La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Congrès EELV : le retour des Taliverts !

Par      • 24 Avr, 2011 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Ce n’est pas la première fois que les Verts s’en prennent à Dany Cohn-Bendit. Mais cette fois, craignant de perdre la direction du mouvement à l’occasion du prochain congrès des 3, 4 et 5 juin à la Rochelle, ils cherchent  à l’écarter de la direction du mouvement, invoquant les incompatibilités statutaires. Avec 16% aux élections européennes de 2009, le moins qu’on puisse dire est que nos Taliverts n’ont même pas la reconnaissance du ventre.

Le financement de la campagne des Européennes

Le 2 mai 2010, j’avais été le destinataire d’un curieux message dont je vous livre ici la teneur.

« Dans les faits elle [NTLDR Suzanne Auger, trésorière de la campagne Europe Ecologie aux Européennes] n’a pas eu le contrôle de tout, nous ne pouvions contrôler du nationale les dépenses des circonscription comme habituellement, DCB a fait des dépenses de prestige (Odéon, Cartoucherie), les non-Verts se sont fait rembourser des hôtels et des restau au delà des normes des Verts et ont s’est retrouvé de 300 000 euros au delà du demi plafond, si on y ajoute les dépenses non remboursable on a un trou de 600 000 euros. »

Le 7 février de cette année, le Canard Enchaîné révélait un trou dans les comptes de la campagne européenne Europe Ecologie de 200000 euros. Nous sommes, là, très loin des 600000 euros de notre brave informateur. A chacune des ses interventions médiatiques, Cécile Duflot nous rappelle la nécessité de faire de la politique autrement  !!! Nous attendons toujours qu’elle nous donne une explication plausible relative à l’origine de ce « trou ».

Mal barré  ?

Cette fois, nos Taliverts nous remettent le couvert. Alors que Dany et ses copains non-verts auraient été à l’origine du trou financier des Européennes, le député européen n’aurait pas reversé ses indemnités depuis 2 ans. Dans un article publié dans le JDD, le député européen explique, manifestement un peu agacé,  qu’il n’a toujours pas été remboursé de son avance de 30000 euros. Il est aujourd’hui clairement menacé de ne pas pouvoir porter la motion Construire l’Ecologie pour Tous et Toutes lors du prochain congrès EELV des 3, 4 et 5 juin à la Rochelle. Or, après la fusion avec la motion EELV2 de Pierre Larrouturou, c’est la motion de Dany qui serait sur le point de recueillir l’assentiment du plus grand nombre !

Mais il y aurait plus gênant pour le député européen. Les statuts  EELV ne permettraient pas la présence d’un député ou d’un sénateur au sein du bureau exécutif du mouvement EELV. Dany Cohn-Bendit, Jean Dessessard et Sandrine Bélier entrent dans ce cas de figure. Ils ne pourraient donc pas porter la motion qu’ils sont censés représenter !

D’après nos informations, d’autres signataires de la motion CETT/EELV2 seraient dans le collimateur : Pierre Larrouturou et Laurence Vichnievsky n’étaient pas à jour de leurs cotisations et/ou de leurs reversements. Ils avaient jusqu’au vendredi 18 avril pour régulariser.

Dany, ce pauvre hère !

Dany, un homme hors de FranceMais le pire pour Dany Cohn-Bendit n’est peut-être pas là. Il est… « hors de France » ! Après les élections européennes de 1999, Dominique Voynet lui avait déjà fait remarquer d’une manière empreinte de grande délicatesse : « Maintenant tu t’en vas, on te paye un billet aller simple pour Francfort. »

Le « bon mot » de la sénatrice-maire de Montreuil n’était pas sans rappeler la mesure d’expulsion prise par le gouvernement français le 24 mai 1968 à l’encontre de Daniel Cohn-Bendit. A l’époque, Charles de Gaulle entendait mettre un terme à la chienlit. Le Grand Charles peut dormir en paix à Colombey : les Taliverts ont repris le flambeau.

Crédit photos : Tatartist, le centre de l’affiche

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses »

  1. C’est beau c’est beau la vie……

Laisser une Réponse

*