La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

2012 : mal barré, je vous dis… mal barré.

Par      • 21 Juin, 2011 • Catégorie(s): Elections  Elections    

Passant notre temps à nous faire peur et à croire que tout est perdu pour 2012, sommes-nous vraiment conscients de la réalité du camp d’en face ?

Jean-François Copé ne sait désormais plus quoi faire pour invalider la primaire socialiste, qui, contrairement à celle de 2006, est ouverte aux sympathisants. Arnaud Montebourg, ce nouvel optimiste de la démondialisation heureuse (???), prétend même qu’elle pourrait rassembler 4 millions d’électeurs. Un véritable cauchemar pour l’UMP ! Le Parti Socialiste peut toutefois dormir sur ses deux oreilles : le président de la CNIL, Alex Türk (qui a récemment déclaré la primaire de l’écologie illégale), ne voit pas de « problème juridique » à l’organisation de ladite primaire. Mal barré, je vous dis… mal barré.

Etat des forces militantes

Alors qu’en janvier 2007 l’UMP revendiquait 335000 adhérents, le Canard Enchaîné nous révélait que le parti fondé par Alain Juppé ne comptait à la même époque que 175000 militants. En appliquant une règle de trois, l’UMP  compterait au jour d’aujourd’hui un peu plus de 120000 militants. Et dire que Xavier Bertrand voulait 500000 adhérents pour 2012 !!! Mal barré, je vous dis… mal barré.

Le chef ne fait plus fureur !

En 2007, Sarkozy avait lancé sa campagne très tôt. Enchaînant les meetings, son souci était de rassembler toutes les composantes de la droite au sein de l’UMP. Malgré tout, Bayrou fit 18% au 1er tour de la présidentielle. Sous la menace des candidatures concurrentes de François Bayrou, Jean-Louis Borloo et Dominique de Villepin, les sondages pour 2012 le donnent plus près des 20% que des 31% qu’il obtint au 1er tour de 2007 ! Jamais, dans l’histoire de la Ve République, un Président n’a atteint de tels niveaux de défiance. C’est la personnalité même de Nicolas Sarkozy qui est aujourd’hui rejetée dans l’opinion. Par quel miracle pourra-t-il en 10 mois effacer 4 années de gestion calamiteuse de sa politique et de l’image qu’il aura donné de lui-même, naviguant totalement à vue sur le plan social, politique et économique ? Mal barré, je vous dis… mal barré.

Cote de confiance de Sarkozy

Les « nationaux-révolutionnaires » derrière Marine Le Pen

Tenté de voter Nicolas Sarkozy plutôt que pour un vieil homme, le peuple des « nationaux-révolutionnaires » n’est pas prêt à faire la même erreur qu’en 2007. Marine Le Pen est donné, dans différentes enquêtes, au double du score de 2007. Peut-elle faire davantage ? Sa cote d’avenir est à 26%. Mal barré, je vous dis… mal barré.

Une législative à haut risque !

Dans le sondage Harris Interactive du 10 juin, la gauche  et les écolos cumulent 38% des intentions de vote à l’élection présidentielle de 2012. Si la gauche peut l’emporter à la présidentielle du fait du rejet dans l’opinion de la personnalité de l’actuel chef de l’Etat, elle ne pourra gagner les législatives qu’à la triple condition d’une forte dynamique consécutive à sa victoire à la présidentielle, de l’éclatement de la droite et d’un dégonflement du Front National. La gauche et les écolos ne progressent, dans les sondages, que de 1.5% par rapport au 1er tour de la présidentielle de 2007.

Mal barré, je vous dis… mal barré.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses »

  1. Prudence quand même …

  2. @Romain

    C’est tout le sens de ma conclusion, me semble-t-il ! Et puis, nous sommes tout de même à près d’un an de l’élection.

Laisser une Réponse

*