La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Daniel Cohn-Bendit en campagne pour DSK ?

Par      • 21 Fév, 2011 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Hier soir, pour ceux qui écoutaient religieusement les propos de Dominique Strauss-Kahn sur France 2, nous avons  compris, à la lueur de l’échange de regards avec le Président à l’Elysée, à l’occasion de la rencontre des ministres des finances du G20, qu’il serait candidat à l’élection présidentielle de 2012.  Au fur et à mesure que l’échéance approche, de plus en plus de voix s’élèvent au sein du Parti Socialiste pour contester les primaires. Michel Vauzelle, ancien garde des Sceaux et actuel président de la région PACA, l’a martelé haut et fort ce week-end dans le Journal Du Dimanche : « Il faut que le PS soit le premier à faire le geste d’éliminer l’idée de ces primaires qui pourraient être dévastatrices« .

DSK, le candidat des Cohn-Bendit !

Les deux frères Cohn-Bendit ont toujours dit la même chose depuis 2009. L’élection présidentielle ne réussit pas aux écolos. Alors, il ne faut pas de candidat écolo à la présidentielle. Pour rappel Dominique Voynet en 2007 avait atteint le score de 1.57% des voix exprimées, à peine plus que René Dumont en 1974. Gaby, de son côté, a toujours dit qu’il voterait au 1er tour pour le candidat en capacité de figurer au 2e. En 2007, il a soutenu la candidature de Ségolène Royal. Le 24 janvier dans un courrier envoyé au journal Le Monde, il déclarait sa flamme au président du FMI, appelant l’opposition à Sarkozy à se rassembler autour de sa candidature. L’enjeu réel serait pour EELV  de disposer d’un groupe à l’Assemblée Nationale.

C’est dans l’hélice… C’est là qu’est l’os !

Le futur consultant de Canal Plus a pris fait et cause pour le directeur du FMI. Sa ruade envers Jean-Luc Mélenchon de « labourer sur les terres du FN » peut prêter à plusieurs interprétations. Chez lui, ce serait « structurel« . Il ne supporterait pas de voir revivre un courant de pensée qu’il a mis tant d’énergie à combattre par le passé. Le seul problème, c’est que Mélenchon est un socialiste fédéraliste qui a le seul tort de demander l’activation du tarif extérieur !

La 2e explication serait que l’attraction du Parti de Gauche est réelle parmi les déçus d’Europe Ecologie Les Verts. Et, dans ce cas, il n’est pas sûr que les ruades de Dany ne contribuent pas à les pousser définitivement  dans les bras de Mélenchon ! D’autant que le Parti de Gauche, renforcé de la présence de Paul Ariès et de Martine Billard, a considérablement évolué sur les questions énergétiques et écologiques. Il faut tout de même être particulièrement de mauvaise foi pour oser comparer, de près ou de loin, Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen.

Si Mélenchon attire une partie de l’électorat du FN sur son nom, alors  le candidat du Parti de Gauche est la garantie la plus sérieuse, pour la gauche, d’éviter un nouveau 21 avril. Les électeurs du Front de Gauche ne voteront jamais pour DSK au 1er tour. En tapant dessus comme il le fait, Daniel Cohn-Bendit n’est-il pas en train de contribuer, à l’insu de son plein gré , avec ses maigres moyens, à  favoriser la présence du  Front National au 2e tour de l’élection présidentielle de 2012 ? N’est-il pas, en assimilant l’électorat du Front de Gauche à celui du Front National, en train de les pousser dans les bras du Front National au 2e tour de la Présidentielle dans l’hypothèse d’un 21 avril à l’envers ? La gauche n’a jamais été majoritaire dans ce pays.

Relativisons tout de même sur la capacité de Daniel Cohn-Bendit à modifier, à lui seul, le cours de l’élection présidentielle de 2012 !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Les Commentaires sont clos.