La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Vision de campagne

Par      • 22 Déc, 2006 • Catégorie(s): Elections  Elections    

L’élan qu’a su donner Ségolène Royal à la campagne interne est en train de faire Pschiiittt. Acteur, au sein de Désirs d’avenir, j’ai pu mesurer l’élan qui s’est construit autour de cette campagne.

En confiant les rênes de la campagne aux caciques du Parti, que ce soit au niveau national ou fédéral, l’élan s’est fondamentalement brisé. Les tensions entre Désirs d’avenir et le Parti Socialiste sont d’ailleurs palpables et François Rebsamem joue au pompier. La désignation d’Yvette Roudy dans le comité de campagne à la tête des comités Désirs d’avenir n’a pas été pour nous rassurer !

Aussi légitime et tactique soit-elle, la volonté d’intégrer tous les socialistes à la campagne sans qu’ils en expriment la volonté est une erreur. Une autre méthode aurait été de chercher à ce que ce soient eux qui se proposent à soutenir la candidate. Dans les termes actuels, l’équation est extrêmement difficile à résoudre. La réponse passe, sans doute, par une réactivation des réseaux Désirs d’avenir. Nous nous sommes faits confisquer notre campagne. Et je mesure mes mots… mes maux.

Voir Désirs d’avenir 09

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Tout à fait d’accord avec cette analyse; Je dois d’ailleurs dire que
    l’ambiance du dernier conseil fédéral m’avait laissé cette impression,
    et que l’équation n’est pas simple : comment ménager la hiérarchie
    des notables et élus, en leur laissant une place dans l’organisation
    de la campagne alors que leur enthousiasme n’est pas évident, et les
    convaincus, qui débordent d’énergie et d’envie de foncer mais se
    sentent freinés?
    Je n’ai pas trop aimé non plus la remarque faite au mjs, que je résume
    par « si vous en faites de trop vous ne tiendrez pas jusqu’au bout! ».

  2. Même avis que toi sur la remarque concernant le Mjs.