La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Areva et le mensonge d’Etat

Par      • 6 Nov, 2010 • Catégorie(s): Energie  Energie    

Hier, les militants du réseau Sortir du Nucléaire étaient présents à Bernay pour alerter la population sur les risques liés à la production d’électricité d’origine nucléaire et aussi sur les risques liés au traitement et au transport des déchets.

Gare de Bernay le 5/11/2010 à 17 h 10

Contrairement à ce que nous ont dit les ingénieurs il y a déjà près de 50 ans, il n’y a aucune solution au retraitement des déchets dont la durée de vie est de 700000 millions d’années. La vie vertébrée est apparue sur terre il y a 525000 millions d’années.

Les déchets chargés dans les 11 CASTORS – conteneurs de déchets de très haute activité – sont partis à 14 h 20 de la gare de Valognes dans la Manche. Ils ont été bloqués durant près de 2 heures en gare de Caen. Leur radioactivité représente 3917.4 péta becquerels (millions de milliards de becquerels). Malgré la loi TSN (Transparence sur le Nucléaire), Areva, l ‘ASN et le gouvernement français n’ont jamais voulu donner d’indications précises sur le niveau de radioactivité de ces déchets. Ces informations, nous les devons à un député allemand ! En terme de pollution, Tchernobyl a libéré 1900 péta becquerels de radio-nucléides dans l’atmosphère. C’est deux fois moins que ce convoi.

Ces CASTORS sont issus du retraitement par AREVA à la Hague des déchets de l’électro-nucléaire allemand. Après retraitement par vitrification, le niveau de radioactivité des déchets les rend extrêmement dangereux à l’homme et à son environnement. La température dans les CASTORS est de 400°. Au bout de 20 ans, leur température sera descendue à 200°. Ils seront stockés à Golerben dans un hangar « ventilé » avant d’être enfoui dans un gisement de sel. Or ce gisement de sel a fait l’objet d’expertises contradictoires quant à sa capacité réelle d’emprisonner la radioactivité. Au bout de 40 ans, la protection « offerte » par les CASTORS ne fonctionne plus. Du coup, la radio-activité s’exprime dans la terre. On n’ose à peine imaginer la catastrophe qu’engendrerait la création d’une faille laissant s’échapper dans l’atmosphère 2 fois la quantité d’électro-nucléides de la catastrophe de Tchernobyl !!!

Risque sanitaire

Des relevés qui ont été faits par les militants du Réseau Sortir du Nucléaire ont montré la forte irradiation du convoi qui traversera l’ouest , le Nord et l’Est de la France, le Luxembourg pour échouer en Allemagne. Sans parler des populations qui résident autour de la voie, les personnes les plus exposées sont aujourd’hui les personnels des sociétés de transports, de manutention et aussi les gendarmes qui étaient hier mobilisés en grand nombre dans toutes les gares traversées par le convoi.

Hier, à Bernay, les gendarmes expliquaient à qui voulait bien l’entendre que ce convoi ne présentait aucune dangerosité. L’un d’entre eux dont le père avait participé aux essais de la France dans le désert algérien savait qu’il n’en était rien.

Oui, la raison nous commande aujourd’hui de sortir du nucléaire. Mais avec la construction des EPR de Flamanville et de Penly, le gouvernement français fait un choix inverse à de nombreux pays. Il faut, au plus vite, nous désengager progressivement d’un mode de production d’électricité qui relève du délire prométhéen ! Les solutions alternatives existent : éolien, photovolatïque, hydrolien, biomasse, géothermie et surtout efficacité énergétique. L’électricité la moins chère est celle que nous ne consommons pas !

Crédit photos : DNA

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , ,

8 Réponses »

  1. au delà des risques au passage de ce train comment les crs(logés dans une voiture voyageur accrochée au train) et les mécanos sncf ont accepté d’accompagner ce train alors qu’ils sont au courant des radiations emises et des risques pour leur santé? c’est soit de l’inconscience ou bien de la bêtise.en plus ils auraient pû appliquer leur « droit de retrait » terme qui leur permet de quitter leur poste suite à un risque pour leur santé sans être inquiété par leur employeur.

  2. j’ai vu l’introduction sauvage des castors inoxydables en Alsace et en même
    temps une pauvre grenouille verte faisait la chaine pour protester sur ce désagréable
    évèmentment ….

    au total, il y avait égalment une grande quantitié de volatiles mutantes de formes disparates :
    du busard
    du vautour
    du canard
    des oies

    bref une charmante basse cour toute prête à se faire rotir ….

  3. @ Denis,

    C’est assez effrayant…

  4. @virginie

    pour qui est faite la loi ?

    réponse à la Popeck : « On n’est pas des canards sauvages « 

  5. ensuite,

    il ne faut pas oblier une chose plus un corp est « radio-actif « plus il dégage
    de l’énergie sous la forme :

    -a) rayonnement infra rouge ==>> chaleur (quid : réchaufement climatique ?)
    -b) rayonnement alpha; bêta et gamma
    -c) perturbation electro magnétiques

    malheureusement, personne n’ a réalisé de mesures physiques ….

  6. Au delà de leurs présence effective la vingtaine de personne de la section « Sortir du nucléaire » non guerre haranguer les foules (outre M.N que j’ai vue distribué quelques tracts) les autres ma fois se contenter de tenir la banderole (il en faux s’est vraie de teneurs de banderole) de là encore le collectif « Sortir du nucléaire ».
    regroupement plus que manifestation (moins de 20 personnes) ma sembler utile pour marquer la volonté de dire non à c’est trains déchets, qui était porteur d’une certaine dangerosité latente, mais, qui au delà de cela non pour ma part pas marquer les esprits présent plus que cela et comme s’en doute l’aurait-il espérer, s’en doute même sont ils sont, pour certains passants, passé pour de doux dingues utopistes.
    mais bon, peut importe le nombre, ce qui compte c’est de participé et de marquer son mécontentement face à cette menace.
    merci de m’avoir lue.
    amitié…

  7. et au pied levé les castor inoxydables sont passé par la gare
    pour prendre le pont tout neuf, au grand effroi de nos représentants élus ….

    slt
    bernard

Laisser une Réponse

*