La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

30 milliards de dollars : le racket de la finance sur le monde réel !

Par      • 10 Avr, 2008 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social   Social  Social    

John Paulson, enfant obèse de la mondialisationMais comment est-ce possible ? Comment est-ce possible de se répartir 19 milliars d’euros entre les 100 meilleurs courtiers des bourses mondiales ? Le déficit du budget de la France est de 39 milliards d’euros; celui de la sécurité de 12 milliards.

A lui seul, John Paulson, patron du fonds d’investissement Paulson & Co, basé à New York, a reçu un revenu estimé à trois milliards de dollars, soit 1.9 milliards d’euros. J’ose croire qu’il en distribuera à quelques uns de ses collaborateurs et qu’il reversera à une œuvre caritative quelconque chargée de lutte contre la misère dans le monde. Le revenu mensuel d’une personne rémunérée au SMIC est d’un peu plus de 1000 euros net, soit 12000 euros en 1 an. John Paulson gagne en 1 an ce qu’un SMICARD gagnera en 158333 ans. Qu’est-ce qui justifie qu’un homme aussi normal et banal que John Paulson disposant de 2 jambes et 2 bras puisse gagner autant en aussi peu de temps ?

Les gains obtenus sont liés à la « grande capacité » des courtiers à sentir le retournement de tendance de la finance mondiale du fait de la crise des crédits hypothécaires. Sentir ? De là où ils sont, à la fois juge et partie prenante du système, ils n’ont pas toujours besoin de forcer le talent. Sauf que voilà… A la bourse, même si les jeux ne sont pas forcément à somme nulle, quand certains gagnent, de très nombreux petits porteurs subissent les pertes liées aux anticipations de ces « hommes d’exception ». Au final, ce sont bien les boursicoteurs impénitents, ces cadres qui surveillent leur 3000 à 5000 euros d’action qui paient les pots cassés. Pas seulement d’ailleurs. Il faut y ajouter nos banques de dépôts sans doute bien conseillées par ceux-là même qui ont joyeusement empoché le pactole !

Autant vous dire qu’au vu du gonflement des actifs financiers des entreprises, les rémunérations liées à la participation risquent de ressembler à de la monnaie de singe. Pendant ce temps, l’inflation moyenne dans la zone euro a atteint les 3.5%. Du jamais vu depuis la création de la monnaie européenne sous les « bons auspices » de Jean-Claude Trichet ! Sacré Jean-Claude qui peut compter sur l’appui du gouvernement français afin que l’augmentation des salaires ne contribue pas à alimenter l’inflation. Manquerait plus que ça ! En 2007, la hausse du SMIC était de 2.1%. En janvier 2008, l’inflation était passé en rythme annule à 2.8%. Cherchez l’erreur. John – et Laurent – qui rie pendant que 17% de la population touche le SMIC.

Crédit photo : Autchoz de A…à…Z

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. En effet Denis, vous soulevez le bon problème: Du quart de leur temps à surveiller leur carrière, il y a 20 as, les cadres « passeraient » désormais le tiers du leur à surveiller leur « portefeuille » …
    Signe qu’il y a la de la marge à « travailler plus pour gagner plus »…

    Mais il est vrai que les cadres n’ont pas d’astreintes horaires, eux …

    Quant au système financier international, que dire ? Faut-il attendre que le citoyen lambda comprenne que 75% de la richesse qu’il produit sert à payer la retraite de ces riches rentiers Américains ?
    Le sait-il d’ailleurs ?

    Il serait peut-être interessant de commencer par le commencement et d’expliquer cela …

    Alors, boursicoteurs ? un début de prise de conscience ? :-)