La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bilan globalement positif pour le Grenelle de l’environnement

Par      • 27 Oct, 2007 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

N’allons pas jouer les pisse-froid une fois de plus. Certes, il faudra attendre que les actes accompagnent les paroles. Mais l’intention et la volonté sont là. La réussite de ce Grenelle est réelle et liée à différents facteurs.

Beaucoup se sont raillés de Jean-Louis Borloo. A sa place, il a su permettre l’écoute et le dialogue entre des gens dont les points de vue sont parfaitement irréconciliables : ONG, Medef et FNSEA. La détermination et les compétences de Nathalie Kociusko-Morisset ont donné un corpus à l’expression de la volonté gouvernementale. Le Président a su déléguer à deux ex-chiraquiens le soin de faire que ce Grenelle soit, n’ayons pas peur des mots, une réussite.

Interdiction des OGM pesticides, programme de rénovation « énergétique » des logements neufs et anciens, réduction de l’emploi des pesticides, bonus-malus écologique sur les véhicules, perspective d’une taxe carbone, création d’une TVA écologique, priorité au fret ferroviaire et fluvial, taxation du transport routier sont autant d’avancées significatives qu’il convient de saluer.

La prise de conscience de l’intérêt économique des politiques environnementales doit y être pour beaucoup. Et franchement, c’est tant mieux ! Pour rappel, alors aux affaires de 1997 à 2002, la gauche plurielle n’a pas été capable de faire ce que Sarkozy vient de réaliser. Il vient aujourd’hui de se produire une rupture politique majeure dans ce pays : l’écologie n’est plus l’affaire de la gauche.

Invité un matin sur l’antenne de France Inter, Nicolas Hulot disait qu’il ne fallait pas réduire les questions environnementales  au nucléaire et aux Ogms. Manifestement, les faits lui ont donné pleinement raison.

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.