La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Europe Ecologie : Daniel Cohn-Bendit dénonce le sectarisme !

Par      • 20 Oct, 2009 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

A la veille de son opération, Dany Cohn-Bendit nous a fait part de son point de vue sur ce qui se passe au niveau d’Europe Écologie. Les mots sont sans complaisance vis à vis de ceux qui, notamment, se sont crus intelligents à lancer les Amibes d’Europe Écologie en contre-buzz à la journée du 27 septembre des Amis d’Europe Écologie. Il dénonce « les instincts personnels, sectaires et délirants ».

Le repli identitaire = bac à sable électoral

Bonjour


Je ne peux m’empêcher de vous inviter à une petite « séance de réflexion » sur le sens de notre mouvement « Europe Écologie ».

Il se trouve que le climat qui règne actuellement me laisse assez perplexe.
Certains types de jugement restent pour moi incompréhensibles. Je pense
notamment à ceux qui permettraient de départager a priori les « mauvais
écologistes de droite » des garants d’une « écologie pure ».

Une approche que je cerne d’autant plus mal que le mouvement affiche une volonté claire d’intégrer celles et ceux qui se retrouvent dans notre projet, qu’ils proviennent du MODEM, de CAP 21, du MEI, du PS, etc. J’ai donc tendance à interpréter la véhémence de certains à l’égard des « Amis d’Europe Ecologie » comme le révélateur d’un sectarisme latent.

Qu’à la suite du grenelle de l’environnement des rancœurs soient nées, c’est
une chose. Mais celles-ci ne peuvent primer sur la volonté qui nous a réunis
au sein d’Europe Écologie, à savoir répondre à l’urgence écologique avec tous
ceux qui se rallient à notre manifeste en remettant tous les compteurs à zéro.

Qui des Verts ou des « non-Verts » pourrait se poser en « inquisiteur » et seul
représentant du mouvement sans dénaturer la démarche d’Europe Écologie?

Évidemment, l’absence d’une procédure claire de désignation des « non-Verts »
constitue un handicap. C’est la raison pour laquelle nous devons trouver des modes consensuels d’acceptation qui ne reproduiraient donc pas les pratiques partidaires.

Qu’on aime ou pas « les Amis d’Europe Ecologie », le fait est qu’ils nous
obligent au moins à débattre et, en ce sens, à dépasser la mentalité clanique
propre aux partis.

Après moins d’un an d’existence d’Europe Ecologie, il va falloir nous secouer et nous décloisonner pour arriver à quelque chose. Et nous avons même intérêt à faire savoir le plus largement possible que le nombre de personnes prêtes à nous rejoindre augmente chaque jour. Qu’elles soient CAP21 ou Lepage, Modem ou socialistes, vous savez tous comme moi qu’elles s’intéressent à la forme que prendra notre ouverture. Du côté socialiste, celle-ci va jusqu’à provoquer la panique puisque certains élus et représentants du parti commencent à subir des pressions.

Si nous voulons faire un bon score et/ou dépasser le PS, nous devons
absolument continuer d’afficher cet esprit d’ouverture qui nous singularise et
laisser de côté les instincts personnels, sectaires ou délirants qui seraient
totalement contre-productifs.

A bientôt

Dany Cohn-Bendit

Crédit photos : Rmc, Mouvement européen du Sud-Est, Humour

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

3 Réponses »

  1. bon et tu penses quoi toi Daniel ?

  2. scuse je suis fatigué Denis :) trop de choses trop de choses

  3. @marc : no comprendo !