La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Eva Joly, nouvel acteur incontournable de la médiocratie ambiante !

Par      • 15 Juil, 2011 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Il nous aura fallu attendre 2 jours seulement pour mesurer le véritable talent d’Eva Joly. Le jour même où nous apprenions que 6 militaires français s’étaient fait tuer pour rien en Afghanistan, les règles minimales de la décence auraient voulu qu’on se taise face à la douleur des familles en ce jour de fête nationale. Mais la candidate – sous tutelle – des Verts à l’élection présidentielle, conseillée sans doute par une bande d’abrutis patentés, aura tenu à tout prix à faire le buzz, cherchant à se démarquer, sur ces questions, des révolutionnaires nationaux conduits par la nouvelle Jeanne d’Arc de l’extrême-droite française.

D’accord, parlons de l’armée.

Il faut arrêter de prendre les militants écolos pour des cons !Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, l’ex-magistrate nous propose tout simplement de renoncer au défilé militaire du 14 juillet. Là où elle a raison, c’est que la révolution française de 1789 ne s’est pas faite avec l’armée : elle s’est faite par le peuple. Là où elle a tort, c’est que la guerre conduite par l’armée  républicaine est venue très tôt après 1789, notamment contre la Prusse à Valmy en 1792. La République Française, c’est aussi ça !

La candidate EELV devrait poser les bonnes questions qui mériteraient autre chose que ce buzz minable. Je serais, pour ma part, fortement intéressé de connaître les positions d’Eva Joly sur le fait de maintenir un budget et  une armée pour un pays comme la France. Le 12 juillet, François de Rugy, Noël Mamère se sont d’ailleurs associés au vote des députés socialistes et UMP pour que la France prolonge son intervention militaire en Libye. Que pense-t-elle de notre retour dans l’OTAN et de l’idée d’une défense européenne ? Sur ces sujets, je ne l’ai jamais entendue s’exprimer. Sur son blog, elle a, tout juste, émis le vœu pieux de l‘abolition des armes nucléaires, y compris pour la France, sans que l’on sache précisément quel en serait le mode opératoire. L’important n’est pas là. Il faut dire à tout prix, pour espérer jaillir de ce flot d’informations qui nous submergent au quotidien !

Et l’écologie politique, dans tout ça ?

Mais, avant tout, même si les armes à feu et la guerre sont un élément déterminant du délire prométhéen de l’humanité, ce qu’on attend d’une candidate représentant l’écologie politique, c’est qu’elle nous parle des transports, de la pénurie des ressources, de l’énergie, de l’eau, de l’aménagement du territoire, de nouveaux modes d’organisation sociale et politique qui nous amèneraient à sortir de ce délire techno-scientiste. Au lieu de ça, Eva Joly fait le choix du symbolique, de la facilité et du coup d’éclat médiatique ! Pour l’écologie politique qui méritait bien mieux que ça, c’est tout simplement désespérant !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

20 Réponses »

  1. Bonjour
    Ce n’était peut-être pas le moment (admettons..) mais sur le fonds elle n’a pas tort, vu le gâchis financier et en carburants que ça représente..
    Ce sont des traditions d’un autre âge
    Gerard

  2. @Gérard

    Je crois que le débat n’est pas dans la symbolique. Il est dans ce que nous souhaitons collectivement par rapport à notre armée, par rapport à l’idée de défense. Je crois que les écolos au parlement européen se sont exprimés en faveur de l’intervention en Libye. On ferait comment sans armée ? Tout cela reste à préciser et cela mérite mieux qu’un buzz minable, non ?.

  3. @Denis

    On peut penser l’armée nécessaire, et nécessaire de l’employer dans telle ou telle situation, sans pour autant être pour la faire parader de manière institutionnelle le jour de la fête nationale. Associer les deux points me semble faire preuve d’un manque de discernement. Par exemple : ce n’est pas parce que les médecins ne défilent pas le 14 juillet que l’on est contre (l’emploi du) corps médical.

  4. @Kelson

    Comparaison n’est pas raison. Quel est le rapport ?

    La question centrale est : quel rapport la République doit avoir avec son armée ? Et là-dessus, je n’ai rien entendu de la part d’Eva Joly. Tout ce qu’elle a dit est creux, totalement vide de sens !

