La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les 3 droites irréconciliables

Par      • 12 Mar, 2017 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Les 3 droites irréconciliablesLa primaire de la droite nous aura rappelé ce que René Rémond avait écrit en 1954. Il existe bel et bien  trois droites dans notre pays. La droite qualifiée naguère de légitimiste est représentée aujourd’hui par des personnalités politiques telles que Marion Maréchal-Le Pen et Philippe de Villiers. La droite bonapartiste, c’est celle des coups de menton de Sarkozy qui nous promet désormais des larmes et du sang, dont François Fillon est le nouvel avatar. La droite orléaniste – ou droite libérale – est, quant à elle, incarnée aujourd’hui par Alain Juppé et François Bayrou.

François Fillon ne sera pas le prochain Président de la République

La franche victoire de François Fillon à la primaire de la droite aura leurré une bonne partie de nos concitoyens, qui croyait en la victoire « inéluctable » de l’ancien Premier Ministre. Sa base électorale étriquée qui l’oblige à maintenir un discours « radical » l’empêchera très vraisemblablement de dépasser les 20%. Et contrairement à Sarkozy qui avait su siphonner intelligemment les voix des électeurs frontistes en 2007, le discours de François Fillon est un véritable repoussoir qui devrait le confiner là où il est déjà.  Le fait que Marine Le Pen et Emmanuel Macron soient pronostiqués au 2e tour ne doit donc rien au hasard pur. Et le pénélopegate n’y est pas pour grand chose. Marine Le Pen, sous l’impulsion de Florian Philippot, a compris qu’il fallait qu’elle racole activement une partie de l’électorat populaire issue de la gauche communiste pour dépasser la barre des 20%. Le grand écart permanent qu’elle est contrainte de réaliser ne lui permettra, sans doute pas, de l’emporter au 2e tour de la Présidentielle. Pour les législatives, compte tenu des triangulaires qui se préparent, il est probable que le Front National devienne le 1er groupe politique à l’Assemblée Nationale.

Emmanuel Macron, contrairement à la candidate d’extrême-droite, n’a pas ce grand écart permanent à réaliser. Sa sensibilité personnelle de centre-gauche lui permettra de séduire assez naturellement une grande partie des électeurs du centre-droit que le discours de François Fillon inquiète profondément, à juste titre. Le vote utile des électeurs de gauche, apeurés par la perspective d’une purge libérale en cas de victoire de François Fillon, devrait amplifier le vote Macron au 1er tour !

 

Enregistrer

Enregistrer

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

Laisser une Réponse

*