La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Trafic routier, GPS et shadow prices

Par      • 2 Avr, 2008 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Le choix de vivre dans une commune rurale est très largement conditionné au calme et au cadre de vie. Depuis plusieurs mois, des habitants de nos petites communes se plaignent de l’augmentation du trafic routier et du passage de poids lourds et autres engins dont le poids est incompatible avec l’état de la voirie.

L’un des effets collatéraux de la hausse du trafic est la dégradation de la voirie et la casse en terme de canalisations d’eau.

Or, l’origine de ce trafic qui a soudainement émergé est, pour l’essentiel lié à la massification de l’emploi du GPS… pour gagner du temps et de l’argent. Sauf que les coûts liés aux frais de voirie et à la réfection du réseau d’eau sont à la charge des habitants qui, de surcroît, subissent toutes ces nuisances. Double peine assurée !

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. le GPS et… PORT 2000, qui faute de déboucher sur des voies de transport adaptées, déverse chaque jour sur les routes de l’Ouest du département des centaines de tractions de containers.

  2. A vrai dire, je n’y avais pas pensé. Très juste.