La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Borloo, Hulot et les autres

Par      • 9 Avr, 2011 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Depuis que Nicolas Sarkozy fut élu à la Présidence de la République, tout le personnel politique français a la légitime ambition à être candidat à la prochaine élection présidentielle. Après François Hollande, ce sont Jean-Louis Borloo et Nicolas Hulot qui prétendent aujourd’hui devenir Président de la République française. Nous avions même craint, un court instant, que Brigitte Bardot puisse être la candidate des écologistes indépendants. Pourquoi pas, en effet !

L’étoffe d’un héraut ?

Qui a les capacités à être Président(e) de la République ?Parmi François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot, Nathalie Arthaud, Eva Joly, Dominique de Villepin, Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, Marine Le Pen, Martine Aubry, Arnaud Montebourg, Hervé Morin, Laurent Fabius, Corinne Lepage, Alain Juppé, François Fillon, Christine Lagarde… peu d’entre eux ont la carrure pour diriger la France. En concentrant l’essentiel des pouvoirs au chef de l’Etat, la 5e République nous oblige à choisir une personne avant de choisir une couleur.

Très clairement, après le débat qui opposa Royal à Sarkozy en 2007, de nombreux français qui découvraient la candidate socialiste ont tout simplement pris peur. Le fait qu’elle soit une femme a sans doute pesé plus qu’on ne le croit dans nos imaginaires de primates de l’ère nucléaire. A la lecture du bilan actuel du chef de l’Etat, il aurait été pourtant difficile de faire pire.

Arriver en tête au 2e tour

La possibilité de l’arrivée du Front National en tête du 1er tour de l’élection présidentielle tient autant de l’état de burnout de la société française que de la décomposition politique en cours.  L’UMP – cette idée d’Alain Juppé – qui avait vocation à rassembler les droites est en train de voler en éclat, ramenant la droite française à la lecture qu’en faisait René Rémond. Avec Debout la République, République Solidaire et Alliance Républicaine, les chances du candidat de l’UMP, quel qu’il soit, de virer en tête au 2e tour de 2012 sont à mettre au rayon des grimoires et autres reliques. Le 16 avril, Dany Cohn-Bendit nous prédisait déjà un 21 avril à l’envers.

Les 500 signatures

La révision de la constitution de 1976 oblige chaque candidat à disposer de 500 parrainages. Ils sont 45000 élus à pouvoir donner leur signature ! Pour 2012, Marine Le Pen pourra compter sur la bienveillance des deux grands partis de gouvernement qui ont, tous deux, un intérêt à ce qu’elle soit présente à cette élection, sans pour autant souhaiter qu’elle parvienne nécessairement au 2e tour. En 2007, Jean-Marc Governatori, président de l’AEI, avait dû renoncer, faute de signatures. Nicolas Hulot qui aurait décidé d’y aller dans ou en dehors du cadre des primaires écolos d’EELV (Europe Ecologie Les Verts) ne devrait avoir aucun problème pour recueillir les 500 signatures. Pour Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, ce devrait être une simple formalité ! La Parti Socialiste a tout intérêt à permettre la multiplication des candidatures à droite.

Crédit photos : Observatoire des subventions, Intérêt général Info, Photos culinaires

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

12 Réponses »

  1. Le jeu ne fait que commencer. Il faut se hâter lentement pour se prononcer. Une chose est sure Nicolas Hulot va participer aux primaires fermées d’EELV. Ce ne sera donc pas le candidat de tous les Ecologistes. Dès lors il faut s’attendre à du mouvement chez les Ecologistes non verts.
    Bernard FRAU
    Secrétaire National
    Alliance Ecologiste Indépendante

    PS: L’animation de l’ AEI est assurée par un 1 collège de 3 Secrétaires Nationaux.

  2. @Bernard

    Je croyais que, pour être candidat, il fallait être adhérent. Certes, Nicolas Hulot a jusqu’au 10 avril pour adhérer.

  3. @Bernard

    Effectivement, je viens de voir qu’il y allait dans le cadre des primaires écolos? J’ai modifié le billet. Après Besset, Durand et Bélier, le clan Hulot est au grand complet. Rien que de très logique ! Il manque Corinne Lepage et la famille écolo sera presque au grand complet.

  4. @Pullo

    Gaulliste = Bonapartiste (côté autoritaire)+Légitimiste (côté vieux con)
    Démocrate-chrétien=Orléaniste
    Libérale=Orléaniste
    Conservatrice=Orléaniste+Légitimiste
    Nationaliste=Bonapartiste+Légitimiste+Orléaniste

    Je crois que la grille de lecture de René Rémond s’applique toujours à la droite française.

  5. Il est vrai que présentée comme ça, la typologie de René Rémond a l’air encore valable…

  6. Il y a beaucoup de candidats mais peu d’élus, il y aura des négociations. En effet chacun veut sa part du gateau.

Laisser une Réponse

*