La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Temps identitaire et imaginaire : non au travail le dimanche !

Par      • 30 Juil, 2007 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Eglise de Saint Eloi de FourquesLa polémique soulevée autour de la volonté des commerçants de Plan-de-Campagne d’ouvrir les magasins le dimanche montre, une fois de plus, le rôle de facilitateur « économique » joué par le Préfet, représentant de l’Etat dans le département des Bouches-du-Rhône. Malgré l’injonction du tribunal de grande instance d’Aix en Provence, Michel Sappin a en effet accordé 45 dérogations jusqu’en juin 2008. Pour l’essentiel, cette dérogation ne concerne que de très gros commerçants. Si l’Etat souhaitait la destruction du petit commerce, il ne s’y prendrait pas autrement. Pour rappel, la règle en la matière est de ne pas travailler le dimanche. Pourtant, sur le fond, le Président de la fédération de l’habillement rappelait à juste titre que L’ouverture le dimanche n’amenait aucun chiffre d’affaires supplémentaire, le consommateur répartissant alors ses achats sur 7 jours au lieu de 6. Le jeu n’en vaut pas la chandelle : il est à somme nulle.

Mais la bataille est beaucoup plus profonde : elle est symbolique. Notre temps identitaire, de ce qui rythme notre vie, est calée sur les saisons et les jours de la semaine. Le temps imaginaire – le temps de l’économie – est, quant à lui, un fil continu ininterrompu. Les statistiques sont fournies « corrigées des données saisonnières ». L’analyse économique se fait en général sur la longue période corrigée des variations des niveaux de prix. Les bourses à l’échelle planétaire contrôlées par ordinateurs fonctionnent désormais 24h sur 24. Internet, la messagerie, les accès distants permettent aux salariés de rester attachés à leurs entreprises comme un fil à la patte d’un chien.

Cette bataille est beaucoup plus importante qu’il n’y paraît. Allons nous continuer d’accepter d’aliéner nos vies au rythme de l’économie ? Je m’étonne de l’étrange silence du Parti Socialiste. alors que, dans le même temps, nous allons livrer une bataille stupide contre l’instauration d’un service minimum dans les transports publics.

56% des Français sont pour l’ouverture des magasins le dimanche. 75% sont contre le fait de travailler le dimanche. Comprenne qui pourra !!! Mais le pire n’est peut-être pas là. L’association Génération Plan présidée par Olivier Bouveri, regroupant quelques dizaines de salariés de Plan-de-Campagne approuve cette décision. J’ose espérer qu’il ne s’agisse là que de la manifestation du syndrome de Stockholm. Tiens… un drôle de refrain me revient à l’esprit. « Le temps ne change rien à l’affaire… »

Source : Aol Actualités

Voie Militante Voie Militante

Tags :

Les Commentaires sont clos.