La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

François Hollande ou le remake de l’enfumeur enfumé !

Par      • 5 Mar, 2012 • Catégorie(s): Elections  Elections    

François Hollande Et Nicolas Sarkozy, benêt blanc et blanc benêtJe m’étais pourtant promis de me taire. Et puis, je n’y tiens plus.

Une vraie gauche de droite !

La proposition de François Hollande de taxer nos 5000 millionnaires annuels à plus de 75% relève de l’enfumage le plus total. François Hollande appartient à la gauche de droite. Ses amis politiques s’appellent Jean-Pierre Jouyet, qui fut ministre de Sarkozy, Jean-Hervé Lorenzi, membre du conseil d’administration de BNP Paribas Assurance, conseiller du directoire de la Compagnie financière Edmond de Rothschild. J’en passe et, sans doute, de bien plus sinistres, qui pensent avant tout à se servir avant de servir qui que ce soit  !!! Bernard Kouchner et Jacques Attali sont d’ailleurs revenus au chevet de la gauche de droite.

Des militants décidément très cons !

Je ne vois pas bien avec un tel entourage comment ce candidat de la gauche de droite – dont le porte-parole en chef s’appelle Manuel Valls et qui fut l’un des fervents soutiens au projet de TCE –  pourrait d’une façon ou d’une autre s’en prendre à la finance, séparer les activités des banques de dépôts et des banques d’affaires, supprimer les stock-options créées par Lionel Jospin et Dominique Strauss-Kahn, taxer les plus riches à 75%. En bref, je ne vois pas comment cette gauche pourrait changer nos vies. Nous n’en pouvons plus de cette gauche « moisie », pourrie jusqu’à l’os. Le Parti Socialiste français a quitté la gauche depuis bien longtemps et je suis toujours surpris de la bêtise de ces militants – dont je fus – qui donnent crédit aux mots de ceux qui ont compris qu’il fallait leur dire ce qu’ils voulaient entendre ! Les paroles n’engagent que ceux qui y croient. Et Hollande est doué dans son rôle de bonimenteur en chef.

Des mots. Rien que des mots prononcés par des marionnettes qui, une fois dans leur château à l’image des monarques de droite qui s’y sont succédé, tel François Mitterrand, n’ont strictement aucune volonté de sortir du cadre dans lequel nous engonce un mode de production auto-destructeur sur le plan économique, écologique et social, qui pose clairement la question de la survie même de l’humanité.

Je le dis. Je le répète. Je ne voterai pas pour de tels guignols !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

20 Réponses »

  1. Mon cher Denis,

    La France reste dans le subjectif, le « tout sauf Sarko ».

    Point barre (si j’ose dire), ce sera Hollande, il n’y a rien à faire.

    Tout le monde se fout éperdument de ce qu’est Hollande, de son programme, de ses copains, de sa teinture, de sa compagne, de son régime…

    Bis repetita.

  2. @Patrick

    Je sais très bien que ce sera Hollande. Je l’ai écrit : il ne peut plus perdre. Mais je tenais à le rappeler : pour moi, c’est benêt blanc et blanc benêt !

  3. bonjour denis.quand meme,quel vocabulaire !.je vote et j’appelle à faire voter pour le candidat du parti sovialiste désigné par + de 3 millions de citoyens,lors d’une primaire citoyenne à laquelle tu as participé,primaire inédite,novatrice,historique.pour ma part j’ai définitivement tirer les leçons de la division à gauche,de l’éparpillement dévastateur (j’y ai participé !) des voix des forces de progrès.en 2012 « la gauche de la gauche » faisaient au total 12,50 %.l’expérience montre que l’addition de minorités n’a jamais fait une majorité.sortir ce président sortant est pour moi une nécessité absolue,une mesure d’utilité publique….
    amicalement à toi . YVON

  4. @Denis

    Il est plutôt rare qu’une personne pure produit d’un système développe une pensée extérieure et lucide, il est rarissime que cette personne ait en plus le charisme et les pouvoirs suffisants pour le réformer.

