La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Dany et le culte du chef

Par      • 25 Fév, 2010 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Comparer le système Frêche à l’Italie sous Mussolini, comme l’a fait, la semaine dernière, Dany Cohn-Bendit, est pour le moins particulièrement étonnant ! Et à ce jeu, on ne peut pas croire que Dany n’ait fait cette déclaration totalement gratuitement en grand spécialiste  qu’il est du billard à trois bandes !

Georges Frêche n’est évidemment pas Mussolini et il y aurait beaucoup à dire sur le culte du chef à l’intérieur du Parti Socialiste. Je ne suis pas sûr que la majorité des militants du Parti Socialiste en Seine-Maritime se comportent très différemment de ceux de la région Languedoc-Roussillon.

Dany et José aux côtés de Jean-Louis Roumegas

Du coup, face aux mots de Dany, il peut y avoir plusieurs interprétations possibles.

En se rangeant aux côtés des anti-Frêche primaires, il cherche, en remettant de la lumière médiatique, à renforcer le vote en faveur de Jean-Louis Roumegas et des Verts talonnés par le Front National !

Dans le même temps, il fait implicitement le choix de renforcer Georges Frêche en contribuant à le faire élire dans un fauteuil ! Le président de la région Languedoc-Roussillon reste un allié indéfectible de Ségolène Royal qui, la semaine dernière, a déclaré qu’elle serait candidate en 2012 quoi qu’il arrive ! Cette explication, au reste, n’est pas totalement incompatible avec la première, non ?

Pour autant, Dany, fin connaisseur des Présidentielles, sait qu’un candidat « écolo » n’a aucune chance et que, dans ce cadre, il vaut mieux faire le choix d’un(e) candidat(e) au sein du Parti Socialiste dans le cadre des primaires étendues à l’ensemble de la gauche. Voilà ce que me disait un proche de Dany il y a quelque temps : « Nous voterons au premier tour pour le candidat qui sera en capacité de gagner au second ! »

Avec 13% des voix, Europe Ecologie, à la condition que les bases du rassemblement, soient profondément remaniées, peut aussi prétendre à imposer un candidat à un Parti Socialiste éclaté dans le cadre d’une primaire à gauche. je doute que ce soit là l’option choisie.

Crédit photos : les éphémérides d’Alcide, Le Figaro, l’Express

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , ,

6 Réponses »

  1. anti-donneurs de leçons de tout bord unissez vous…

  2. Info : Roumegas vient de repasser à 17% dans un dernier sondage. C’est drôle, non ?

Laisser une Réponse

*