La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Contrat zéro heure – LA solution contre le chômage

Par      • 15 Juin, 2014 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Le contrat zéro heure est un contrat anglais qui n’indique ni de période ou de durée minimum de travail  ni bien sur de salaire fixe.

L’excessive intimité des français avec les chimères sociales les empêche de voir la vraie solution qui pourtant s’offre à eux !

 

Leurs yeux bientôt décillés par la beauté de la pensée néolibérale, ils oseront s’attaquer au tabou du salaire !

 

Pour le moment, seule la Grande Bretagne peut profiter de celle belle avancée sociale où 1,4 millions de personnes en bénéficient et mènent une vie très excitante !

Quelques gentilles entreprises avec leurs salariés

Il fallait y penser : Il suffit d’éliminer le lien archaïque entre emploi et salaire pour faire disparaître le chômage ! Les gens ayant un contrat de travail, même sans salaire, ne sont plus au chômage.

Une flexibilité rêvée par tous !

  • Des employés disponibles 24 heures sur 24 sept jours sur sept, cela permet ainsi de profiter de son home sweet home. Vivent le cocooning, les fabuleux programmes éducatifs de la télévision et de la vie de famille enrichissante !

  • Pas de garantie de minimum horaire et donc de salaire, ce contrat mène l’employé sur le chemin d’une vie trépidante et pleine d’imprévus !

  • En général, l’employé sait s’il a du travail (ou pas) le jour même dès 9h du matin sur un simple coup de fil, cela lui laisse toute la journée, ou plusieurs jours pour faire des choses passionnantes s’il n’est pas retenu !

  • Un travailleur simple (sans garantie) peut si son patron lui offre généreusement cette solution devenir un « employé ». Contrairement à un simple « travailleur », l’employé  bénéficie de droits extraordinaires, comme les congés payés, les jours d’arrêt maladie, la sécurité sociale, etc.

 De solides garanties sociales

  • Le salarié peut aussi refuser de se présenter au travail quand il n’est pas disponible.

  • Un salaire horaire minimal garanti de l’équivalent du SMIC français : 6, 31 livres par heure travaillée, soit 7,79 euros ! Une vie faite d’opulence de luxe et de volupté est à portée de main.

 

Mais, tant d’avantages mirifiques doivent avoir leurs contreparties !

  • L’entreprise peut refuser que l’employé exerce un second travail.

  • L’entreprise peut ne fournir aucun travail, donc aucun salaire a un salarié.

  • Les travailleurs, contrairement aux salariés « ordinaires », ne bénéficient pas de congés payés ou de jours d’arrêt maladie payés.

 

De nombreuses activités utilisent déjà le contrat zéro-heure en Grande-Bretagne.

Certains esprits chagrins et pessimistes argumenteront qu’un employé qui refuserait de faire des heures supplémentaires, voir une employée de coucher avec son chef pourraient être pénalisés… Pense-t-on sérieusement que des employeurs puissent avoir de si vils desseins ? Que nenni !

 

Sources:  http://www.lavoixdunord.fr/economie/, http://www.lejournalinternational.fr/, http://www.bbc.com/news/

Crédit photos: http://bridgendgreens.files.wordpress.com/, http://news.bbcimg.co.uk/media/

Voie Militante Voie Militante

Tags :

Une Réponse »

  1. Disons qu’il s’agit d’une solution statistique ! Car occuper les gens à 0 heures par jour, c’est un concept.

Laisser une Réponse

*