La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Contribution thématique : pour une nouvelle fiscalité sociale

Par      • 24 Juin, 2008 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social   Social  Social    

Je vous livre par lien ma proposition de contribution thématique : pour une nouvelle fiscalité sociale.

L’idée est que, contrairement à une idée reçue, les notions d’efficacité économique et sociale sont parfaitement conciliables.

Signez la contribution en cliquant sur ce lien.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

2 Réponses »

  1. Congrès de Reims – 2008 –
    Contribution proposée par Bernard Bonnechère, Section d’Evreux, C.F. de l’Eure

    Un Parti Socialiste.. moderne ?
    Oui ! Par sa conception de la Fiscalité et du Service Public.

    La tâche du Parti Socialiste ?: Faire passer auprès des citoyennes/citoyens – le Peuple français et aussi européen – ce que doit être le Socialisme pour demain !
    Et aussi en même temps dire comment un gouvernement de Gauche peut par une transition bien programmée (contre exemple : les 35 Heures) quitter les options droitières qui encombrent les consciences et les aprioris de nos compatriotes (la prédominance de l’argent dans tous les rapports humains) et apporter une nouvelle vision de la vie sociale par un militantisme opiniâtre et constant auprès d’eux.

    La citoyenneté pour nous Socialistes doit reposer sur une fiscalité et une redistribution qui permette de faire vivre la belle devise de la République Française : « Liberté-Egalité-Fraternité ».

    La Contribution fiscale de tous les citoyennes/citoyens disposant de revenus (du moindre revenu) doit être établi sur un barème et des taux progressifs pour ce qui concerne l’Impôt sur le revenu et les Taxes foncière et d’habitation. Et d’autre part, une Taxe à la Valeur Ajoutée appliquée sur la base de taux reflétant la valeur vitale ou de confort ( premier ou de luxe) de chaque produit ou service offert sur le marché.
    Une politique de Gauche doit être faite de la volonté de couvrir par l’impôt ou la plus value dégagée de la production d’entreprises à capital d’Etat ou de collectivité locale, toutes les dépenses de l’Etat ou de la collectivité locale.
    A contre partie d’une imposition exigeante, il convient d’offrir un Service public rénové mais couvrant tous les besoins vitaux et de développement en matière d’éducation, de culture, de formation professionnelle, d’éducation permanence, de santé curative et de prévention, d’anticipation des risques, de recherche et d’application mis en œuvre avec une participation publique, etc.

    Une imposition bien comprise doit permettre de tendre à une GRATUITE, la plus étendue possible en matière de prestations des Services publics, offerte à toute personne résidant sur notre sol, en échange du respect de la Loi !
    Offrir à chacune/chacun, des services publics de qualité, avec des personnels (des fonctionnaires titulaires) bien formés et soucieux d’être utiles à leurs concitoyennes/concitoyens. Des agents de l’Etat ou des Collectivités locales respectant les usagers et se faisant respecter.

  2. Enfin une contribution qui se situe vraiment à gauche.

    Il n’empêche qu’il faut vous donner les moyens de réaliser vos objectifs dans un pays où le libéralisme ravage les esprits.

    Et ce n’est faisable que dans un parti résolument ancré à gauche.

    Les socialistes ont perdu l’électorat ouvrier et n’ont que très peu de temps pour le reconquérir.

    Murmures d’Andelle