    Le patricien Roosevelt avait presque violé le système capitaliste de l’époque pour peut être le sauver. L’apparatchik Gorbatchev avait tenté en vain de réformer un système irréformable.
    Tu en demande hélas beaucoup à Hollande je crois.

    Rêvons un peu et espérons que le changement soit dans l’avenir tout autant initié par le collectif que par des individus… oui je suis rêveur je sais :-)

  5. Je suis triste, devant une telle prise de position. Dans les memes conditions moi je ne pourrait pas voter pour un candidat qui confond CDD et CDI.
    Nos prises de positions sont compréhensibles du point de vue militant très engagés qui luttent et qui ont des convictions chevillées au corps. Mais la seule question qui vaille tout gardant les yeux grans ouverts, voulons nous que l’oligarchie financière est cinq de plus, pour arriver à privatiser la Sécurité Sociale ou voulons avoir cinq ans nous pour mettre en route des changements qui nous conduirons sur la voie d’une transformation sociale de la société. dans nos choix nous devons intégré que la séquence qui est ouverte depuis trente ans est en fin de cycle, dans le cas d’une victoire de François Hollande, ne pensez vous pas que le rapport de force pour accélèrer le mouvement nous sera plus favorable.

  6. @Yvon

    Hollande m’exaspère à un point qu’il est difficile d’imaginer. Ce type a tout de même failli planter le PS, à Reims. Aubry a remis la machine en route et les militants ont fait le choix du type le plus à droite, qui a toujours défendu une vision social-libérale. C’est Hollande qui a fait que je me suis encarté au PS, croyant qu’il était possible de combattre cette vision de l’intérieur. Le problème, ce n’est pas Hollande. Ce sont les militants qui se gargarisent par des mots à dire qu’ils sont de gauche alors qu’ils appartiennent, oui, à la gauche de droite.

    Désolé de de te décevoir. Mais sache que je ne fais, pour ma part, aucune différence entre Hollande et Sarkozy, sur le fait que ni l’un ni l’autre ne changeront quoi que ce soit à nos vies. J’ai entendu Mélenchon. Il appellera à voter Hollande. Pour ma part, ce jour-là, pour la 1ère fois de ma vie, j’irai à la pêche. Je n’appartiens plus au Parti Socialiste. J’ai participé à la primaire socialiste, comme j’ai participé à la primaire écolo. Je ne suis pas tenu par le vote de 50% des 3 millions de Français. Je suis un homme libre, Yvon. Et comme je l’ai dit, je ne peux pas voter pour de tels guignols. Je vais prendre sur moi pour voter Mélenchon au 1er tour. Je ne l’apprécie d’ailleurs pas beaucoup plus.

    @Yann

    Oui, en effet, compte tenu de ce qu’il a fait à la tête du PS, je pensais qu’il aurait la décence de ne pas se présenter. Effectivement, c’était trop lui en demander. Les militants semblent avoir la mémoire courte.

    @Alain

    Bon nombre des amis de Hollande appartiennent à l’oligarchie financière. Ce billet est là justement pour le rappeler. Je peux avoir de l’indulgence pour des gens de droite, sur leurs errements. Je n’en ai aucune pour les gens qui seraient censés nous représenter, là où ils se contentent très souvent de s’engraisser et d’engraisser leurs amis. J’espère me tromper pour la suite. Mais, là, j’ai un doute.

