La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

En 2012, place au peuple !

Par      • 15 Jan, 2012 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Jeudi soir, devant les caméras de France Télévision, Jean-Luc Mélenchon, candidat du  Front de Gauche à l’élection présidentielle de 2012, a fait un grand numéro !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , ,

2 Réponses »

  1. @Denis

    Je partage l’analyse de fond de Mélanchon sur la repolarisation du politique et le retour des refoulés.

    La polarisation politique après avoir probablement connu un minimum avec l’élection présidentielle de 2007, Sarkozy ayant réussi à brouiller certains repères, connait depuis « la crise » un retour en force. Il existe quand même une forte asymétrie car si la droitisation de la société est clair (cf Guéant, Le Pen et consors) sa gauchisation est quand même, pour le moment bien moins marqué. Est ce dû au vieillissement d’une société devenant ainsi peureuse et conservatrice? Attendons que la poussière de l’inéluctable dislocation des partis classiques soit retombée pour y voir plus clair.

    Le refoulé est bien sur celui des peuples. Pour les pères fondateurs de l’Europe ils étaient le mal qu’il fallait éradiquer car définitivement liés à la guerre selon le principe de causalité simpliste « peuples => nationalismes => guerres ». C’est pour cela aussi (ce n’est pas la seule raison!) que fut construite l’Europe des marchands et pas celle des peuples. Cette construction idéologique a culminé avec le modèle psychopathologique de « l’individu rationnel »; parfaitement égoïste, cynique et seulement guidé par la cupidité…donc fou!!! Mme Thatcher n’était-elle pas aller jusqu’à oser dire en 1987 que la société n’existait pas et que seul l’individu était une réalité!

    Il suffit pourtant d’observer des effets désastreux au niveau familial et matériel (sauf pour les avocats, les psy et les vendeurs de psychotropes légaux) que peuvent induire une bimbo sur un homme marié ou un beau brun ténébreux sur une femme mariée pour comprendre que la rationalité n’est pas humaine.

    Le retour du peuple, du lien social et du local est un mélange potentiellement explosif s’il est associé celui de la droitisation de la société.

    La paradoxe historique apparent serait que l’Europe de Bruxelles construite après la guerre sur la négation des peuples avec comme outil principal le marché puis le néo-libéralisme, soit celle par qui les vieux démons du nationalisme soient revenus. Comment diable des gens ont ils pu croire qu’on pouvait faire table rase de siècles d’histoire des peuples européens avec une monnaie unique et en édictant des règles strictes sur la longueur, le diamètre et la composition des saucisses?

  2. @Yann

    Je partage ton analyse. C’est bien la cupidité matinée d’un individualisme qui confine à l’enfermement qui est aujourd’hui à l’origine de tous les maux d’une société en voie de déculturation.

    La gauche est récessive. Ça ne date pas d’hier. J’étais frappé de constater que les trois personnalités qui ont progressé à l’occasion d’un enième sondage étaient Bayrou, Le Pen et Sarkozy. La droite, quoi. La présidentielle nous réserve de belles surprises. Je crois que Marine Le Pen a son ticket d’entrée pour le 2e tour, quoi qu’il advienne. Je ne vois pas Sarkozy parvenir à se hisser jusqu’au 2e. Sera-t-il d’ailleurs candidat ? Mais concernant Hollande, là aussi, j’ai un doute ! J’ai un doute sur sa personnalité. Ce n’est pas bien nouveau. Je l’ai exprimé dans Voie Militante. Mais je suis surpris de l’image catastrophique qu’il a dans l’opinion. Mais entre Sarkozy et Hollande, les électeurs ne se feront pas attraper une 2e fois. Reste l’énigme Bayrou… En 2007, des socialistes avaient appelé au vote révolutionnaire « Bayrou » pour faire exploser le Parti Socialiste. J’avais alors combattu ces gens, fermement. Aujourd’hui, je peux comprendre. ;+)

    La menace, à peine voilée, de Montebourg de quitter le Parti Socialiste en dit également très long sur la vision que peuvent avoir tous ces « seigneurs » d’eux-mêmes et de la politique ! Pour faire court, on est mal barré. ;+)

Laisser une Réponse

*