La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le chômage va continuer d’augmenter.

Par      • 21 Oct, 2014 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Le taux d’activité réelle – salariés et non salariés au travail – a chuté de 42.75% en 1989 à 36.88% en 2013. Le phénomène est lié tout d’abord à des données démographiques qui s’inscrivent dans la longue durée : vieillissement de la population ; entrée de plus en plus tardive sur le marché de l’emploi associée à une natalité soutenue.

Année 1989 2013
Population en milliers 57 660 65 543
Chômeurs en milliers 1 985 2 758
Salariés 23 504 672 24 333 034
Non salariés 3 128 704 2 597 056
Non salariés Agriculture en milliers 997 419.1
Taux d’activité réelle 42.75% 36.88%
Taux de non salariés hors agriculture 3.7% 3.32%

Productivité

Pour autant, le facteur démographique ne peut pas expliquer l’accélération du chômage dans l’économie française. Pour l’essentiel, elle est due à la hausse continue de la productivité combinée à un faible taux de croissance. Historiquement, c’est la productivité qui a amené un taux d’emploi dans l’agriculture extrêmement faible du fait de la mécanisation importante du secteur. Le mouvement continue d’ailleurs de se poursuivre, en même temps que la taille des exploitations agricoles devient de plus en plus grande.

La lente et douce paupérisation de la société françaiseLa main d’œuvre bon marché venant du secteur agricole a permis la naissance d’un grand secteur industriel qui, du fait de gains de productivité toujours plus importants, a amené le développement d’un secteur tertiaire qui occupe aujourd’hui près de 80% de la population active française. Or, avec le développement récent de l’informatique, la mise en réseau globale de l’économie, l’augmentation des débits de l’Internet, les gains de productivité accélèrent les destructions d’emplois dans les services. Les avantages comparatifs des pays émergents se chargent, quant à eux, de liquider le peu d’industrie qu’il nous restait encore ! Nous sommes durablement entrés dans une économie à croissance zéro.

Dans les années 70, les post-marxistes imputaient la crise des économies occidentales à l’absence de productivité dans le secteur tertiaire. Ils se sont trompés. Que ce soit dans les activités de surveillance, dans la grande distribution, dans le traitement des communications, etc, nous vivons à plein le paradoxe mis en en lumière par l’économiste de Robert Solow et qui peut s’énoncer comme suit : « Plus nous avons d’informatique, moins nous en sommes en capacité d’en mesurer les effets. » Quelles seront bientôt les conséquences de l’utilisation massive de drones sur l’emploi ?

Sources : Emploi, Population, Chômage, Emploi par secteurs, Agriculture

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*