La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les fossoyeurs de l’écologie politique

Par      • 11 Mai, 2012 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Qu'ils s'en aillent tous !Dimanche soir, le sénateur vert Jean-Vincent Placé avait pris le soin d’apparaître sur la photo de famille, à la Bastille, alors que les drapeaux turcs et algériens saluaient la victoire de François Hollande . Dès le lendemain, ce fut un véritable festival des fossoyeurs en chef de l’écologie politique. Cécile Duflot, Dominique Voynet, Jean-Vincent Placé, Eva Joly, Yannick Jadot nous vantaient dans les médias leur statut de ministrables.

Du haut de ses 2.31% obtenus au 1er tour de l’élection présidentielle, Eva Joly croyait même déceler chez les Français une grande envie d’elle. Auriez-vous envie d’une candidate écolo totalement inaudible sur les questions de l’écologie politique ? J’ose croire que François Hollande ne fera pas l’erreur d’appeler un de ces zozos dans son futur gouvernement, au lendemain du 17 juin ! En dehors d’être une faute de goût, il s’agirait par dessus tout d’une erreur politique.

Feu, l’accord électoral PS-EELV

A l’occasion du débat de l’entre-deux-tours, François Hollande nous avait rappelé qu’il n’était pas tenu par l’accord électoral signé entre le Parti Socialiste et EELV. Dans l’Eure, il semble que le message ait été reçu 5 sur 5. Hélène Ségura, vice-présidente socialiste de la région Haute-Normandie, vient de déclarer qu’elle était candidate – dissidente – dans la 5e circonscription de l’Eure, face au député UMP sortant, Franck Gilard. Cette circonscription avait pourtant été réservée à EELV. Pas un mot de la fédération euroise du Parti Socialiste dirigée par Marc-Antoine Jamet. Pas un mot du national. Les socialistes le savent : le candidat Vert Jérôme Bourlet de la Vallée n’a strictement aucune chance de l’emporter évidemment et même de figurer au second tour des législatives, qui se tiendront les 10 et 17 juin !

Lèche-bottes blues

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses »

  1. « J’ose croire que François Hollande ne fera pas l’erreur d’appeler un de ces zozos dans son futur gouvernement, au lendemain du 17 juin ! En dehors d’être une faute de goût, il s’agirait par dessus tout d’une erreur politique. »
    Entièrement d’accord avec Denis.L’écologie ce n’est pas le carriérisme et la technocratie.
    Exemple:le SCOT de l’agglo Seine-Eure
    Un SCOT qui se voulait écolo.
    Que se passe-t-il?
    On construit un axe structurant ( les mots à la mode , ça fait intelligent!!!), un axe constitué d’une route très large, forcément goudronnée, à laquelle vont s »ajouter les trottoirs,forcément, des ronds-points et des expropriations.

    Tout cela c’est du bétonnage qui va empêcher l’eau de se dissoudre dans le sol, donc des caves ou des cours seront inondées lors de fortes pluies.
    Les voitures vont aller plus vite, il y aura plus de voitures, plus de pollution.

    C’est ça l’écologie locale qui se gargarise de mots et ne comprend pas la réalité des choses.

    On ne veut pas de ces écolos dans l’Eure.

    Ce sont eux qui empêchent que la voie de chemin de fer Evreux-Louviers-Rouen ,avec ses 69 passages à niveau soit transformée en voie verte pour le plus grand bien des familles et des cyclistes.
    Messieurs Le Vern et Destans les soutiennent dans leur errances.Il ne faut pas croire qu’ils vont pouvoir continuer à les soutenir , cela va les faire plonger.

  2. Tout à fait d’accord avec Denis.
    Même dissidence en vue à Guingamp, circonscription N° 4 du 22, gagnable à coup sûr par Annie Le Houerou (PS), qui jusqu’ici prétendait vouloir respecter l’accord avec EELV : elle est poussée par les éléphants locaux à se présenter dans cette circonscription réservée au seul candidat EELV du département et: le bureau national du PS n’a pas osé l’exclure jeudi dernier, renvoyant à un conseil fédéral lundi soir prochain.

Laisser une Réponse

*