La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La vision de l’UMP et Mr Fraquet sur le canton de Brionne ?

Par      • 21 Déc, 2007 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social   Elections  Elections    

Les lunettes de la droite sont casséesMonsieur Fraquet a été investi la semaine dernière par l’UMP pour se présenter aux suffrages des habitants du canton de Brionne le 9 mars 2008. A la lecture de sa « vision » dans l’Eveil Normand, je voudrai tout simplement dire ici que l’emploi ne se décrète pas. Ne soyons pas naïfs et évitons tout de même de de faire passer des vessies pour des lanternes ! Les électeurs ne sont pas dupes. Le Conseil Général a pour rôle d’accompagner les projets structurant des Communes et des Communautés de Communes. La mise en œuvre d’une zone économique nouvelle, le développement de la zone de Carsix font partie de ces projets structurant. Que ferons-nous de la « friche » Georgia Pacific une fois que l’entreprise aura quitté les lieux ? Un conseiller général n’a pas vocation à décréter l’emploi. Quand bien même le voudrait-il qu’il ne le pourrait pas vraiment !

Membre de la Commission Développement économique de la Communauté des Communes Rurales du Canton de Brionne, je n’ai eu de cesse de réclamer la création d’une zone économique nouvelle sur le diffuseur Maison Rouge s’appuyant sur des activités de services et de proximité et sur les activités liées au tourisme. Les projets pharaoniques en terme de zone alors portés par Pierre Zucconi étaient voués à l’échec. Aujourd’hui, sur cette question, nous avons à peine avancé. A vouloir faire gros, on ne fait rien ! L’absence de la commune de Brionne au sein de la Communauté de Communes reste un handicap majeur. Face à des projets similaires dans le département, le fait de ne pas parler d’une seule voix risque de ne pas nous permettre d’avancer sur tous ces dossiers et notamment celui du développement économique pour longtemps. Je le répète : l’intégration de Brionne à la Communauté de Communes doit être une priorité absolue pour l’équipe municipale à venir ! Ce sont aux Brionnais, bien évidemment, de se prononcer sur cette question.

Le deuxième axe de l’intervention de Monsieur Fraquet fut au final de reconnaître toute la qualité et la cohérence de la politique du Conseil général animé par Jean-Louis Destans sur le tourisme. La faiblesse actuelle des capacités d’hébergement ne saurait se résoudre à la prolifération des gites ruraux, comme j’ai cru le comprendre dans les propos du candidat de la droite. L’exploitant de l’A28 avait dans ses cartons la création d’un hôtel sur le diffuseur de Maison Rouge. La proximité du diffuseur avec les sites d’Harcourt et surtout du Bec Hellouin doit nous amener à favoriser l’émergence d’un tel projet.

Quant à sa proposition d’un diffuseur à proximité du carrefour de Malbroue, osons croire qu’il s’agisse d’une aimable plaisanterie. Pour rappel, le diffuseur Maison Rouge est à peine à 10 km de Brionne. Asséchées par une politique de droite restrictive et des transferts de compétences partiellement financés, les finances publiques sont suffisamment rares pour ne pas être dilapidées inutilement.

A la lecture des propositions de Monsieur Fraquet, on comprend tout le chemin qui nous sépare sur la question de l’intérêt général et de l’allocation optimale des ressources.

Crédit photo : Deadly Breakfast

Voie Militante Voie Militante

3 Réponses »

  1. Bonjour,
    Mon commentaire n’a pas grand chose à voir avec votre texte, mais je viens juste vous rapeller qu’il existe quelque chose que l’on appelle le droit d’auteur, et quitte a utiliser une image que vous avez trouvé sur le net sans demander l’autorisation à son ou sa propriétaire, la moindre des choses est au moins de citer la source de cette photo.

    Déjà, voir sa photo utilisée pour illustrer un texte politique, ca ne fait pas très plaisir, mais voir « Les lunettes de la droite sont cassées » quand on est vraiment pas de droite (alors que ce sont mes anciennes lunettes), j’avoue que j’apprécie encore moins.

    Je ne vous demande pas de supprimer l’image, mais citez en au moins l’auteur. Je pense être assez tolérante à ce niveau, mais c’est la même règle pour toutes les images trouvées sur le net, il existe un droit, le droit d’auteur, que l’on est censé connaitre et respecter, quand on décide de rédiger des articles, dans la presse ou sur le net.

    Cordialement,

    Laurence

  2. En fait, j’avais fait un lien vers votre site. Cela permettait d’aller vers le site à partir de l’image.

    Mais, vous avez raison : nous avons le devoir ce citer nos sources. J’avoue que nous écrivons souvent dans l’urgence. Je suis désolé de ce contre-temps.

    Bien cordialement !

  3. Merci pour le lien, je ne sais pas quand vous l’avez rajouté, mais il n’y était pas hier.

    Bonne continuation