La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Convergence-s : faire converger écologie et socialisme pour une gauche du 21e siècle

Par      • 18 Oct, 2009 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Après Nîmes et la magnifique journée des Amis d’Europe Écologie le 27 septembre à Paris, Eric Loiselet m’a proposé de rejoindre le réseau social qu’il vient d’initier sur Ning : convergence-s. Eric est un camarade de route de Rénover Maintenant et de Désirs d’avenir. L’objectif de ce réseau et de ce groupe de réflexion est de savoir comment faire converger écologie et socialisme pour une gauche du XXIe siècle.

Convergence-s

Le fait d’appartenir à ce groupe ne veut pas dire que je redeviens membre du Parti Socialiste. Je ne le redeviendrai jamais. Après trois ans de militantisme total, j’ai écrit ici tout ce que je pensais. Ce que je vois aujourd’hui du Parti des Verts n’est guère mieux, à vrai dire ! C’est peut-être encore pire. Le PS m’a permis de comprendre comment devenir un astre mort en politique. J’ai confiance dans l’absence d’intelligence collective des autres représentants des partis de gauche pour en faire autant.

La passerelle que vient de lancer Eric Loiselet est de celles qui vont nous permettre, je le crois, d’aller plus avant dans le nécessaire rassemblement autour des valeurs de l’écologie politique qui, de mon point de vue, sont viscéralement de gauche. C’est pourquoi, aujourd’hui, fort de mes valeurs (de gauche), je n’ai plus peur de tendre la main à ceux qui veulent se lancer à nos côtés dans la construction collective d’un projet d’écologie politique pour la France. Il est urgent aujourd’hui de casser les codes si nous voulons nous sortir du bac à sable électoraliste dans lequel certains continuent, avec habileté et dans le souci d’eux-mêmes, de nous enfermer.

J’espère que ce temps et cette énergie passés ensemble se concrétiseront en 2012. A moins qu’il ne soit encore un peu trop tôt ! Sachons alors être patients même si le temps est la denrée la plus rare pour l’humanité.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

4 Réponses »

  1. Je rejoins aussi Convergence-s.

    Logiquement, puisque cette initiative était discutée depuis quelques temps au sein du pôle écologiste du PS. En effet, même si je ne suis plus membre du PS depuis deux mois, je continue de suivre les débats du pôle.
    La logique de ce regroupement étant de dépasser les clivages de parti, et de « lancer des passerelles », comme dit Eric Loiselet, je n’ai évidement pas été radié de la liste de discussion.

    Convergence-s poursuit donc cette dynamique en permettant de garder un lien entre les membres du PS qui rejoignent les listes région-écologie, et risque donc de se faire exclure de ce parti.

    C’est intéressant également que cette initiative s’élargissent aux « socialistes » en général, comme toi Denis, et non aux seuls anciens membres du pôle.
    Car cette dynamique peut intéresser pas mal de monde. je pense que nous ne serons pas les seuls dans l’Eure.

  2. @Guillaume

    Thierry Lavallé en fait également partie. Heureux que nous nous rejoignions !

  3. @Denis

    Je comprends tout à fait ton impatience à vouloir sortir de la « logique des astres morts ».A bien des égards,elle est aussi la mienne mais cette main que tu tends s’adresse-t-elle aussi aux adhérents du Modem?Pour convaincre,une réponse claire s’impose.
    Merci

    jp

  4. Je crois que la nébuleuse polycentrée qu’André Gattolin appelait de ses vœux est en train de se constituer. Après des personnalités de CAP21, après qu’Eric Loiselet a rejoint Europe Écologie, il reste des tas de gens à convaincre de la nécessité d’un grand mouvement – et non parti politique – autour d’un projet d’écologie politique. Le travail le plus compliqué est à faire auprès de certains verts.

    Forts de nos valeurs, de nos différences, de notre histoire, de notre culture, de qui ou de quoi aurions-nous bien peur à cohabiter dans une structure où toutes les sensibilités seraient représentées, des atermondialistes aux démocrates du Modem ?

    Ce qui se dessine est une fabuleuse recomposition politique qui ne dit pas son nom. Malgré les difficultés que nous rencontrons ici et là, je crois que le mouvement est désormais enclenché. Je continue de croire que c’est là la seule alternative pour porter un projet humaniste face à Sarkozy en 2012. Reste à trouver des règles pour vivre ensemble. Pour l’instant, c’est un peu compliqué et c’est du genre « au plus fort la pouque » ! Gageons que ça change au plus vite.