La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La loi sur la sécurisation de l’emploi, une régression selon Gérard Filoche !

Par      • 13 Avr, 2013 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Seules 229 entreprises seront concernées par la présence de représentants de salariés dans leur conseil d’administration, à la suite du vote de la loi sur la sécurisation de l’emploi. Ces salariés seront tenus par une clause de confidentialité, limitant ainsi leurs capacités à s’exprimer. Sur son blog, Gérard Filoche énumère les 54 reculs que comprend l’ANI – pour Accord National Interprofessionnel – signé par la CFDT, la CFTC, la CGC et le MEDEF. 

Seuls 6 députés socialistes, dont René Dosière, ont voté contre. Henri Emmanuelli s’est abstenu. Tous les députés du groupe Front de Gauche ont voté contre. Les députés EELV se sont abstenus.

Pourquoi rester au Parti Socialiste ?

Il y a une chose qui m’échappe encore. Alors qu’il sait que la droite du PS l’a emporté idéologiquement, que peut bien faire encore Gérard Filoche au sein du Parti dit Socialiste ? Il apporte avec d’autres tels que Marie-Noëlle Lienemann une caution à un parti et à un gouvernement qui a quitté le camp de la gauche depuis de nombreuses années. Être de gauche ne se réduit pas à applaudir des deux mains au vote du mariage pour tous porté par l’extraordinaire Christiane Taubira.

Du très bon Filoche

Si vous avez un peu de temps à perdre, je vous conseille de regarder Gérard Filoche. Ça vaut tout de même le coup. Si vous êtes pressé, vous pouvez vous rabattre sur le résumé qu’en a fait le site Arrêt Sur Images. C’est pas mal non plus !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

13 Réponses »

  1. Vidéo à faire circuler… car effectivement c’est un sacré recul social !
    Les chiens de garde dans les médias jouent bien leur rôle.
    Merci Denis pour le partage.

  2. @denis:

    il y a peu de temps j’invitai les lecteurs de « voie militante » a écouter une vidéo de l’excéll
    ent gérard FILOCHE enregistré dans une de ses interventions publiques.il me semble que à ce moment là tu n’appréciais pas trop cet homme,ce socialiste remarquable qui pour moi est une référence qui ne date pas d’aujourd’hui.

  3. @Yvon

    Je n’aime pas le bonhomme, tout comme Mélenchon. Il y a chez lui beaucoup de choses qui sonnent faux. Pour autant, il dit souvent des choses justes.

  4. @ denis:

    MELANCHON en ai quand meme à parler « d’épuration » !!!.ceci est totalement inacceptable.il y a des hommes,des mots et des actes qui me font peur…..

  5. @Yvon

    Tu sais ce que je pense de Mélenchon sur le plan de la personne. Et tu dois savoir ce que je pense de Mélenchon sur le plan des idées.

  6. « un grand coup de balai » façon mr propre ou le poids des mots du « grand » mr jean luc: « purifier !…pourriture!..salopard »
    si là on n’est pas dans l’extreme on est dans quoi ???

  7. @Yvon

    Là, Yvon, je ne suis pas d’accord. Mélenchon – tout comme le PCF – n’est pas l’extrême-gauche. J’entends cette rhétorique depuis quelques temps qui montre surtout un glissement à droite du Parti Socialiste. Je ne voudrais pas que tu sois dans le déni de réalité. La gauche du PS a perdu la partie.

  8. @ denis

    je n’ai pas parlé du PCF mais de mélanchon.cependant je corrige extreme par excès !.la sémantique autorise toutes les arguties … -:))

  9. @Yvon

    Comme je te l’ai dit, je n’aime pas la personnalité de Mélenchon. Et puis, ce terme « Front de Gauche » qui fait curieusement écho à « Front National », c’est d’une nullité qui me semble complètement contre-productive en termes de communication. Pour autant, je tiens à saluer l’initiative qui, je l’espère, avec ou sans Mélenchon, connaîtra à l’avenir de véritables succès électoraux.

    Là où je te rejoins, ce n’est pas en traitant Moscovici de connard que le Parti de Gauche existera ! Je trouve cela totalement imbécile et contre-productif. Ce n’est pas ce terme que j’aurais choisi pour qualifier Moscovici que je vois plus comme un « toutou des banquiers ».

  10. Le nom de  » front de gauche  » contre productif, les petits d’oiseux de la Méluche contreproductifs, une gestion du parti de gauche qui, sur la seine maritime, frise le diktat militaire, des exemples similaires dans d’autres fédérations, cela ne fait-il pas un peu de trop voire beaucoup trop ?

    Pendant ce temps là….la communication de  » Jean-Marine Le Pen » touche de plus en plus et avec Marion Maréchal qui sort progressivement le bout de son nez, on n’est pas au bout de nos  » Le Pen » .

    Une dynastie politique, familiale organisée et soutenue en  » off » par l’UMP et le PS…. A votre avis, quel sera le rapport de force de la Méluche en 2014 aux municipales et en 2017 ? 2014, ils n’irons pas défier le PS . Les élus communistes locaux ont trop à perdre. Du côté du FN, les liste seront là ! Déjà, sur Rouen, certains prévoient 10 % pour la liste FN. Pour une ville endormie pas connue pour être un lieu frontiste malgré la présence de Dominique Chaboche (leader national et rouennais du FN) pendant un temps., 10 % cela fait beaucoup. Au dernières cantonales de 2008, sur les hauts de Rouen et sur la rive gauche, le FN avait bousculé l’équilibre réussissant même à passer devant le secrétaire national des Verts, Stépahne Martot qui pourtant représentait un mouvement connu sur Rouen.

    Peut-on imaginer le pire ? Oui tout à fait.

  11. parmi les erreurs de ce commentaire (pas encore réveillé le Joseph ! ), il faut comprendre sur la première ligne:  » Les petits noms d’oiseaux »

  12. Pour terminer ce glorieux commentaire, je ne pense pas, pour l’avoir connu de l’intérieur, que le front de gauche soit une réponse démocratique à la situation….

    Mais peut-être qu’il ne faut pas de réponse démocratique ? Qu’ils aient le courage de le dire !

  13. @ denis

    en terme de com ok avec toi denis.pas besoin d’etre un grand communiquant pour comprendre que le terme « front de gauche » n’est pas très rassembleur mais plutot réducteur car il ne s’adresse meme pas à toute la gauche mais « qu’à » une partie de celle ci dite « gauche de la gauche » terme aussi stupide à mes yeux que la « vraie gauche,la gauche de combat »etc,etc.l’extreme droite,elle,ne s’est pas trompée en reprenant à son compte le terme « front national » ce qui en son temps provoqua la colère et la fureur légitimes du PCF,en france 1er parti de la résistance au nazisme, qui durant la 2ème guerre mondiale créa le « front national de la résistance intérieure française » largement ouvert à tous les républicains.il me semble meme que le PCF engagea une procédure judiciaire qui je crois n’aboutit pas ?….bref il crève les yeux que le terme « front national »est autrement plus porteur que « front de gauche ».les résultats électoraux ne me contredisent pas !
    la perversité de l’extreme droite dans la reprise à son compte de ce terme historiquement rassembleur et libérateur est que dans national il y a NATION,la défense de celle ci n’étant pas forcément l’apanage de l’extreme droite ou de la droite,en conséquence de quoi le front national ratisse bien plus large………jusque dans les rangs des électeurs de gauche….

Laisser une Réponse

*