La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Elles travaillent mais meurent de faim !

Par      • 12 Oct, 2008 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

Pour bosser elles bossent… elles ne comptent pas leurs heures. La valeur de leur activité s’élève à 153 milliards d’euros par an ! Pourtant, une de mes amies Catherine Chalom-Fersen (je ne peux que vous inciter à lire son blog) a même dû les nourrir l’année dernière pour qu’elles ne meurent pas de faim.

Vous l’aurez deviné, il s’agit des abeilles.

35 % de la production mondiale de nourriture résultent de cultures qui dépendent des insectes pollinisateurs, dont bien-sûr les fruits, les légumes et les oléagineux.

Le travail de ces petites bestioles est très rentable, car la valeur moyenne des cultures qui dépendent des pollinisateurs est bien supérieure à celle des cultures qui n’en dépendent pas : 760 euros par tonne contre 150 euros par tonne !

La disparition des abeilles ne se limiterait donc pas à une catastrophe sur le plan de la biodiversité, mais représenterait aussi une perte économique substantielle. Car la valeur de leur activité représente pas moins de 9,5 % de l’ensemble de la production alimentaire mondiale. La production de plus des trois-quarts des cultures bénéficie de leur activité pollinisatrice. La perte pour le consommateur pourrait être comprise entre 190 milliards et 310 milliards d’euros. Ce qui aurait évidemment un effet sur les prix !

Sur le plan écologique tout le monde s’en fout, sur le plan économique… hum… peut-être que le côté vénal de l’être humain permettra de sauver les abeilles ! Espérons…

Crédit photo : Greenpeace.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

2 Réponses »

  1. Einstein Albert avais prédit la durée de vie des hommes si les abeilles disparaissent ….

  2. Alors qu’enfin le Gaucho et le Régent sont interdits, voilà un nouvel insecticide, le Cruiser, dangereux pour les abeilles, d’après le fabricant lui-même (!) autorisé en France jusqu’au 15 mai 2009.
    Signez-vite la pétition contre cette saleté de produit afin que l’autorisation ne soit pas reconduite :
    http://www.cyberacteurs.org/actions/action.php?id=400
    Merci !