La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Déficit du régime général : François Fillon nous invite à un dîner mercredi soir !

Par      • 5 Juil, 2007 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Il ne s’agit plus d’un simple trou ! Les profondeurs abyssales atteintes par le déficit de la sécurité sociale, alors qu’elle était excédentaire en 2001 sous Lionel Jospin pour le régime maladie, en dit long sur l’inconsistance, l’incurie et l’incompétence des gouvernements Raffarin et De Villepin dont sont issus la plupart des ministres qui composent le gouvernement Sarkozy-Fillon. L’agitprop d’un Président hyperactif n’y suffira pas !

6.4 milliards pour le régime maladie et 4.7 milliards pour le régime retraite. François Fillon, ne digérant pas de figurer dans le gouvernement De Villepin, avait déclaré : « De Chirac on ne se souviendra de rien, sauf de mes réformes » . La belle affaire ! Plus de 12 milliards aujourd’hui.
Des solutions existent pourtant bel et bien :

  • suppression des cotisations assises sur les salaires et généralisation de la CVA (cotisation sur la valeur ajoutée) avec, de facto, un élargissement de l’assiette (voir projet socialiste)
  • progressivité de la CVA en fonction des revenus ou bien déremboursement progressif en fonction des revenus (comme en Allemagne)
  • suppression de tous les régimes spéciaux (agriculteurs, indépendants, etc)

La hausse de la TVA ou le forfait santé répondent à une vision malthusienne et injuste du fonctionnement de la société. Elle est empreinte d’une idéologie récessive qui en appelle à un fonctionnement néo-darwinien des rapports économiques et sociaux.

Source : Parti Socialiste

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*