  7. à propos des militants – élus de base socialistes voici ce qu’a pu affirmer le camarade MELANCHON :  » ce sont de braves gens,ils ne sont pas méchants,ce sont des poulets d’élevage « .no comment,avec ça on peut disserter des heures dans les chaumières le soir au coin du feu…..plus sérieux,plus con pour reprendre un mot que je n’utilise pas souvent ( n’est pas BRASSENS qui veut !.) encore une belle du camarade MELANCHON,répétée à l’envie :  » je ne participerai à aucun gouvernement autre que….LE MIEN ! ».c’est une vraie imbécilité politique de la part d’un candidat que cette posture à la tarzan pour au moins 2 raisons : 1/ les français ne vont pas élire le 1er ministre,mais le président de la république comme chacun sait. 2/.le « vote utile » met en fureur beaucoup de nos concitoyens,mais surtout les autres candidats, ce que je peux comprendre,mais par cette affirmation,méluche explique qu’il est le candidat INUTILE,puisque refusant de participer à l’exercice du pouvoir… .(.vraiment ?)…..pour moi il y a 2 étapes pour réussir le changement : 1/ battre nicolas SARKOZY en train de dépasser l’extreme droite dans l’indignité et renvoyer ce président qui n’aura été qu’un accident de notre histoire nationale.cela passe par le vote HOLLANDE,le vote socialiste. 2/ construire un parlement BIEN A GAUCHE.et en particulier l’assemblée nationale.pour cela,il faudra choisir et élire un maximun de députés qui auront la volonté forte de défendre réellement les intérets du peuple,en résistant,si nécessaire au président de la république !. pour ce qui me concerne avec les camarades socialistes de brionne,avec mes amis et collègues socialistes du conseil municipal de BRIONNE je me bats afin de participer et contribuer au nécessaire rassemblement de toutes les forces de gauche,de jean-michel BAYLET à robert HUE (aclamés par les socialistes au bourget comme à rouen) et qui ,dès le 1er tour permettra de licencier pour longtemps la droite et son double l’extreme droite.

  8. @Yvon

    Comme tu le sais, je n’aime pas particulièrement Mélenchon. Mais je voterai pour lui au 1er tour. C’est vrai que son style, c’est la provoc. C’est pas toujours pour me déplaire. Pour autant, je pense qu’il n’a pas complètement tort en parlant de poulets d’élevage (s’il est bien l’auteur de cette phrase), quand on voit que les socialistes eurois ont désigné à leur tête MAJ. Je parlerais pour ma part de phénomène de dindification. A la fois, il n’y avait pas grande alternative : Jamet ou Jacquet, tu parles d’un choix !

    Concernant Sarkozy, il est prêt à tout pour éviter de se retrouver face à la justice après les élections. Chirac a eu du sursis. Il aura peut-être droit un autre traitement de la part de la justice française. Ce serait d’ailleurs amplement mérité. Je pense que la partie est jouée : les gens n’en veulent plus. Le vote Hollande ne sera pas un vote d’adhésion. Ce sera un vote par défaut.

    Hollande n’est pas « socialiste ». Son socialisme, c’est celui de Jospin, de DSK, de Fabius. Ces gens-là ont quitté la gauche depuis longtemps. Depuis 1984. Il serait peut-être temps de s’en rendre compte. Pour moi, le Parti Socialiste a quitté la gauche définitivement depuis 2005, sous l’impulsion de François Hollande.

    Pour revenir à Mélenchon, il ne dit rien d’autre que ce que tu dis : faire battre Sarkozy et c’est pourquoi il appellera à voter Hollande.

    Je m’étais promis de me taire et me voilà en train de ferrailler avec toi. Je crois que nous ne sommes plus désormais tout à fait dans le même camp. La droite sur le plan idéologique a gagné. Et il serait temps de sortir du cadre dans lequel nous enferment ces deux Dupont et Dupond de la politique française. Je pense que vous serez nombreux à déchanter. A la fois, je me suis tellement trompé. Sincèrement, j’espère encore une fois de plus me tromper.

  9. @ Denis
    Tu as bien fait de ne pas t’autocensurer et jeter ce pavé dans la mare de la « gauche de droite ».
    Je te rejoins complètement dans les débats qui suivent, à une petite nuance personnelle près : j’hésite encore entre voter pour la gauche de Mélenchon et voter pour le centre de Bayrou, par pure stratégie : s’il passe le premier tour, Bayrou est le seul à pouvoir gagner au second tour, que ce soit contre Hollande ou Sarkozy, et il est le seul, comparé aux 2 Dupont, à vouloir améliorer le fonctionnement de nos institutions dites démocratiques et mettre un peu de proportionnelle,
    Il faut bien commencer le changement par un bout, pour espérer voir un jour nos élites politiques arrêter de nous faire un cinema parlementaire godillot qui ne peut réjouir que les cyniques ou les naïfs.

  10. Des rumeurs laissent en effet entendre que les 75% de Hollande ne seront jamais appliqués…

    Idem pour la séparation des banques d’affaire et de dépôt qu’Hollande a également annoncée.

