La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Europe Ecologie : à moitié plein ou à moitié vide ?

Par      • 13 Nov, 2010 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Dans un tribune publiée dans Libération, Gaby Cohn-Bendit nous expliquait les raisons pour lesquelles il n’allait pas à Lyon aux assises territoriales d’Europe Écologie en ce samedi 13 novembre. Il avoue avoir une divergence avec Dany, le petit frère. Pour lui, le verre serait à moitié vide.

Le verre à moitié plein

A l’automne 2009, autour des Amis d’Europe Ecologie, nous rêvions à un grand mouvement unifié allant de Nicolas Hulot à José Bové en passant par Corinne Lepage, Antoine Waechter. Si Corinne Lepage a refusé d’intégrer Europe Ecologie anticipant l’absence de candidat écolo à la présidentielle de 2012, Antoine Waechter et Nicolas Hulot seront présents cet après-midi aux côtés de Cécile Duflot, de Dany Cohn-Bendit et de José Bové. Belles prises !

Indubitablement, après avoir ratatiné le Modem au niveau des Européennes, après avoir cassé l’AEI que Génération Ecologie vient de quitter, Europe Ecologie apparaît comme le seul parti représentant l’écologie politique dans ce pays. Si l’objectif était de vider les partis concurrents de leurs militants à la droite du PS, alors, oui, le verre est à moitié plein !

Le verre à moitié vide

Au cours du processus constituant, les Verts n’auront, au final, lâché sur rien. Majoritaires dans les instances provisoires, ils auront contrôlé la genèse du nouveau parti du début jusqu’à la fin, de mains de maîtres. Peut-on d’ailleurs leur reprocher ?

Cette domination s’est imposée au sein des instances régionales et nationales aux non verts au travers de la règle du consensus et aussi au travers de  l’élargissement des cercles de décision par cooptation. Englués dans leur démocratie interne, les Verts ont découvert la grande vertu de mécanismes oligarchiques viscéralement anti-démocratiques. Au vu de la participation aux différentes élections, on peut oser affirmer sans se tromper que le mouvement compte au maximum 10000 adhérents. Et de ce point de vue, le processus Europe Ecologie relève de l’échouage en eaux profondes !

Les attaques conjointes de Dany et de Gaby envers  Jean-Luc Mélenchon ne relèvent pas du hasard pur. Le Parti de Gauche tient la cote auprès des déçus d’Europe Ecologie. Et Dany, en fin stratège politique, entend désormais faire d’Europe Ecologie le seul interlocuteur du Parti Socialiste. Le vote récent du texte de Benoît Hamon sur l’égalité réelle par les partisans de Martine Aubry, Bertrand Delanoë, Laurent Fabius et Ségolène Royal montrent que la direction du Parti Socialiste aura tiré très vite les enseignements de la faiblesse militante du produit de la fusion des Verts et d’Europe Ecologie !

En scellant son ancrage à gauche, l’écologie politique risque de perdre l’intérêt principal qui est le sien : sortir du champ classique d’un débat droite-gauche en proposant un projet de société radical et alternatif qui se situe résolument ailleurs. Le temps électoral fait aujourd’hui qu’à l’approche des législatives, la priorité politique des Verts est de disposer d’une force politique importante à l’Assemblée Nationale. Peut-on leur en vouloir compte tenu du cadre institutionnel de la Ve République ?

Annexe : la tribune de Gaby Cohn-Bendit


Pour une fois nous avons une vraie divergence Dany et moi : pour Europe Écologie il pense que le verre est à moitié plein et moi qu’il est plus qu’à moitié vide.

En tout cas nous sommes déçus tous les deux, il le dira je l’espère à Lyon et moi intermittent du spectacle politique, je resterai chez moi : inutile de s’énerver pour rien.

Pourquoi ce pessimisme ?

Les élections européennes avaient suscité un véritable espoir pour des millions d’électeurs et je suis sûr que des dizaines de milliers auraient adhéré au processus de création d’Europe Écologie.

Dany a lancé un appel dans ce sens dès les journées d’été de Nimes, ce fut un « niet » catégorique de la direction des Verts Cécile Duflot et Jean Vincent Placé à l’unisson.

Pour les élections régionales ce fut une bataille incessante, les verts décidaient librement de leur quota de candidats et participaient par contre à la désignation des non-verts avec leurs à priori « celui-ci est trop à droite, celui-là n’est pas assez à gauche ».

