La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Impact de la mondialisation : Hubert Védrine à Bourgtheroulde ?

Par      • 11 Sep, 2007 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social   International  International    

C’est bon le diplomate aux fraises !Hier après-midi, alors que j’affranchissais nerveusement 50 lettres dans le bureau de poste de Bourgtheroulde, sur les 6 personnes présentes, j’entendis pour l’une de d’entre elles demander à envoyer un message au Canada et à envoyer des courriers professionnels pour l’Allemagne. Soudain, je me sentais tout petit tellement mes préoccupations franco-françaises semblaient d’un coup si éloignées de celles des gens présents. ;+)

Je ne pus m’empêcher de mettre ce que je vivais en perspective avec les propos d’Hubert Védrine, rapporteur de circonstance sur le thème de la mondialisation, à la demande de Sarkoléon Ier. L’ancien ministre de Lionel Jospin était hier matin sur France Culture. Annoncé sur le site du Premier Ministre, le rapport semble avoir changé de destination pou atterrir sur le site de l’Elysée.

Je vous livre quelques éléments du rapport et notamment la conclusion de la première partie dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle relève de la langue de bois diplomatique :

« Faut-il donc que nous changions de posture ? Oui sans aucun doute. Nous avons intérêt à passer d’une méfiance stérile face à la mondialisation à un dynamisme offensif dans la mondialisation. Nous n’y parviendrons qu’en assumant et associant dans une combinaison convaincante et une action de longe haleine tous les volets d’une politique ambitieuse de la mondialisation présentée comme telle.

Des pays comme le Danemark ont organisé autour de ce même objectif une mobilisation générale. Pourquoi pas un jour un  » Grenelle de la mondialisation  » ?

En dernier ressort, c’est une question politique. Les politiques intérieures, économiques et sociales, et la politique étrangère doivent être cohérentes avec nos ambitions dans la mondialisation et contribuer à ce retour à la confiance, sinon il n’aura pas lieu. La plupart de ces initiatives supposeront un accord et une synergie avec nos principaux partenaires européens. Mais il faut que la France affirme sa posture et défende ses intérêts.  »

C’est beaucoup trop compliqué pour moi. Mais, dans mon for intérieur, je me dis que Hubert Védrine devrait aller plus souvent à la poste de Bourgtheroulde.

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. Concernant la mondialisation, je n’ai pas la prétention de tout comprendre, mais je me base souvent sur ce que dit Pascal, à savoir que si l’on ne peut pas faire que ce soit juste soit fort, alors ce qui sera fort sera juste. Aux US, les républicains au pouvoir usent et abusent de cette loi, dans le mauvais pour un certain nombre de leurs choix.

    A mon sens, nombre de courants actuels luttant contre ce qui est fort, déjà n’y arrivent pas, et ensuite mènent une lutte simplificatrice puisque non porteuse intrinsèquement de valeurs viables, mais nous nous lançons là dans un grand débat.

    Ce que je crois par contre, c’est que la France y gagnera à être plus puissante sur le rang mondial, car nous sommes un pays porteur de beaucoup de valeurs. Sans cela, nous tomberons dans les oubliettes, et nos valeurs aussi…