La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La soirée du 22 mars !

Par      • 23 Mar, 2010 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

De nombreuses personnes étaient présentes lundi soir au Comptoir général. Autant de personnes dedans que dehors ! A la tribune, nous eûmes d’abord l’occasion d’entendre Yannick Jadot, Noël Mammère, Yves Cochet, Marie-Christine Blandin, Eva Joly… tous unanimes pour nous dire la nécessité de se structurer faute de quoi Europe Écologie n’aura été qu’une vieille chimère. Tous ont compris la responsabilité historique qui est la leur. Marie-Christine Blandin évoqua, en matière d’écologie politique, ceux qui se réclamaient du droit du sang et ceux qui se réclamaient du droit du sol. Tous ont tracé la même feuille de route : celle d’une écologie autonome qui ne doit pas s’insérer dans une logique d’union de la gauche !!!

Et puis il y eut Dany qui nous expliqua que structurer Europe Ecologie était son dernier combat et qu’il ne voulait pour rien au monde louper ce qu’il avait loupé il y a 42 ans à l’occasion du 22 mars 1968 en tentant de fédérer les groupuscules étudiants. Devant les 250 personnes présentes, il fit son mea culpa pour avoir tardé à structurer. Très informé de ce que nous avons vécu en région, il nous expliquait qu’on ne pouvait pas prétendre faire de la politique autrement en faisant la même chose que les autres et qu’il fallait désormais changer de pratiques. Certains de nos « bourreaux » n’ont pas hésité à se joindre à la démarche de Dany Cohn-Bendit.

Cette soirée fut pour moi l’occasion de retrouver Gilles Denigot, Evelyne et Benoît et de discuter avec Sandrine Bélier. Oui, il y avait urgence à lancer cet appel.

Crédit photos : Evelyne Cohen-Lemoine, le blog Histoire-Géo

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

5 Réponses »

  1. Ben ça me laisse toujours perplexe mais bon soyons positifs j’attends les idées et le projet après on verra bien….

  2. voila d’intéressants débats en perspective.

    cela nous permettra de dépasser de manière constructive les querelles des élections régionales.

    je note déjà une contradiction, sujet à de belles polémiques : d’un coté la volonté de créer  » une écologie autonome qui ne doit pas s’insérer dans une logique d’union de la gauche !!! « , et de l’autre la proposition de ne pas présenter de candidat à la présidentielle pour négocier un accord électoral avec le PS pour les législatives.

    bref, on n’a pas fini de débattre.

  3. @ guillaume

    je ne trouve pas qu’il s’agit d’une contradiction, Guillaume. c’est une vieille revendication des Verts portée par Gilles notamment en HN. J’y suis plutôt sensible puisque si l’écologie politique veut « impacter » les politiques publiques rien de tel qu’avoir un groupe parlementaire et des ministres. Seulement et seulement si ces conditions sont réunies le mouvement écologiste pourra diposer d’une réelle autonomie dans le champ institutionnelle… en tout cas cette idée est toujours mieux que la réalité des Verts qui ne brillent guère avec leur 4 sénateurs « socialistes » dont une multi-cumularde fossoyeuse de l’écologie politique.

  4. @Guillaume Charignon

    Je suis d’accord avec toi ! Durant cette soirée, j’ai entendu à peu près tout et son contraire.

  5. je ne suis pas certain qu’il y ait contradiction entre une volonté d’autonomie et la volonté de ne pas avoir de candidat aux présidentielles.mais ce soir je fais un pari, il y aura malgré tous les efforts de Dany un ou une candidate aux présidentielles pour les écologistes (dans le sens très large du terme) et un ou une candidate qui ne pourra pas être taxéE d’être anti droite mais qui est anti-sarko.
    et oui alors que nous sommes à penser la naissance d’un grand mouvement de l’écologie politique, certains pensent déjà aux présidentielles, il faut s’y faire.
    vous me direz on s’en fout ok, mais bon Europe Ecologie est née pour mener des campagnes électorales, pas facile de s’en dégager