La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Ecouter Manuel Valls pour comprendre la déroute des socialistes !

Par      • 10 Juin, 2009 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Si vous n’avez pas compris la raison pour laquelle le Parti Socialiste est décrédibilisé, je vous demande de prendre le temps d’écouter Manuel Valls.

Dans un souci de rendre sa communication municipale bien meilleure, il demande à son chef de cabinet : « Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos« . Manuel Valls a quitté la gauche et le peuple de gauche est en train de quitter les socialistes. Je ne suis même pas sûr que Jean-François Coppé soit capable de telles horreurs !

Source : Rue89

Crédit photos : Amazon

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

6 Réponses »

  1. Salut Denis,

    Je venais juste de découvrir la triste vidéo de Valls avant d’ouvrir ton site.
    Comme souvent sur Voie militante,bien vu.Il faut vraiment faire tomber le masque de ces prétendus socialistes.

    JP

  2. Un seul mot: édifiant !

  3. Mauvaise foi, hypocrisie, bonne conscience factice que ces commentaires alors qu’à ce jour, il a été parfaitement établi quels étaient la portée réeelle et la réalité des propos de Valls. Et surtout qu’il n’est pas le facho, l’ultra-libéral, le « comploteur Bilderberger », le raciste patenté qu’on décrit parfois. Toujours les mêmes, d’ailleurs, qu’ils soient sincères ou calculateurs.
    Personnellement, j’ai toujours hésité à le soutenir parce qu’il est de manière assumée trés recentré et soucieux de sécurité. A ce propos, j’ignorais que Chevènement eut été différent, (ni même Mitterrand, ministre de l’Interieur de la IVe pendant la guerre d’Algérie…lol). mais les propos de celles et ceux qui depuis 30 ans traitent de sociaux-traitres tout ce qui est au-delà du discours d’Emmanuelli ou Mélenchon tendent à me faire basculer de son côté! Du reste, il faudra bien que les masques tombent: les leaders de toute la clique bien intentionnée a toujours su utiliser la naïveté de ses militants ou sympathisants pour alimenter son fond de commerce. Ils finissent tous au PS, ou, quand ils en partent, ce n’est que la queue entre les jambes pour essayer d’avoir le leadership qu’ils n’ont pas pu avoir au PS. Ajoutez-y un paquet d’aigris de vieille date et de jeunes poujadistes verdis ou rougis sous le harnais et vosu obtenez des littérateurs forcenés qui voeint du complot partout, du fascisme chez tout le monde, sans s’apercevoir qu’ils sont eux mêmes prêts à se comporter en Gardien de la Révolution, collant des signes infamants à gogo, montrant du doigt qui n’est pas dans la pensée du Guide Suprême. Allez, les mieux intentionnés ont souvent fini par se comporter de la sorte. C’est pas grave mais faut arrêter de délirer.

  4. et pardon pour quelques fautes de français

  5. @adetournemire

    Cette mise en scène, ce soin à communiquer avant tout, à montrer le beau (à croire qu’il y aurait un laid) sont aux antipodes de ce que je crois de la politique. Qu’il s’appelle Valls ou Dupont, ça ne changerait rien dans ma dénonciation. Il est temps que la gauche – et ses électeurs – retrouve ses valeurs et se débarrasse de tous ces escrocs du suffrage universel.

    NB Les fautes ne sont en rien dérangeantes. Nous en faisons tous.