  5. http://www.leparisien.fr/une/daniel-cohn-bendit-eva-a-raison-15-07-2011-1534059.php

  6. @Denis
    Et oui eelv s’est prononcé pour l’intervention en lybie comme bayrou sur l’afghanistan. c’est dur la politique et les médias, il faut avoir un avis sur tout.
    Perso, j’habite pas loin des champs, et ce déluge de blindés, d’avions et d’helicos m’a toujours horripilé comme un gigantesque gâchis !!
    le débat n’est pas sur l’armée, mais sur le défilé !!
    Panem et circenses

  7. @Gérard

    Dany ne dit pas qu’il faut arrêter de rendre hommage à l’armée et aux militaires. Il était aussi pour l’intervention en Libye. A sa manière à lui, il dit qu’elle vient de raconter une grosse connerie.

    J’ai été objecteur de conscience. Je n’ai donc pas de passion particulière pour ce défilé militaire. ;+) Pour moi, c’est un faux débat ! As-tu vu sur les images de la télévision hier de qui elle était entourée ? Farbiaz et le collectif Sauvons les Riches !

    Y a autre chose à raconter. Si l’écologie politique finit à moins de 5 % en 2012, on pourra dire : merci Eva ! Et, c’est bien parti pour.

  8. Comme dans toute chose, il y a la forme et le fond. Comme dans toute déclaration, les propos sont transformés au fil des jours.
    Sur la forme, on à parlé de « supprimer » , on parle maintenant de « modifier ». Sur le fond la déclaration d’Eva a eu le mérite d’ouvrir un débat. Sur la forme, Eva a fait une « erreur de com ».
    On peut très bien modifier le défilé et y faire participer d’autres habitants. On peut aussi créer une « journée du peuple » où seront représenter les diverses générations, les divers milieux professionnels,les diverses couches sociales…..
    On parle de république il faut aussi parler de la nation et de sa diversité: des français sont attachés aux reformes et d’autres aux traditions.
    L’opinion publique est un élément non négligeable. La déclaration d’Eva est « mal passée »; a priori, elle ne fera pas gagner des voix aux écologistes. Quant à la droite, elle a toujours bien du mal à cacher sa xénophobie; on a déjà eu droit par le passé à des déclarations retentissantes (Brice Hortefeux).
    Mais tout cela rejoint ce que j’ai déjà dit :Ni Nicolas Hulot, ni Eva Joly ne sont des candidats crédibles. Il nous manque un candidat écologiste reconnu .

  9. Excellent billet. Je ne suis pas d’accord avec tous ses points (ce qui devrait vous rassurer sur vous-même…), mais excellent billet quand même.

  10. @Philippe

    Je ne suis pas opposé à ce que ce défilé ne devienne plus exclusivement militaire. C’est d’ailleurs ce que dit, très bien, Dany Cohn-Bendit ou Martine Aubry ou Jean-Luc Mélenchon. Là n’est pas la question. Je dis simplement que ce débat est totalement artificiel. En être rendu à faire le buzz sur cette question insignifiante me semble traduire une incapacité réelle à exister deux jours après avoir été désignée candidate de l’écologie politique. Je crois qu’elle a perdu une occasion de se taire.

    Et quel était son objectif ? Où est la xénophobie de Fillon quand il est déclare qu’elle ne connaît pas bien la culture de la France ? C’est hélas totalement vrai. Elle a monté un coup pour apparaître comme la victime de l’oligarchie, à la manière d’un Jean-Marie Le Pen au sommet de sa forme. C’est tout simplement à vomir.

    @Didier

    Petit fils de militaires (nul n’est parfait) et objecteur de conscience (dans un sursaut de contrition rédemptrice… Amen), je suis bien plus radical qu’Eva Joly sur les questions militaires. Cette radicalité « merdo-médiacratique », cet anti-militarisme de pacotille m’exaspèrent profondément.

    Pendant qu’elle racontait ses conneries autour de trois pellés et un tondu à Paris, nous étions une quarantaine à entonner la Marseillaise dans mon village de plus de 460 habitants autour du monument aux morts. Sait-elle dans quel pays elle vit ?

