’ai volontairement extrait de ses propos ces deux phrases qui en disent long sur sa réflexion sur les Verts :

« Comment comprendre leur acharnement anti-nucléaire, quand le nucléaire est la principale source d énergie sans responsabilité dans l’effet de serre et le réchauffement de la planète ? Comment comprendre leur obsession, peu crédible scientifiquement, à propos des OGM ?  »

Comme tout énergie, le nucléaire, énergie non renouvelable, entraîne un phénomène d’inertie dans la consommation qui entraîne l’élévation de la consommation moyenne d’énergie quelle qu’en soit la source. En matière énergétique, le problème n’est pas de produire propre, mais de consommer moins. Avec l’uranium, il n’est d’ailleurs pas possible de produire propre.

Quant aux OGM, par l’inoculation d’un gène qui les renforce vis à vis de traitements fongicides, pesticides et insecticides, ils n’ont pour l’heure permis que de contribuer à enrichir les semenciers et autres sociétés spécialisées.

A l’opposé de Jacques Julliard, je suis de ceux qui pensent que nous devons, le plus vite possible, intégrer l’imaginaire écologiste. L’humanisme n’est possible qu’à la condition que l’humanité continue d’exister. Notre croyance aveugle dans la techné ne doit pas nous priver de raison.

Source : BetaPolitique – Autres éclairages : Acrimed

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.