    Hollande ne serait pas le nouveau Roosevelt mais plutôt le nouveau Hoover, surnommé à l’époque « Mister Do Nothing »

    Pour l’obliger à tenir ses engagements s’il est élu, signez le manifeste :

    Roosevelt 2012

    lancé par Stéphane Hessel, la fondation Danielle Mitterrand, Fondation Abbé Pierre et 40 personnalités

    http://www.roosevelt2012.fr/

  11. @Roosevelt 2012

    Indiquez alors, clairement, que Vous ne voterez pas pour lui. Mais enfin avec des gens comme Hessel, Larrouturou ou Rocard, Viveret, Alphanderry, Pelloux, vos mesures m’apparaissent bien pâles.

    Il faut monétiser la dette des Etats européens et c’est tout !!! De diou, de diou.

  12. @Roosevelt2012
    Curieuse idée quand me de faire un site pour qu’un politique tienne ses promesses. C’est vraiment prendre acte que les propositions de campagne ne sont que de paroles en l’air qui n’engagent que ceux qui les croient, alors pourquoi voter?

    @Denis
    Ne penses tu pas que défaut total ou partiel est une alternative possible à la monétisation?. Enfin je pense qu’il y aura monétisations et défauts :-) le système est allé trop loin.

  13. @ Denis,

    Monétariser la dette, c’est en quelque sorte l’objet de la mesure n°1 préconisée par le manifeste !

    Et nous n’appelons à voter pour personne en particulier, car selon nous aucun des projets des candidats en course n’est à la hauteur des enjeux, à savoir nous permettre de résister au tsunami financier et économique en provenance des USA qui devrait déferler dans les mois qui viennent.

  14. @Roosevelt2012
    Faire une pétition pour qu’un candidat respecte certaines de ses promesses est hélas révélateur sur le crédit du candidat et de la politique en général. Pourquoi alors voter si de toutes façons ce sont des promesses vides?

    Je ne sais pas quelle intensité aura la vague (tsunami ou vaguelette) financière en provenance des USA mais au rythme ou vont les choses l’Europe sera déjà en train de couler à cause des politiques de rigueur procycliques menées au nom d’une idéologie ordolibérale.

  15. @Roosvelet 2012

    Ce n’est pas ce qui est écrit. Vous parlez de diminuer les taux d’intérêt. Ça n’a strictement rien à voir.

  16. @Yann ,

    Sur les politiques de rigueur suicidaires pour l’Europe, nous sommes entièrement d’accord, c’est bien pour cela également qu’il y a urgence à faire comprendre aux politiques actuellement aux manettes et ceux qui leur succéderont bientôt qu’il existe une autre voie.

    Si un mouvement citoyen ne le fait pas, qui le fera, le Saint Esprit ?

    En 1989, ce sont des citoyens « lambda » qui ont permis la chute du mur de Berlin, et non les responsables politiques ou technocrates de l’époque.

  17. @Denis,

    Si la BCE génère à partir de rien plusieurs milliers de milliards d’euros qu’elle prête ensuite aux états à 0,02%, moi j’appelle ça monétariser de la dette, comme le fait la FED.

    Le seul risque est que l’euro en ressorte affaibli et que l’inflation reparte, ce qui tuerai la rente d’un grand nombre d’investisseurs, d’où le black-out de la BCE sur cette solution pour l’instant.

  18. Et je rappelle que cette solution est tout à fait possible en l’état actuel des traités européens et des statuts de la BCE, en particulier grâce aux articles 21 et 23.1.

    Le problème de la dette des pays de la zone euro pourrait être réglé en une semaine !

  19. @Roosevelt

    Je lis « monétariser la dette » quand c’est écrit !

    Quant aux Etats-Unis, ils font mieux. Ils ont fait disparaître 9 trilliards de dollars de dette en 2008. Je vous conseille la lecture de cet excellent article sur le sujet. Faut-il que nous soyons si cons, à l’image de certains de vos signataires qui n’ont jamais vraiment trouvé à redire à cette construction européenne !

Laisser une Réponse

*