La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Coup de chaud sur l’Europe de l’Ouest et ailleurs

Par      • 25 Déc, 2012 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

La fonte des glaces du Groenland nous permet à notre échelle de mesurer l’accélération du réchauffement climatique. Depuis 4 ans maintenant, nous assistons aux mêmes phénomènes : des étés moins chauds, des automnes plus chauds et des hivers plus doux. Quant aux épisodes de froid, ils se font extrêmement rares même si leur intensité semble beaucoup plus forte. Du coup, ils en altèrent très largement notre perception. Hier après-midi, dans l’Eure, ils faisaient 13-14°. A Biarritz, la température extérieure s’établissait à 23°, alors que celle de l’eau se situait à 14°.

En Bavière

En ce lundi 23 décembre 2012, ils étaient quatre jeunes gens à faire trempette dans un lac… de Bavière. L’eau ne devait pas être bien chaude.

Un maillot de bain pour l'hiver en Bavière !

La pluie à l’Ouest

Ce coup de chaud se traduit aussi par de très fortes précipitations en Angleterre, mais aussi en Haute Normandie où 15000 personnes étaient encore privées d’eau dimanche dernier, comme à Saint-André-sur-Cailly ou à Saint-Wandrille, en Seine-Maritime.

L’accélération de la fonte des glaces en Antarctique ouest

Il n’y a pas que l’hémisphère nord qui se réchauffe. La température moyenne annuelle dans l’Antarctique ouest a augmenté de 2.5° depuis 1950. C’est trois fois plus que l’ensemble de la planète sur la même période.

Crédit photos : Mast Irham/European Pressphoto Agency via WSJ

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

5 Réponses »

  1. Je crois que si c’était dû directement au réchauffement climatique, ce que nous constatons serait bien antérieur à 4 ans . Et puis à l’Est, ils battent des records de froid . C’est plus compliqué que çà ! et il y a sans doute des éléments simplement météorologiques conjoncturels , qui entrent en ligne de compte !! je sais , on a tendance à tout attribuer au réchauffement . N’oublions pas que dans le passé , la terre a subi d’énormes changements climatiques, des périodes de réchauffement, et des périodes glaciéres ! L’activité solaire n’est pas neutre non plus .
    Le réchauffement climatique général, s’accompagnant de fontes de glaces aux poles, se traduirait dans l’Atlantique , non pas par un réchauffement sur les cotes d’Europe occidentale , mais paradoxalement par un net refroidissement . En effet les courants marins actuels , dont le Golf Stream , qui réchauffe nos cotes , seraient profondément modifiés ! et nous aurions des températures équivalentes à celles de la même lattitude en Amérique du Nord, comme le Québec , ou il fait actuellement beaucoup plus froid que chez nous .

    Ceci, sans nier le phénoméne de réchauffement global , je veux dire tout simplement qu’il ne faut pas tout lui attribuer , surtout quand d’une année à l’autre , çà varie énormément ! l’an passé , il gelait à – 15 !

    Cordialement

  2. A Biarritz, on avait eu 24,4°C à la même période en 1983 et c’est la coîncidence de tous les records qui est évocatrice d’un changement profond : alors qu’il fait doux aussi en Allemagne, les russes se les gèlent bien plus qu’à l’ordinaire avec moins 25 à Moscou et moins 50 en sibérie. Tout serait lié selon Tim Palmer, professeur de physique du climat de l’université d’Oxford : ces événements météorologiques extrêmes s’expliqueraient par le jet-stream, flux d’air qui circule entre 6 et 15 km dans l’atmosphère et repousse l’air froid du grand Nord vers la Russie en amenant l’air chaud vers le sud de la France et les pays voisins. Son ondulation est particulièrement forte en ce moment, rendant le dérèglement climatique perceptible à tout un chacun, même si tout météorologue bien-pensant (à sa carrière) dira que ce Noël bizarre ne prouve rien car : »nos modèles ne sont pas assez bons » pour nous le dire s’il aurait pu se produire en dehors de notre déstockage massif de carbone fossile de la terre vers l’atmosphère terrestre.
    Bref tout va bien aux JT pour les élèves moscovites qui ont pu sécher l’école et sortir la luge, comme pour les terrasses de nos cafés sur la côte. Oubliés les pleurs du délégué des Philippines à Doha, en espérant qu’une belle avalanche ne gâche pas la fête.

  3. @Joe Maurice

    Le réchauffement est là. On ne peut pas exhumer en 150 ans des entrailles de la terre tout le pétrole, le gaz, la lignite et le charbon, bientôt les sables bitumineux et les gaz de schistes qui se sont constitués sur près de 300 millions sans conséquence. Je pense que nous allons entrer dans de fortes turbulences climatiques dont nous n’avons encore aujourd’hui aucune idée quant à leur violence. L’autre problème auquel nous allons faire face est la montée du niveau de la mer. 70% de l’humanité est aujourd’hui menacée.

  4. @Denis

    Je crois que seule la pédagogie de la catastrophe a un effet sur les comportements humains. Les exemples de renoncements volontaires sont très rares car l’espèce humaine est invasive. Bonne chance à la prochaine génération ….

  5. @Yann

    A moins que…

Laisser une Réponse

*