La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les truffes poussent à Florange !

Par      • 3 Déc, 2012 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Sans doute, faut-il y voir, hélas, une nouvelle conséquence du réchauffement climatique due à l’activité des hauts fourneaux : les truffes poussent désormais à Florange !

La récolte avait commencé en février 2012. François Hollande, du haut de sa camionnette, avait pris des engagements face au petit peuple des métallos enfumés par les vapeurs de merguez. Il parlait alors d’une future proposition de loi visant à forcer Mittal à vendre ses activités « déficitaires ». Les hauts-fourneaux de Florange s’arrêteront en avril 2013. La proposition de loi a dû hélas échouer sur un rouleau de papier toilette.

Étonnamment, la deuxième pousse de truffes eut lieu en ce mois de novembre 2012, lorsque le très sarko-molletiste Arnaud Montebourg proposa, à coups de menton, de nationaliser temporairement l’aciérie de Florange. Ses propos nous rappelèrent que le figurant démondialiste raté rallié au panache blanc de la social-démocratie à la sauce hollandaise partage avec Nicolas Sarkozy le triste destin de ne pas avoir eu la capacité d’être magistrat ! Il n’y a pas de sot métier.

L’impossibilité de la filière froide française et européenne

Pour produire de l’acier, il faut du fer et du charbon. Aujourd’hui, nous les importons par cargos de Chine et nous les acheminons par route, par train ou par voie d’eau à partir de nos ports européens. Pour fabriquer de l’acier, il nous faut donc du gasoil, beaucoup de gasoil ! Et ça coûte cher. De plus en plus cher. A moins de rouvrir nos mines de charbon et de fer, comment pourrions-nous espérer concurrencer la Chine, l’Inde, le Brésil sur la filière froide ? Le problème, c’est que nos filons sont aujourd’hui complètement épuisés en Lorraine et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Les engagements de François Hollande n’engagent que les truffes qui y croient !

C’était en février 2012. François Hollande se disait alors « responsable ». Il entendait servir le peuple. C’était « maintenant »… ou jamais.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

5 Réponses »

  1. @Denis

    Il n’y a que du court terme donc ce qui se passe est logique, Mittal est parfaitement rationnel !
    Il sait faire du fric sur le dos des autres. Tout cela

  2. @Yann

    Oui. Quel est le pouvoir du politique dans cette société ?

  3. Les truffes poussent à Florange, mais il semble bien que les glands, eux, se soient au pays des petits lu… A moins que ce ne soit à Paris, au pays de nos chers éditocrates et autres énarques éloignés des préoccupations trop… terre à terre ? Place au peuple, bordel, place au peuple !

  4. @Denis

    Il y avait une ouverture politique avec Severstal comme le dit Sapir, donc avec les Russes. Les politiciens français en signe de servilité devant les oligarques on préférés un indien « mondialisé » qui n’a aucune vision politique et qui cherche à faire le maximum de fric à court terme.

    Mittal va encore entuber nos politiques et les français , il ne tiendra pas ses promesses.

    Retour du refoulé, le politique (donc le peuple) fera un retour … probablement de couleur bleu Marine.

  5. @Yann

    Je le crains, aussi.

Laisser une Réponse

*