La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

François Hollande, c’est 321 900 chômeurs supplémentaires en 1 an !

Par      • 26 Avr, 2013 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Pour les salariés de Pétroplus, Florange et de PSA, le miracle n’aura pas eu lieu. Le seul résultat dont peut se targuer François Hollande est d’être parvenu à dépasser le record du nombre de chômeurs atteint en 1997. François Hollande est entré dans l’histoire.

Depuis son élection, le nombre de chômeurs s’est accru de 321 900 en un an dans notre pays, atteignant les 3 224 600. C’est près de 900 familles supplémentaires par jour qui voient l’un de leurs proches entrer dans la précarité. Toutes catégories confondues, le chômage approche dangereusement des  6 millions de personnes !!! C’est un véritable désastre social et économique !

Il devait lutter contre la finance. Il n’a rien fait !
Il devait imposer un pacte de croissance à l’Allemagne. Il n’a rien fait !
Il devait taxer à 75%. Il n’a rien fait !

Ses outils – contrats d’avenir, contrats de génération, crédits d’impôts, flexibilité, BPI – sentent la naphtaline. Cet homme est, à lui seul, la sinistre illustration du principe de Peter dont le corolaire nous enseigne que « Avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d’en assumer la responsabilité. » Avant lui, nous avions eu droit à des rois fainéants qui entendaient laisser du temps au temps. Quant à son prédécesseur, il aimait brasser l’air.

La trahison de François Hollande

Florange : la trahison de François Hollande

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

5 Réponses »

  1. Mais avec ses petits bras musclés il va inverser la tendance du chômage en fin d’année!

    Quand ce sont les incantations qui font la politique, on a de quoi être inquiets en effet .

  2. Si la gauche au pouvoir semble bien servir le capital, la gauche de la gauche, elle. ne semble toujours pas avoir compris que le plein emploi ne reviendra jamais (sauf cataclysme genre grosse guerre) ; que la tension sur le marché de l’emploi est donc définitivement en faveur des employeurs et que par conséquent il faudrait mieux chercher de vrais solutions alternatives pour « nourrir la population » plutôt que de chercher à « traffiquer » un système dont la mort prochaine est inéductable.

  3. @ Kelson
    Effectivement l’emploi est appelé à se raréfier inexorablement tant que l’énergie restera abondante et abordable, surtout dans les pays qui n’arriveront pas à se protéger des importations en provenance des pays à bas coût de main d’oeuvre. Même notre agriculture intensive, après avoir perdu l’export, perd le maintenant le marché intérieur et notre approvisionnement est en train de se délocaliser vers l’Europe de l’Est (qui nous fournit déja 87% du poulet standard consommé hors domicile). Et comme Hollande vient de vendre hier aux chinois une porcherie de 1500 truies (via la COOPERL), ils sauront un jour faire des rillettes sans nous les importer et ils auront bien raison.
    La relance de l’inflation proposée par JLM pour éponger la dette et restaurer l’Etat-providence me laisse aussi perplexe que les théories économiques dominantes brassées par l’UMP et le PS. Ce n’est pas le personnel politique formaté par l’ENA et/ou Sciences Po qui va penser de vrais solutions alternatives donc il y a de quoi être inquiet, comme dit Yann.

  4. Les « miracles » n’existent pas dans la gestion de la Société.
    Il ne faut pas demander à François Hollande et à son équipe de réparer en quelques semaines les dégâts qu’a fait la gestion de l’UMP dans notre pays; n’importe quel gestionnaire mature le sait.
    Ce qu’on appelle banalement « La Crise » est en vérité »la Crise du capitalisme »; capitalisme défendu par la droite.
    D’autant plus qu’on a eu, ces dernières semaines, des informations sur d’autres bévues de la gestion de l’UMP : dégradation des prisons, manque de matériel dans la police, manque de gardiens de prison….Certains ont trop tendance à oublier le bilan lamentable de la gestion de la droite durant ces dernières années.
    Quant à la création d’emplois et à la relance de l’économie, il n’y a qu’un système politique qui peut le faire. Hélas,
    à ce jour, aucun parti n’incarne ce système….

  5. @veto22
    Assez d’accord, il est tout à fait probable qu’une énergie plus chère aura un impact positif sur l’emploi (de manière structurelle ; je passe sur les crises économiques générées par des variations à la hausse trop brutales sur les matières premières). Cependant cela participera proportionnellement à une baisse de notre pouvoir d’achat… Il ne faut pas l’oublier. Dans tous les cas, sauf catastrophe, la fin des énergies fossiles peu chères ne ramènera pas le plein emploi – surtout si on si prépare – et c’est tant mieux.

    @HACHET Philippe
    Le problème avec le gouvernement actuel n’est ni qu’il serait pire, ou même, aussi mauvais/injuste que le précédent ; ni d’ailleurs que les effets éventuelles de sa politiques tardent à se faire sentir. Le problème est tout simplement qu’il ne comprend pas les situation actuelle. Il ne comprend pas :
    * que la dette ne sera jamais remboursée et donc qu’il faut agir en conséquence,
    * que le plein emploi ne reviendra jamais,
    * que la croissance tend inéluctablement vers 0 en Europe (et je ne parle pas d’une certaine décroissance),
    * que la transition écologique n’est pas juste un thème de campagne, mais indispensable pour éviter la catastrophe,
    * qu’il faut stopper le grand n’importe quoi dans le monde financer pour protéger l’économie réelle.
    * … et je parle là quasiment que d’économie… Quelle est par exemple la vision du PS sur l’amélioration de la démocratie?

    Bref, il est a coté de la plaque. Il est incapable par conséquence de proposer un véritable plan politique, prendre les mesures qui s’imposent, partager sa vision et faire rêver les gens. Le seul responsable de cette situation c’est le PS lui-même, il est extrêmement incongru de vouloir en tenir quiconque d’autre responsable.

Laisser une Réponse

*