La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La croissance peut-elle repartir ?

Par      • 17 Fév, 2013 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    
S’il est bien connu que le taux de croissance du monde développé décline, on sait moins qu’il en va de même pour les reprises économiques. Cette analyse vaut pour les USA. On peut aussi probablement extrapoler au reste du monde, avec un décalage de phase.

Voici ce qu’a remarqué Clayton M. Christensen, professeur à Harvard :

Clayton M. Christensen

De 1948 à 1981, l’économie, réglée comme une horloge, mettait 6 mois à récupérer des récessions. En 1990, il a fallu 15 mois, au lieu des six habituels, pour retrouver le niveau pré-récession. En 2001, ce sont 39 mois qui furent nécessaires.

Depuis la chute de 2008, c’est-à-dire depuis 5 ans, l’économie mondiale, comme un vieux ressort détendu, a toutes les peines du monde à repartir. Quelques exemples pour le dernier trimestre de 2012 :

La zone Euro entre en récession ! Europe. Le PIB de la zone Euro a baissé de 0.6% fin 2012. A part quelques pays nordiques, toutes les grandes économies européennes sont au mieux à l’arrêt, au pire en récession. La France a fait -0.3% et le “modèle Allemand” à fait lui -0.6%. Inutile de parler de tous les pays du sud de l’Europe : ils sont soit en récession, soit en dépression.

Japon et USA sont à -0.1% !

Les BRICS freinent pour l’année 2012. Si la Russie avec 3,5% et la Chine avec ses 7,8% (invérifiables !) s’en tirent plutôt bien, les autres économies ralentissent. Le Brésil peine avec 1% de croissance (avec 5,5% d’inflation), l’Inde arbore 5,5% (avec 11% d’inflation) et l’Afrique du Sud 2,8% après 3,5% cet été. Ca casse pas des BRICS !


Baisse tendancielle du taux de croissance aux USA

Baisse tendancielle du taux de croissance aux USA


La tendance est la même en France !

Baisse tendancielle du taux de croissance en France aussi


LE BDI

Le BDI “Baltic Dry Index” est un excellent indicateur avancé de l’activité économique. Il représente le coût du fret maritime et varie avec la quantité de marchandises transportées. Il est aussi vu comme un bon indicateur avancé d’une croissance future de la production. Nous voyons que, depuis le poussif rebond de 2010, cela ne repart pas vraiment…

Baltic Dry Index

 

Et pourtant, ce n’est pas faute de déverser des milliards dans la machine. Pour les Etats-Unis, 360% du PIB, cela représente tout de même 3.6 x $ 15 000 milliards soit $ 54 000 milliards. Et dire que certaines personnes pensent sérieusement que c’est encore remboursable ! :-)

Dette totale aux Etats-Unis depuis 1925

Note : on remarque très nettement l’explosion de l’endettement au début de la révolution néo-conservatrice. Tout cela ne serait-il qu’une gigantesque bulle d’illusions ?

Le système économique était à rendements décroissants. Ils sont devenus nuls voire négatifs. Il est comme une vieille chambre à air qu’on arrive plus à regonfler même à coups de milliards tellement elle est vieille et pourrie. Il faudrait songer à la changer. Le système économique est devenue une vieille chambre à air pourrie !

 

Ce sera Thanksgiving pour tous !

Alors, prévoir l’avenir c’est comme demander à une dinde le menu de Noel ! … Mais on ne peut négliger les tendances longues et on aura beau nous faire défiler tous les menteurs du monde à la télé et dans les journaux pour nous dire que cela repart, la réalité ne pourra être cachée indéfiniment.

 Il faudra probablement gouverner sans croissance et cela change beaucoup de choses.

Sources : nytimes.comlesaffaires.com, europe1.fr, lemonde.fr ,daily-bourse.fr

Crédits photos : theinnovativeuniversity, bloomberg.com, afriquedusud.blog.lemonde.fr,
upload.wikimedia.org, lecercle.lesechos.fr, voyage-niger.kezaco.info, les-crises.fr, alexandrerosa.free.fr

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , ,

Une Réponse »

  1. On ne change pas une équipe qui perd. Alors une chambre à air pourrie…