La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le bon projet du Modem pour les régionales

Par      • 2 Fév, 2010 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Si j’avais été atterré de la médiocrité des 12 propositions du Modem à l’occasion des élections européennes qui semblaient d’ailleurs relever de l’exercice solitaire, le projet démocrate qui nous est proposé à l’occasion des élections régionales est de très haute signature. A sa lecture, j’ai perçu une vision et un élan volontariste incontestable.

Formation

C’est en matière de formation – une compétence forte de nos régions – que les propositions démocrates me semblent extrêmement pertinentes. Le Modem propose que les régions, en charge de la formation professionnelle et des lycées fassent le pont entre l’initial et la formation continue en étant « responsables » de l’orientation. Il propose d’ouvrir les lycées le soir pour construire une nouvelle université populaire. Ce dispositif original et ambitieux est aussi conçu dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme qui ravage la France et la Haute-Normandie ! Le projet du Modem pour les régionales propose que la région offre une garantie « stages » en s’interfaçant entre les jeunes et les entreprises.

Circuits courts

Même si je regrette qu’il ne soit pas fait mention explicitement à l’expression « circuits courts », la plateforme démocrate propose que les régions soient les stratèges locaux en matière de production d’énergies renouvelables. Filière bois, micro-hydraulique, solaire thermique et photovoltaïque, éolien, géothermies et même huiles végétales… Les démocrates proposent d’équiper 100% des lycées en photovoltaïque !

Le volant économique fait part de la nécessité d’un réarmement industriel. Là, je bois du petit lait. Les démocrates proposent la mise en œuvre d’un small business act permettant de replacer les TPE, PME, les artisans au coeur des enjeux du développement économique local.

Agriculture, culture,  santé, proximité

Les démocrates proposent la mise en œuvre d’une agriculture moins agressive pour l’environnement favorisant les bonnes pratiques et aussi les cultures bio. Moins d’irrigation, moins d’engrais et moins de pesticides ! Le projet démocrate met les régions devant leurs responsabilités.

Dans le projet démocrate, il y a aussi la culture et la promotion d’un soutien aux langues régionales, au spectacle vivant, aux musiques, aux arts graphiques et plastiques, à la création audiovisuelle, à la photo, à la défense du patrimoine. Que dire de plus ?

En matière de santé, les démocrates proposent un plan santé qui s’appuie sur la prévention et surtout sur la lutte contre les déserts médicaux.

Le volant institutionnel n’est pas en reste lorsque les démocrates proposent qu’aucun habitant ne se trouve à plus de trente minutes d’un service public essentiel d’ici 2014. Le Modem propose la présence directe et l’accessibilité des élus régionaux auprès des citoyens.

Le numérique, les transports, la biodiversité : les grands oubliés !

Il manque à ce projet un volant numérique : plan fibre, télétravail, logiciel libre. Les démocrates semblent oublier que le transport est de la compétence des régions et, sur ce point, il n’y a pas une seule proposition dans la plate-forme nationale. Pas un mot non plus sur les problématiques liées à la biodiversité ! Dommage.

Un hors-sujet

Je ne vois pas bien l’intérêt à proposer la refonte de la fiscalité pour les régions alors qu’elle dépend de la loi. Or, à ce que je sache, proposer et voter les lois n’est pas une prérogative des régions !

Le problème Bayrou

Bayrou veille à éviter le mitage politique !

Bayrou veille à éviter le mitage politique !

L’élève Modem, depuis le 7 juin, a fait d’énormes progrès. Il lui reste à se débarrasser de son chef au plus vite qui continue, du haut de sa tour d’ivoire, de croire en un destin personnel qui ne viendra jamais. François Bayrou est aujourd’hui, par son attitude, par son ambition, le principal obstacle à ce que les démocrates constituent une alternative crédible en 2012. Pour ma part, je ne prêterai jamais mon concours et ma voix à un mouvement ayant à sa tête un homme dont le moteur est celui de François Bayrou. François Bayrou est à la politique ce que la naphtaline est à un placard ! Il faut aujourd’hui faire de la politique autrement.

Annexes

Crédit photos : le Nouvel Obs, Ehp

NB Je tiens à rappeler à quelques esprits frêles que l’utilisation du logo du Modem ne s’inscrit pas dans la volonté d’entraîner de confusion !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

3 Réponses »

  1. Je crois que lorsqu’un parti politique n’est plus dans des perspectives et des stratégies d’alliance de second tour, il est porté par une volonté de construire un projet ambitieux et réaliste. Je ne partage pas systématiquement toutes les lignes mais le projet a deux grandes qualités,
    la première est de se concentrer sur les compétences de la région sans s’égarer dans les méandres d’enjeux nationaux
    la deuxième, celle de proposer aux citoyens de nouvelles solutions à un système qui a besoin d’être revu en profondeur.

    il y a des projets peu ambitieux qui sont déjà 100% compatibles avec les propositions des socialistes, les 6 ans de cogestion de la gauche rouge, verte et rose continuent à paralyser des partis incapables se sortir de leur vision productiviste ou d’accompagnement d’un systéme économique à bout de souffle.
    il ne suffit pas de dire non à l’agriculture intensive, non au nucléaire, non aux autoroutes, non au terminal méthanier, non aux délocalisations… encore faut t’il pendant les élections proposer de vraies solutions et être en capacité de les mettre en œuvre ensuite.