La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bravo, Ségolène ! Oui, il faut arrêter l’EPR de Flamanville !

Par      • 23 Sep, 2011 • Catégorie(s): Energie  Energie    

En 2008 et en 2009 déjà, l’Autorité de Sûreté Nucléaire avait eu l’occasion de nous alerter sur la piètre qualité des bétons du radier (socle du réacteur) et des soudures du liner (la piscine au dessus du réacteur) de l’EPR de Flamanville. Le 15 octobre, l’ASN demandait à EDF « d’améliorer la robustesse du contrôle-commande » ! En novembre 2010, l’organisme  relevait des défauts majeurs sur le couvercle de la cuve du réacteur de l’EPR de Flamanville. Le 24 janvier de cette année, un sous-traitant décédait des conséquences d’une chute, sur le chantier de Flamanville. Cet été, l’ASN pointait « des incohérences entre des exigences spécifiées au sous-traitant et des exigences mentionnées dans le rapport préliminaire de sûreté ». Elle a même parlé de défauts qui « mettent en cause la qualité de plusieurs constructions vitales pour la sécurité ». On comprend, dans ce cadre, les raisons qui ont amené le président de l’ASN, André Lacoste, à demander, après la catastrophe de Fuskushima-Daiichi, un moratoire sur l’EPR de Flamanville.

Prévue initialement à 1.75 milliards d’euros en 1995, la facture de l’EPR de Flamanville s’élevait à plus de 5 milliards d’euros en 2011. On devrait finir entre 7 et 8 milliards d’euros, si, pour notre grand malheur, le chantier était mené à son terme. Pour rappel, la mise en service a été reportée en 2016, alors qu’elle était prévue initialement en 2012.

Cet été, Corinne Lepage insistait sur l’entêtement pathologique du gouvernement français à vouloir que l’EPR de Flamanville aille à son terme. De notre EPR, l’Inde n’en veut plus : la catastrophe de Fukushima-Daiichi semble avoir marqué les esprits un peu partout dans le monde, à l’exception notoire de François Hollande et de Nicolas Sarkozy.

Ségolène royal demande la fermeture de Flamanville !

Jean-Luc Mélenchon et Ségolène Royal, en phase sur Flamanville !Je voudrais, ce soir, saluer la prise de position courageuse de Ségolène Royal. La candidate aux primaires citoyennes s’est prononcée – très courageusement – pour la fermeture de la centrale et l’arrêt de l’EPR de Flamanville ! C’est la seule candidate socialiste à avoir franchi le rubicon. Elle rejoint désormais Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou sur une position qui semble, avant tout,  relever du bon sens compte tenu des éléments fournis aujourd’hui par l’ASN.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

2 Réponses »

  1. On a déjà vu dans un autre message ( http://www.voie-militante.com/haute-normandie/dieppe-haute-normandie/epr-penly-3-candidats-de-gauche-pour-abandon-du-projet ) que le nucléaire devenait trop cher pour la production d’électricité.

    Maintenant, ce n’est pas seulement l’éolien qui est plus économique que l’EPR, mais ce sera aussi le cas pour le solaire photovoltaïque des grandes et moyennes installations dès 2015.
    Lire : http://energeia.voila.net/solaire/baisse_prix.htm

    Une raison de plus de ne pas s’encombrer d’un réacteur dangereux et sans intérêt économique.