La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

De la réalité de la crise en informatique

Par      • 16 Nov, 2009 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Je ne sais pas dans quel pays ni sur quelle planète vit Madame Lagarde lorsqu’elle déclare, comme hier, sur Canal + que la récession est derrière nous. Le secteur informatique en France doit affronter une crise d’une rare violence. Amorti par les inter-contrats en 2008, les plans de formation et les RTT au printemps, puis par le chômage partiel, le nombre de chômeurs en informatique a augmenté de 48% en 1 an. Le taux de chômage (A+B+C) a atteint 6.3% pour l’ensemble des métiers de l’informatique en septembre 2009. Cette hausse du chômage est intervenue à titre principal lors des deux premiers trimestres de l’année 2009.

Addendum au 16 novembre 2009 : du plus récent au plus ancien

Et près d’un an plus tard…

La politique de civilisation tourne au jeu de massacre

La politique de civilisation tourne au jeu de massacre

Addendum du 15 février 2009…

Voici la première mouture de ce billet écrit le 26 décembre 2008…

Plutôt que de faire des grands discours, j’ai préféré vous donner des chiffres sur ce qui est en train de se passer dans le secteur informatique depuis le mois d’octobre. J’espère, ainsi, que vous pourrez « mesurer » la réalité et l’ampleur de la « crise » si, toutefois, vous en doutiez encore. Prenez le temps de lire le journal de crise du Munci : c’est proprement édifiant !!!

  • Symantec : 311 millions de dollars de bénéfice et 17800 licenciements
  • Fujitsu-Siemens : 700 licenciements, soit 12% des effectifs
  • Hewlett Packard : suppression de 9330 emplois en Europe
  • AMD : suppression de 10% de ses effectifs mondiaux, soit 1600 emplois
  • Nortel : 5% des effectifs supprimés, soit 1300 emplois en moins
  • British Telecom : 10000 suppressions d’emploi
  • Sun : suppression de 6000 emplois représentant 12 à 15 % de sa masse salariale
  • Metris : suppression de 100 postes sur un total de 700
  • Google : des rumeurs font état d’un plan de suppression d’emplois de 10000 personnes sur 30000, soit 1/3 de ses effectifs (rumeur confirmée par 01 Net)
  • eBay : 1 000 suppressions d’emploi
  • Nvidis : 360 licenciements
  • Applied Materials : effectifs à -1 800
  • Mandriva : des pertes et bientôt des licenciements ?
  • Barco : 200 emplois supprimés sur un total de 3000
  • Telecom Italia : 9000 suppressions d’emploi pour l’année 2008
  • Adobe : la firme se sépare de 600 employés sur 7620 dans le monde
  • ATT : 4% d’effectifs en moins, soit 12000 personnes en moins
  • Intel : le fondeur pourrait se supprimer de 6000 postes, soit 7% de ses effectifs mondiaux
  • Sony : 8000 suppressions d’emploi, soit 4% de ses effectifs
  • Yahoo : pour le concurrent de Google, ce seront 1500 personnes (soit 10% des effectifs) qui seront mis à la porte
  • Alcatel-Lucent : au bas mot, 6000 emplois seront détruits !
  • Infor : 400 emplois à la trappe
  • Sandisk : 300 employés mis à la porte
  • Ordina : 350 suppressions d’emploi en Hollande
  • Motorola : 2000 suppressions de postes
  • Unisys : 1300 emplois supprimés

Sinon, à part ça, joyeuses fêtes !

Source : 01 Net, Le Munci

Crédit photos : Crous Paris, Ca sent l’été

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

Une Réponse »

  1. à force de réaliser des saignées les entreprises risquent de le payer cher au point de vue connaissance …
    Dire que cette profession est coutumière du dégraissage et de la disparition des personnes à partir d’un certain âge …

    la prochaine fois, elle seront encore plus mal du fait qu’elles ne la promotion unique des solutions monopolistiques.

Laisser une Réponse

*