La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Consommation : la dépendance, dès la naissance…

Par      • 6 Avr, 2008 • Catégorie(s): Economie  Economie    

Mes amis ont presque tous des enfants. Ils sont nés entre 1995 et 2008. Et depuis quelques années, mais encore plus depuis quelques mois, mes amis sont harcelés par le système « Eh ! Faut consommer ! ».

Ca commence dès la naissance.

Le pharmacien qui vous disait à peine bonjour avant parce que vous ne « bouffez » pas assez de médicaments à son goût vous tend tout gentiment un petit sac, contenant des biberons, des tétines physiologiques, ou encore des produits de soin pour nourrissons, tout ça sponsorisé bien-sûr par le lobby laitier ou une marque de cosmétique.

A l’école ça continue.

La gentille maîtresse n’hésite pas à apprendre aux enfants qu’il faut bien manger ses cinq fruits et légumes par jour et ne pas oublier ses fameux produits laitiers, n’hésitant pas à citer des marques !

Et puis les enfants sont habillés avec des vêtements de marque parfois dès la maternelle, le snobisme et la discrimination, ça commence jeune. Je me souviens avoir entendu une amie qui n’a pas les moyens de payer des vêtements de marque à sa fille dire qu’elle souhaiterait presque le retour de l’uniforme pour que sa fille ne dénote pas avec les autres et ne soit plus mise à l’écart.

J’ai discuté très récemment avec une personne qui m’est très chère et qui m’a dit qu’elle en avait marre de voir ses enfants consommer tout et n’importe quoi, précisant que c’est difficile de leur dire « arrête de consommer ces merdes » sans leur expliquer pourquoi.

Le problème étant que leur expliquer, ça va, mais leur faire comprendre, c’est autre chose. Il n’y a pas plus bête que celui qui ne veut pas comprendre, les enfants et les adolescents s’en foutent de leur santé, de leur libre arbitre et du budget de leurs parents.

J’ai même avec un certain plaisir vu cette personne s’enfoncer en reprochant à ses enfants de dépenser 20 euros par mois pour un téléphone mobile et d’écrire des sottises par SMS, jusqu’à ce qu’elle se rende compte que nous aussi nous nous écrivons des sottises (et des belles) par SMS ou par e-mail. Ne pas vouloir tomber dans le tout consommation ne doit pas non plus nous empêcher de bénéficier des nouvelles technologies, il faut trouver le juste milieu.

La surconsommation ne touche pas que les plus jeunes, j’ai une amie de 64 ans qui vit depuis quelques mois avec un découvert de 1.000 euros, résultat de la fièvre acheteuse dont elle souffre chaque fois qu’elle est contrariée par ses enfants. Mais acheter ne la console que très temporairement, ses enfants sont toujours aussi cons et son banquier fait la gueule, seules les marques (car bien-sûr elle se venge sur les marques) doivent se frotter les mains.

Si les plus jeunes sont durs à convaincre, alors que c’est eux l’avenir, il reste quand même un argument qui pourrait bien les toucher un jour, du moins je l’espère et qui touche plus, mais pas encore assez, les adultes : notre planète.

Le site Mes courses pour la planète est un site de consommation responsable, avec des rubriques intéressantes, des fiches produits, des trucs verts et l’actualité du bio.

Mon grand-père disait toujours « La vie c’est comme une boîte de choc… » non, ça c’était pas lui, sérieusement il disait « L’argent il en faut assez pour vivre mais pas trop pour ne pas devenir con » et je crois que pour les biens de consommation, c’est la même chose !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , ,

Laisser une Réponse

*