La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Autorité de régulation financière : la belle affaire

Par      • 12 Avr, 2008 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

A la lecture de l’hebdo des socialistes (n°483 du 5 avril 2008), j’ai une fois de plus mesuré toute la profondeur et la qualité de nos propositions.

L’interview réalisée par l’excellent Bruno Tranchand met en avant l’analyse de Jacques Pierre Gougeon, délégué national aux relations franco-allemandes, sur les échanges qui ont eu lieu entre le SPD allemand et le PS français. Notre délégué national est professeur des universités. Il fallait que cela soit dit.

Je cite : « Il nous paraît en effet indispensable de créer une autorité de régulation financière à l’échelle européenne[…]. » Il poursuit : « Concernant le G7, il serait Envisageable de créer un fonds de réserve visant à tirer les établissements bancaires d’une situtation de crise comme celle que nous traversons aujourd’hui. »

Quel est le rôle d’une banque de dépôts ? De consentir du crédit (de faire la monnaie) et de bien gérer ses dépôts. Elle doit aussi veiller, au travers de ses actifs, à disposer de garanties solides. Or la crise des subprimes a révélé que ces banques de dépôts étaient davantage intéressées à faire fructifier leurs actifs quitte à prendre d’énormes risques, parfois, par pure incompétence.

Il est très étonnant que la Parti Socialiste propose de mutualiser les pertes et de laisser au secteur privé l’usufruit de ses bénéfices. Que ces propos viennent de l’UMP ne m’auraient pas choqué ! Là, c’est très, très différent.

Face à la crise financière qui s’annonce, je m’attendais à ce que le Parti Socialiste fasse d’autres propositions telles que, par exemple :

  • séparation de l’activité de banque d’affaires et de banque de dépôts
  • renationalisation partielle des banques de dépôts françaises
  • obligation pour les banques de dépôts, par la loi, de confier la gestion des actifs financiers des banques de dépôts à la CDC dans le cadre d’un système mutualisé et réassuré
  • extension de la charge de la protection sociale aux revenus financiers de façon à soulager les revenus du travail par la mise en œuvre d’une cotisation sur la valeur ajoutée se substituant à toutes les cotisations salariales et patronales

Quant à la création de la dite autorité de régulation de la pluie et du temps qui passe, son seul intérêt est qu’elle nous permette d’exprimer une pensée profonde.

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.