La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

2012 : le temps des femmes !

Par      • 10 Avr, 2011 • Catégorie(s): Elections  Elections    

A moment où tout semble s’accélérer dans la perspective de 2012, il convient désormais de se positionner clairement.

Le choix d’une reine

4 femmes et 1 hommeDans le prolongement de mes engagements passés, j’ai décidé de soutenir la candidature de Ségolène Royal à la primaire socialiste. Pour les lecteurs attentifs de Voie Militante, c’était, depuis plusieurs mois, un secret de polichinelle. Malgré mes désaccords, j’apprécie, chez la candidate socialiste, son engagement personnel, tout le travail qu’elle fournit, sa ténacité et aussi ses valeurs personnelles. Si, par malheur, elle venait à renoncer, je soutiendrais, sans hésiter, la candidature de Martine Aubry. Quand elle s’est exprimée sur la sortie du nucléaire, je crois qu’elle était sincère. Et puis, une femme qui est capable de taper la chope de bière au cours d’un banquet républicain ne peut pas être fondamentalement mauvaise. Que ce soit Royal ou Aubry, voilà deux femmes dont personne ne peut douter de leur capacité à décider et à agir dans le cadre de leur engagement à gauche !

Incapable de diriger le parti socialiste dont il fut 1er secrétaire durant 10 ans, vous comprendrez ma réserve personnelle à voir François Hollande diriger la France. Il ne passerait même pas la barrière du 1er tour. Quant à DSK, c’est l’archétype, en politique, de tout ce que je déteste viscéralement. Je me souviens encore de ses propos insipides d’une niaiserie rare alors qu’il était candidat à la primaire 2006 : « Je suis social-démocrate, social dans l’objectif, démocrate dans la méthode. » Morte et enterrée depuis la chute du mur de Berlin, la social-démocratie nous a montré toute son incapacité à réguler le capitalisme, depuis que 10% du PIB ont inexorablement fui des salaires vers les profits et les rentes. A moins qu’elle n’ait même jamais existé !

Deuxième choix : le vote écolo

Au cas où, par malheur, DSK ou François Hollande ou un autre gugusse était désigné candidat du parti socialiste à la présidentielle de 2012, je soutiendrais le(la) candidat(e) EELV quel(le) qu’il(elle) soit. Signataire du pacte anti-Hulot en 2007, je dois reconnaître que l’animateur de TF1 a évolué. Et contrairement à d’autres, je suis de ceux qui continuent de penser que nous pouvons changer. Je n’aurais aucun problème particulier à voter pour Nicolas Hulot. C’est aussi ce sentiment de changement que nous donne Eva Joly, dont l’arrimage à Europe Ecologie en 2008 fut une divine surprise. Tout le monde l’attendait alors chez Bayrou.

Seule la candidature de Corinne Lepage, qui a fait un sacré bout de chemin depuis 2009, serait susceptible de me faire réviser ma position. Je regrette, au passage, qu’elle ne concoure pas à la primaire écolo. Elle y aurait toutes ses chances.

Crédit photos : Europe 1, le Figaro

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

7 Réponses »

  1. Royal : Quelle belle femme ! Physiquement et moralement . Un diamant pur ! Qu’on lui fasse place , pour qu’elle puisse briller de milles feux .

  2. @owl

    Parce qu’en plus, une femme en politique devrait nécessairement être moche ?

  3. Deux mots sur la sortie du nucléaire : jadis,les socialistes disaient, par la voix d’Alain Le Vern : »nous sommes pour la diversité des énergies : nucléaire + renouvelable ». Aujourd’hui, les socialistes , par la vois de Martine Aubry disent : « nous sommes contre le TOUT nucléaire ». Pour moi, rien ne change ce sont 2 manières différentes de dire la même chose : on continue le nucléaire.
    Philippe

  4. @Philippe

    Concernant Martine Aubry, elle s’est clairement exprimée à titre personnel : elle pense qu’il faut sortir du nucléaire. Pour un homme, c’est toujours difficile de croire que quelqu’un puisse être sincère ! ;+)

    @Fred

    Mais non ! Pour l’instant, les primaires socialistes sont ouvertes à ceux qui veulent y participer. Certes, ça peut changer.

  5. Je pourrais voter pour Royal, Aubry ou Joly sans problème. Mais pour un greenwasher comme Hulot, l’idiot utile du Grenelle de l’environnement, c’est hors de question. Sauf si (cas improbable) Hulot se retrouve face à Marine Le Pen au second tour !

  6. Royal garde également ma préférence, pour des raisons similaires à celles de Denis.
    Côté vert, la candidature de Corinne Lepage ne serait pas pour me déplaire, elle très crédible, connait bien ses dossiers.
    J’espère vraiment que 2012 verra enfin une femme à la tête de l’état.
    Les Français eux sont-ils prêts, j’en doute encore un peu…

  7. @Emmanuel

    Je l’espère également de tout cœur.