La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

L’UMP joue Sarkozy… Le PPE joue les peurs

Par      • 9 Mai, 2009 • Catégorie(s): Elections  Elections    

La nature « fédérale » de l’UMP et la nécessité de réserver des places au Nouveau Centre, à la Gauche Moderne, aux Progressistes et au Parti Radical auront sans doute été les éléments explicatifs du retard au bouclage des listes du parti du Président.

Une campagne a minima

L'UMP joue la marque Sarkozy !

En dehors de Michel Barnier qui a fait appel à Spintank, la société de Nicolas Vanbremeersch fondée en 2006,  je n’ai pas connaissance d’une grande mobilisation des têtes de liste dans cette campagne. Il y aurait d’ailleurs beaucoup à dire sur la notoriété des têtes de liste :

  • Dominique Riquet, au nord-ouest
  • Joseph Daul, à l’est
  • Dominique Baudis, pour le sud-ouest
  • Marie-Luce Penchard, à l’outre-mer
  • Michel Barnier, en Ile-de-France
  • François Grossetête, pour le sud-est
  • Christophe Béchu, à l’ouest
  • Jean-Pierre Audy, au centre

Deux remarques. En dehors de Michel Barnier et de Dominique Baudis, je ne connais strictement personne. Et puis, franchement, entre nous, côté parité et diversité, c’est un zéro pointé. De bons petits gars ben de chez nous… vindiou !

Cette faible notoriété et la désignation le 22 mars 2009 des têtes de listes en vue des régionales de 2010 en disent long sur la stratégie de l’UMP. J’avais d’ailleurs, dans un article publié dans Voie Militante le 24 mars 2009, salué le caractère extrêmement brillant des stratèges électoraux de l’UMP. Leur connaissance – non feinte – de la sociologie électorale de la France continue de me bluffer. Le 22 mars, nous avions eu même la surprise de voir Robert Pandraud aux côtés de Valérie Pécresse. Quant à la réforme à venir des collectivités, saluons en Alain Marleix, disciple du grand Charles Pasqua, l’un des plus brillants charcutiers électoraux de tous les temps.

Les élections européennes et la démocratie interne

Pour une raison qui m’échappe,  et à ce que j’en sache, les militants de l’UMP, contrairement à ceux du Parti Socialiste, n’ont pas été sollicités pour la désignation de leurs candidats aux européennes. Sans doute, faut-il y voir la complication, dans ce cadre, à satisfaire la nébuleuse des partis satellites de l’UMP. Même en politique, la guerre des places fait rage. L’UMP semble aujourd’hui s’éloigner de l’exemplarité qui fut la sienne en terme de démocratie politique lors de la présidentielle de 2007 !

Pas de programme… et des chimères

Là où Europe Ecologie et le Parti Socialiste s’appuient sur un manifeste, l’UMP a préféré le vide… de la pensée. Eh oui, à force de croire que la France ne se pilote qu’à l’aide de 80 personnes enfermées dans un château, le risque n’est-il pas pour l’UMP de se transformer en un PS bis ? L’UMP n’en est toutefois pas encore au stade de la décomposition.

En réalité, le programme de l’UMP se réduit à un tract et un slogan : Quand l’Europe veut, l’Europe peut. Ouahhh, la vache ! Consciente de la forte empreinte du candidat Sarkozy dans l’électorat de droite, de droite extrême et d’extrême-droite, l’UMP fait le choix de mettre en avant la testostérone, les Ray-Ban et la Rollex de son futur candidat à l’élection présidentielle de 2012. En panne d’idées, l’UMP nous ressort les vieilles chimères. Si ça continue, ils vont nous ressusciter Staline et Mao. Avec l’UMP, tout est possible… même le pire.

Le PPE se joue de nos peurs !

Côté PPE, alors !

En grande désespérance, j’ai tout de même trouvé les 10 priorités du groupe PPE-DE pour 2009-2014. Et là, c’est un feu d’artifices. Peu de texte, beaucoup de jolies photos pour pas grand chose à dire ! Selon les dires des conservateurs européens, la crise serait une crise des valeurs du fait de l’endettement qui serait devenu la règle d’une société qui vit au dessus de ses moyens. Le PPE, en dehors de nous faire rire, vient de nous ressortir Antoine Pinay des placards de l’histoire. Il ne manquait plus que lui !

Comme à son habitude, la droite conservatrice européenne met en avant les peurs : défense, terrorisme « djihadiste », protection, criminalité organisée, sécurité, sûreté, immigration. Drôle de la part d’hommes et de femmes qui mettent en exergue le discours anxiogène de l’écologie politique !

Phare sur la région Nord-Ouest

Lactivité parlementaire de Jean-Paul GauzèsDominique Riquet, tête de liste UMP pour la grande région Nord-Ouest, est l’actuel maire de Valenciennes. En dehors de ses fonctions de Maire, il est, par ailleurs, conseiller régional et, à ce titre, dirige le groupe UMP de la région Nord-Pas de Calais.

Quant à Jean-Paul Gauzès que les blogueurs normands, auxquels je suis associé, rencontreront le mardi 12 mai 2009, il est maire de Saint Agathe d’Aliermont, Président de la Communauté de Communes et du Syndicat d’initiative de Londinières, conseiller régional depuis 1983, député européen depuis 2004. A l’UMP, il préside le groupe Unis pour la Normandie. Bref, un cumulard hors pair comme la vie politique et la droite françaises savent en fabriquer !

Quelques sites de l’UMP en Haute-Normandie

Les sites principaux de l’UMP en France

Crédit photos : Parlement européen, Magelis, UMP

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

Les Commentaires sont clos.