La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Trop tard ?

Par      • 14 Juil, 2013 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Dennis L. Meadows s’est fait connaître pour son rapport sur les limites de la croissance en 1972 qu’il remettait au Club de Rome. Il y énonçait qu’une croissance illimitée n’est pas possible dans un monde limité. Notre empreinte écologique aujourd’hui est telle que nous avons dépassé le seuil de saturation. Malgré une vague prise de conscience, nous continuons à toujours davantage polluer air, eau, terre du fait de nos activités humaines et de cette foutue croissance dont nous ne mesurons pas tous les shadow prices. Nous accumulons une dette écologique qui met en péril jusqu’à notre propre survie en tant qu’espèce. Une part non négligeable des cancers du poumon est provoquée du fait de l’exposition à une pollution de plus en plus importante.

Résilience

Le physicien, professeur émérite de l’Université du New Hampshire, préconise la résilience et de créer des îlots de développement alternatif. Oui, nous devons d’abord nous reconstruire avant de construire – à notre mesure – une nouvelle humanité. Et si ça commençait déjà chez vous, chez nous dans notre quotidien ?

NB  Un merci très amical à Vincent !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

2 Réponses »

  1. Pour ma part, ça fait un moment que je m’applique cette forme de pensée et que je me suis « éveillée » toute seule dans l’espoir d’un changement de paradigme. Tout saut dans l’inconnu fait peur ; Mais, ce n’est peut être pas trop tard. Par ailleurs si « Révolution » il doit y avoir ; Nul n’a besoin de verser le premier sang ; Il suffit de demander « La Vérité »… Je sais, c’est pas gagné, surtout quand on voit le barnum UMPéiste actuel. Mais c’est possible. A+ de l’invisible JBL1960

  2. « Et si ça commençait déjà chez vous, chez nous dans notre quotidien ? »

    Tout à fait ! J’ai d’ailleurs quelques idées de billets sur des sujets très concrets dans cet esprit…

    Un peu fatiguant d’entendre des concitoyens critiquer (certes, souvent avec raison) les politiques alors que eux-même, d’évidence, ont du mal à évoluer et prendre les décisions (parfois difficiles) qui s’imposent.

Laisser une Réponse

*