La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Nous ne sommes pas nés écologistes. Nous le sommes devenus.

Par      • 28 Sep, 2009 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Le 7 octobre, dans les salles de cinéma, vous pourrez voir le film de Nicolas Hulot : le syndrome de Titanic. Nous sommes tous les enfants d’un monde qui n’existera plus dans la forme où nous le connaissons.

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Une Réponse »

  1. Cette vidéo issue du site la voie militante et intitulé « Nous ne sommes pas nés écologistes. Nous le sommes devenus » http://www.voie-militante.com/politique/ecologie-politique-2/nous-ne-sommes-pas-nes-ecologistes-nous-le-sommes-devenus/
    . m’a plus car c’est mon parcours et les questionnement que je me pose et que je pense de plus en plus de citoyen.

    A la question que je pose a de nombreux amis sur le dilemme de notre société : croissance (capitalisme) et préservation de la planète.

    « En dehors de wikipédia, mon avis, c’est que la croissance est à « double tranchant », à la base, elle sert à améliorer le confort, la qualité de vie, en bref elle est liée au progrès. Seulement le contexte actuel montre son coté sombre: je considère que les gens d’aujourd’hui sont dépendant de ce progrès matériel apporté, et c’est le fonctionnement même de notre économie qui y est pour cause: quoi de plus bénéfique pour vendre ses produits que d’inciter à consommer et d’y rendre les gens dépendants! et je pense que ceux qui se rendent compte de cela commencent donc à ne plus accorder leur confiance au progrès, ni à toute forme de croissance ( les communautés qui en sont restés au mode de vie rural considèrent pour la plupart le progrès comme un monstre…).

    Au niveau écologique à proprement parler, comme c’est décris plus haut, l’économie actuelle ne tiens pas réellement compte des impacts environnementaux. Mais il existe l’alternative du développement durable qui se met en place dans les esprits et les actions…
    en claire, la croissance n’est pas aujourd’hui réellement « compatible » avec l’environnement puisqu’elle l’ignore, mais en changeant d’indice de développement, les deux pourraient coïncider à l’avenir… »

    Où, « l’écologie ne peut être une politique de droite fondé sur la recherche de capital, mais ne peut être vu que dans une optique sociale de bien être ».

    Je suis d’accord avec cela, mais je pense que tant que le système financier et boursier restera en l’état (recherche de produit a tout pris, demande forte aux entreprises de recherche a court, lobbying puissant des entreprises sur les politiques

    Le deuxième problème : La croissance et ces effets négatifs : Qui dit croissance dans l’état actuel des choses nous indique plus de consommation, donc plus de déchets.
    Si nous arrêtons de consommer, nous tombons en crise, car nous n’avons pas inventez de nouveaux indicateurs.
    Le terme de décroissance est apparu, mais n’a pas été développé.

    C’est pour cela que j’ai mis en ligne un blog parlant de la compréhension et des enjeux de l’Environnement (avec un grand E) : http://citoyenactif.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/16/pib-la-richesse-est-ailleurs.html et la présentation : http://citoyenactif.20minutes-blogs.fr/page-d-accueil/