La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Développement durable… Le PS fonce et nous avec !

Par      • 3 Juin, 2006 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

Dans l’Hebdo des socialistes, Géraud Guilbert, responsable national sur la question écologique, signe un article sur le sujet des énergies renouvellables exceptionnel. Rien à redire. Imaginez entendre ceci de la part d’un socialiste qui pèse…

La hausse des carburants pénalise lourdement les classes défavorisées. Il dénonce le laisser-faire du gouvenrment sur la question de l’énergie en rappelant tout le poids que devrait avoir l’Etat dans ce secteur si stratégique. Il évoque le triste sort que nous faisons aux énergies renouvelables dans notre pays. Il fait le constat que le tout nucléaire est une impasse. On le savait déjà. Le nucléaire du fait de l’utilisation de l’uraniume en tant que combustible repose sur des réserves mondiales limitées. Béatrice Marre, secrétaire nationale à l’environnement et au développement durable, en ajoute une couche. Elle préconise des emplois plutôt que du pétrole. Je crois boire du petit lait. Bou diou que c’est bon.

Géraud Guilbert évoque encore les dangers de la production de biocarburants en terme d’impacts sur l’environnement. Les semenciers veillent au grain et sont prêts à nous fourguer leurs Ogm et leurs pesticides au nom de l’efficacité Peut-être pourrions-nous assortir cette nécessaire production de biocarburants d’un objectif pesticides-fongicides-herbicides 0 et aller vers un modèle de production agricole extensif ? Dans ce cas, où serait le problème ? Je crois à la production de biéthanol à partir de la vigne. Peut-être me prenez-vous pour un hurluberlu ? Libre à vous. Le gouvernement vient d’engager à la mise en oeuvre d’un réseau de pompes flex-fuel d’ici 2010. Il faudra l’alimenter. Les idées viendront d’elles-mêmes. Quand l’utopie devient réalité !!!

Il préconise la diversité : le solaire thermique et photovoltaïque, la géothermie, l’éolien, les moteurs hybrides, un nouvel habitat, … Economiquement, cela est capable de donner un nouvel élan à nos économies et d’exporter nos technologies vers les pays du Sud.

Enfin, il rappelle tout le mal que nous pensons à voir le secteur de l’énergie disparaître du giron de l’Etat. Alors que la France s’est doté d’un appareil de production électro-nucléaire et d’un mode de calcul sur le coût de production, la privatisation d’Edf tend à aligner le prix du kilowatt sur le prix du pétrole.

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.