La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Croissance : avoir le goût des autres !

Par      • 24 Mai, 2008 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Alfred Jarry a dû se réincarner de nombreuses fois. S’il était parmi nous, à n’en pas douter, l’organisation administrative des entreprises privées serait une source d’inspiration sans fin.

J’ai attendu 1 an avant d’être payé d’une intervention du fait que le service comptable attendait de moi un document qui devait être émis par le service administratif et que je n’avais pas en ma possession évidemment. Comme j’étais chez le client jeudi, j’ai fait la navette en montant et descendant les trois étages du bâtiment à 2 reprises – par l’escalier, ça fait du bien ! – pour faire le lien et régler le problème. C’est aujourd’hui chose faite.

La 1ère remarque est que la segmentation excessive de l’entreprise moderne, héritée du taylorisme (mode de division du travail de la société industrielle), pose la question de son adaptation à la société post-industrielle. La question de la productivité réduite à l’entreprise devrait être étendue au périmètre de ses partenaires intégrant clients et fournisseurs, qui y perdent un temps considérable. Le développement de la sous-traitance, forme moderne de l’hyper-taylorisme, que j’évoquais hier a un coût pour le client. L’alourdissement du contrôle a un coût pour le fournisseur. Nous en perdons en compétitivité. Le PIB mesure mal le temps à ne rien faire que nous passons dans les bouchons parisiens, aux portes des services administratifs ou au bureau de poste de Brionne le samedi matin pour aller chercher un colis, après avoir fait 20 kms de voiture et 30 minutes d’attente. Les économistes anglais parlent de shadow prices.

Quand on parle de perte de compétitivité d’un pays, nous devrions réfléchir aux moyens de résoudre toutes ces questions liées à l’attente et à l’efficacité administrative qu’elle soit publique ou privée. Autrement dit, la vocation du politique doit être celle d’être un facilitateur. Je reprends le mot de Michel Rocard. Dans l’entreprise privée, rechercher la fluidité en terme de fonctionnement des organisations en la transposant au concept d’entreprise étendue serait de nature à contribuer à aller chercher le point de croissance qui manque tant à l’économie française.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

Les Commentaires sont clos.