Le paradigme des fainéants « droite-gauche » est omniprésent. On se méfie de Martin Hirsch, mais on accepte d’être à la même tribune que Mélenchon pour qui les allemands restent nos ennemis de toujours, en un mot des « boches », oui il peut être fier d’être comparé à Georges Marchais.

Alors que la liste des Européennes avait été une liste d’écologistes ouverte aux verts, nous étions revenu à une liste verte ouverte à certains autres.

Mais l’appareil vert avait reçu le soutien d’ « amis » de Dany, qui jouaient aussi leur avenir, qui pour devenir sénateur, qui se voyait déjà candidat pour les présidentielles avant que ne soit mise en avant la candidature d’Éva Joly. Il ne faut pas croire que seul Jean Vincent Placé rêve d’un avenir ministériel, certes rêver de devenir ministre de l’intérieur est original, mais pas pour cet admirateur de Richelieu.

Ainsi tout conflit fut évité, ce dont profitaient les verts, seul Dany tapait régulièrement sur la table. On demandait aux « Amis d’Europe Écologie » de mettre leurs critiques en sourdine, on ne voulait pas revoir l’opposition Vert Génération Écologie des années 90, où pourtant nous avions déjà fait 15% aux régionales. Quel gâchis.

Le rassemblement des écologistes a pour l’instant échoué, pas de relation avec Cap 21, pas de relation avec le MEI, avec Génération Écologie, le complexe hégémonique dénoncé face au PS revient ici au galop. Nombreux sont ceux qui nous ont déjà tourné les dos, le PS peut se frotter les mains.

Au moment même où les écolos allemands tannent les sociaux-démocrates dans les sondages, où ils sont en train de gagner Berlin, nous allons à nouveau jouer dans la cour des petits.

Quant à moi j’attends encore un peu, que va-t-il se passer après Lyon ?

J’espère que les « Amis d’Europe Ecologie », tous ceux qui ont rejoint « Nous sommes en marche » et les écologistes qu’on a tenus le plus loin possible de ce processus, nous allons enfin nous voir avec Dany pour faire le point, et ce avant la fin de cette année.

Crédit photos : Gorgonzola, TVmag

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , ,

5 Réponses »

  1. En ce jour de grand rassemblement , mes chers frères : ite missa est.
    Ce qui avait été prédit advint. Rien à ajouter

    Hier sur France- Inter aux infos de 13h, DCB interrogé par la journaliste au téléphone a dit qu’il était prêt à accueillir Borloo, Jouanno et un(e) troisième , à avoir un entretien avec eux; sous condition quand même, il faut ce qu’il faut, c’est qu’ils quittent ce gouvernement.
    Et il était sérieux. S’imagine -t- un seul instant que ces gens très très à droite vont quitter Sarkozy? Si c’était le cas cela prouverait que EE c’est du grand n’importe quoi.
    Il est vraiment prêt à beaucoup de choses pour racoler.
    Moi je dis : DOMENECH PRESIDENT!!

  2. Il y a une grande distance entre le mouvement qui se crée aujourd’hui et celui que j’ai soutenu avec force aux Européennes et avec encore plus de force aux Régionales. Anti-sarkozyste virulent, j’ai l’habitude de l’errance: j’étais venu à Europe Ecologie après avoir participé à la fondation du MoDem (seul parti politique auquel vraisemblablement j’aurai appartenu de toute ma vie) et l’avoir quitté avec une grande déception, à cause de la faiblesse de sa démocratie interne. Je suis de Droite Modérée (Intègre) et n’ai rien à faire dans un mouvement qui préfère s’allier (comme aux Régionales) plutôt au Front de Gauche qu’au MoDem. Mais je n’aime pas brûler ce que j’ai aimé. Je préfère aller voir ailleurs et oublier. Un récent article du Nouvel Observateur m’indique qu’en fait, je suis plutôt représentatif de 2 électeurs d’EE aux Européennes sur 5. Alors ne soyez pas surpris si ce nouveau parti ne réitère pas l’exploit des Européennes.

  3. rien à faire du verre à moitié plein ou vide ….

    le plus important est que ces zigues se bougent le cul sur des sujet écologiques triviaux afin de sortir
    les laissés pour compte de la merde laissée par les biens pensant et qui ont la patée issue
    de chez « Bio-fauchon » ….

Laisser une Réponse

*