  11. Petit-fils ET fils de militaires, je suis donc plus atteint que vous ! Ce qui ne m’a nullement empêché, au contraire, d’être antimilitariste durant mon adolescence et même encore un peu après : ça faisait chier mon père, je m’affirmais en tant qu’homme (tu parles !) : rien que du bonheur…

    Pour Éva-Ginette, je préfère ne rien dire, je deviendrais grossier…

  12. Pour ma part Eva Joly a commis une grosse bourde ; mais qui n’en fait pas, notamment lorsque l’on est attendu comme elle « au tournant ». Charge à elle de corriger le « tir » dans les prochains jours. Moi, ce qui me désole le plus et qui serait de nature à intéresser bon nombre de français, notamment ceux qui vont aller vers le vote « Marine Le Pen », c’est son absence de commentaire sur les « goinfres » de sénateurs qui voulaient s’octroyer une prime de 3500 euros (idem pour le PS, le PG, le PC … ou en « off » car cela n’a pas été suffisamment audible dans les médias). J’ai envisagé de mettre mon bulletin de vote pour Eva Joly, j’ai bien dit envisagé, pour son côté « Mme propre » qu’elle a si bien su mettre en pratique face à des puissants dans de grosses affaires financières. Si l’on veut réconcilier les français avec la politique, à savoir la majorité de nos concitoyens qui ne s’informent qu’au moyen du journal de 20h (la presse aux ordres), il va falloir changer de braquet durant ce « tour de France » politique.
    « En 2012, la solution, c’est Mélenchon ? ». J’ai fait comme toi ce test « imbécile » de Rue 89. Néanmoins, il met en lumière mon côté indécis comme beaucoup de nos concitoyens sur le choix du candidat à la fonction suprême. Pour l’instant, c’est une bouillabaisse composée essentiellement d' »Aubry », de « Mélenchon », et assaisonnée de « Montebourg ». En outre, pour assurer une bonne cuisson, j’exige une cocotte « Eva Joly » aux normes irréprochables. Enfin à l’apéro, pourquoi pas un kir « Royal », et avant le dessert un fromage de « Hollande ». Indécis, c’est le moins qu’on puisse dire sachant que toutes les personnes citées ont une légitimité à occuper la fonction suprême (3 d’entre eux) ou d’entrer dans un gouvernement (2 des 3 + les autres).

  13. @Fabrice

    Oui, nous en sommes tous là. Il faut que les choses se décantent. Ma bouillie est aussi quelque part par là : Royal-Aubry-Mélenchon-Hulot. Pour Hulot, c’est mort. Restent Royal et Aubry dans cet ordre.

  14. Pendant que l’Italie entre à son tour dans la tourmente financière.
    http://www.presseurop.eu/fr/content/article/778291-le-naufrage-de-berlusconi

    Pays « qui est déjà sortie de la crise et qui l’a bien mieux surmontée que les autres » disaient ses dirigeants…tiens tiens cela me rappel un autre pays ça!

    Face à cette crise nos dirigeants n’auront d’autres solutions que de démanteler notre état providence comme en Grèce, Portugal et peut être utiliser une partie de nos économies et placements comme aux USA et UK, mais ce n’est pas un sujet important.

    Heureusement qu’en France les candidats à l’élection présidentielle ont de vrais sujets de discutions!

  15. http://www.beppegrillo.it/en/2011/07/miracle_at_montecitorio.html

  16. L’euro, la fin d’un rêve néolibéral
    http://www.presseurop.eu/fr/content/article/773711-l-euro-la-fin-dun-reve-neoliberal
    (…)
    Alors que l’existence même de l’euro est remise en question, un économiste américain rappelle une différence fondamentale entre la monnaie unique et l’Union européenne : la première est le fruit d’une politique très à droite, la seconde émane d’un projet profondément solidaire. La fin de l’une ne signifierait donc pas la mort de l’autre.

  17. En matière de Campagne électorale et de rapport avec l’armée, on peut dire n’importe quoi et ne pas faire ensuite.
    Je crois que beaucoup d’entre nous oublient que Le grand Mitterand lui même à promis en 1981 de mettre fin au service militaire obligatoire et que cette jolie promesse purement électorale à l’époque il ne l’a jamais tenue ………
    Alors la petite phrase d’Eva Joly sur le défilé me semble bien relative à coté de ce qu’un socialiste est capable ( par le passé quand ils osaient des idées) de promettre pour se démarquer .

  18. Absolument d’accord avec ce billet.

Laisser une Réponse

*