La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Pour un plan de relance écologique !

Par      • 4 Fév, 2009 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

L’un des effets immédiats de la prime à la casse conjuguée à la baisse des carburants aura été de relancer les achats de voitures étrangères qui émettent davantage de CO2. Tel un canard sans tête, le gouvernement UMP vient d’annuler tous les effets bénéfiques de l’une des mesures phares du grenelle de l’environnement : le bonus écologique.

A peine nommé, le ministre de la relance – en arrière – a annoncé la construction de nouvelles routes et autoroutes. C’est vrai que notre pays en avait besoin ! Et puis une prime à la casse sans routes nouvelles, avouons que cela n’aurait que bien peu de sens ! Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Patrick Devedjian – avocat de formation – nous expliquera bientôt sans doute que la relance du programme électro-nucléaire articulé autour de 30 nouvelles tranches de type Epr fait partie intégrante du plan de relance. Même si nous n’avons pas la gauche la plus intelligente du monde, nous avons la malchance d’avoir l’une des droites les plus bêtes de notre histoire.

Quant au PS…

Du côté du PS qui a choisi, en toute intelligence, le 20 janvier, jour d’intronisation du roi Obama, pour présenter son plan de relance, les contre-mesures proposées sont loin de briller par leur lucidité et leur grande originalité. La vision éclairée de la nouvelle direction du principal parti d’opposition s’articule autour de 5 propositions :

  • la revalorisation du Smic de 3%
  • la baisse de la TVA de un point
  • le gel des suppressions de postes dans la fonction publique
  • l’interdiction des licenciements boursiers
  • la suppression du paquet fiscal.

Avec ça, on est sauvé ! On est au moins rassuré sur le fait que les nouveaux dirigeants, à l’image des plus anciens, savent encore faire du copier/coller. Pour le « neuf », n’en cherchez pas : il n’y en a surtout pas. A noter que le contre-plan « rose pâle » ne contient aucun volet concernant le financement.

Le pôle écologique

Le pic de production pétrole et gaz nous oblige.

Le pic de production pétrole et gaz nous oblige.

Heureusement, il y a aussi des socialistes qui réfléchissent au Parti Socialiste. Saluons les mesures proposées par le Pôle écologique animé par Christophe Caresche, Géraud Guibert et Eric Loiselet.

  • plan de rénovation thermique concernant le logement social et l’habitat individuel (soumis à conditions de ressources) (1)
  • baisse de la TVA sur les produits de nécessité et les éco-produits
  • développement des infrastructures de transport propres
  • programme de développement des énergies renouvelables
  • création d’emplois « verts »
  • soutien aux éco-industries
  • aide aux entreprises d’insertion
  • soutien à l’agriculture biologique
  • éviter la fracture numérique

Et quelques unes de plus que je vous soumets…

Elles sont de mon fait. Et elles n’en sont pas spécialement plus intelligentes pour autant.

  • Taxation progressive visant à la suppression des lampes à incandescence et remplacement des éclairages publics par des blocs LED
  • Vaste programme de reboisement et de replantation des haies pour développer et prioriser le bois de chauffage
  • Généralisation des centrales biogaz dans les déchetteries
  • Développement des méthaniseurs
  • Mesures de soutien à l’isolation des bâtiments publics et au logement individuel sans conditions de ressources
  • Soutien à la recherche concernant la mise au point de moteurs et de voitures propres
  • Favoriser toutes les initiatives de covoiturage
  • Limitation du transport aérien intérieur aux voyages d’affaires, au courrier et au transport d’urgence
  • Soutien à la recherche en matière de technologies liées à la fusion nucléaire, à l’hydrogène, aux piles à combustible, à la biomasse, au solaire, à l’éolien
  • Mise en place d’une TVA écologique
  • Développement du fret de marchandises par ferroutage
  • Vaste plan d’incitation d’économies d’énergie dans l’utilisation des nouvelles technologies
  • Généralisation de la fibre optique afin de favoriser le télétravail
  • Enfouissement des réseaux
  • Intégrer le risque écologique à l’ensemble des politiques publiques (montée des eaux, ouragans, rupture d’approvisionnement alimentaire et énergétique, etc)
  • Mettre en œuvre une politique agricole visant à l’autosuffisance alimentaire de la France et de l’Europe dans le cadre du respect strict de l’environnement

La seule énergie propre est celle que nous ne consommons pas.

Côté financement… quelques idées : livret A, prêts bancaires garantis par l’Etat, augmentation de l’impôt sur les revenus sur les tranches supérieures, taxe Tobbin, émissions d’emprunts obligataires au niveau européen.

Face à l’urgence écologique et énergétique, la conception d’un plan de relance par la consommation ne résout rien. Les solutions que nous devons apporter à la question sociale doivent passer au préalable par les réponses que nous apportons aux défis environnementaux qui nous attendent. Si toutes ces mesures devaient se cantonner à la France, elles ne seraient de surcroît que cautères de plus sur jambes de bois. L’Europe est la grande absente de nos propositions. Mais, sans l’Europe, avouons que l’impact de mesures aussi « intelligentes » soient-elles ne vaut que bien peu de choses. Toutefois, cela ne doit pas nous amener à ne rien faire.

Autres éclairages

(1) Le PS reprend partiellement cette mesure ne la limitant qu’au logement social. Insuffisant !

Crédit photos : 50 mm. architecture photography, Mon Pôle écologique, GreenPeace

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses »

  1. je remarque que les commerces investissent de plus en plus vers le chauffage de l’air de la rue et quelque soit la température ….

    comme par exemple camaïeu qui ouvre ses portes qulque soit les conditions climatiques été comme hiver
    en employant la climatisation réversible ….

  2. J’ai vu ce midi sur France 2 Ségolène Royal, elle a été pas mal du tout, elle a insisté sur le levier de la croissance verte.
    Elle a aussi rappelé l’idée intéressante mise en place par Barack Obama de demander aux entreprises qui licencient ou qui délocalisent malgré des bénéfices importants de rembourser à l’Etat les aides versées… en bonne petite fille et fille de communistes, je me souviens que la CGT avait fait cette demande alors que le PS était au pouvoir… en vain !

Laisser une Réponse

*