La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Appel pour un rassemblement Haute Normandie Ecologie !

Par      • 29 Juin, 2009 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Après que le CNIR des Verts, à l’unanimité, a décidé la poursuite du rassemblement Europe Ecologie, après qu’il a décidé de construire des listes autonomes à l’occasion des élections régionales de mars 2010, je proposerai dans les prochains jours, avec d’autres, l’organisation des assises de l’écologie politique en Haute-Normandie.

Il s’agit, au cours de ce rendez-vous que nous pourrions envisager dès la fin du mois d’août, d’organiser sans exclusive un vaste débat afin de déterminer les orientations d’une liste de rassemblement de l’écologie politique en Haute Normandie.

Ces débats pourraient s’articuler en atelier sur la base des compétences des régions :

  • lycées/apprentissage
  • formation professionnelle
  • développement économique et emploi
  • transports régionaux
  • l’aménagement du territoire

Quelques idées… qui sont faites pour être partagées…

  • Mise en place d’un « Small Business Act écologique régional » en favorisant les entreprises industrielles et agricoles qui s’intègrent dans la mise en place de circuits courts
  • Mise en œuvre d’un plan bois par une campagne de reboisement massive avec des essences à croissance rapide (frêne, bouleau, saule, noisetier, …) en favorisant la mise en place d’entreprises d’insertion chargées de l’exploitation de ce bois et en créant des filières d’enseignement professionnel
  • Aides agricoles prioritaires à la filière bio et à une agriculture paysanne de proximité par le développement du réseau des AMAP
  • Aide aux économies d’énergie, au développement des énergies renouvelables, aides au financement de fermes solaires au niveau des lycées, des bâtiments publics et industriels notamment
  • Mise en place d’un vaste plan fibre haut-normand favorisant la pratique du télétravail en aidant à sa mise en place par la formation professionnelle
  • Gares de co-voiturage régionales
  • Programme régional de lutte contre l’illettrisme
  • Plan de vulnérabilités climatiques (Plan Climat Territorial Intégré)
  • Gouvernance : le Grand Paris et/ou le Grand Rien avec la réunification des deux Normandies (la Haute et la Basse), enjeux de la gouvernance territoriale ?
  • Lutte contre la brevetabilité en déclarant la Région Haute-Normandie hors OGM et en conditionnant les aides aux lycées et à l’enseignement supérieur, à la formation professionnelle au fait de développer l’utilisation des logiciels libres.
  • Financement de l’économie sociale et solidaire selon des modalités pluri-annuelles et durables
  • Construire des indicateurs de la mesure de l’efficacité de l’action de la Région Haute-Normandie

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

4 Réponses »

  1. Concernant les essences sus nommées :

    -a) Bouleau
    -b) Frêne

    Elles possèdent un très fort potentiel allergisant dans un environnement
    péri-urbain …

    Pourquoi ne pas penser aux espèces suivantes :

    -a) Bambou
    -b) Miscanthus
    -c) Polownia

    En effet, la revégétalisation des terrains industriels à décontaminer
    reste une chose à faire du fait de la désindustrialisation de notre tissus
    économique …

    Lorsqu’un système économique veut obtenir de la main d’œuvre à
    bon marché, il lui suffit d’inventer des loi plus draconiennes afin
    de pouvoir simplement payer à bon compte des
    esclaves ou cerfs ( ex. : goulags ou bagne ) ….

    Quand pourra t-on employer des moyens de locomotion non polluant
    en site propre (voies vertes) …

    La solution du télé-travail est une excellente idée, mais encore
    faut il qu’il y ait des débouchés dans ce domaine du fait qu’il est très
    facile de délocaliser ce genre d’emploi en direction des moins disant
    afin de pouvoir proposer des prix bas afin de casser les prix
    du marché …

    À force de vouloir obtenir le moins cher en faisant supporter
    les effets néfastes à la collectivité …

    Promouvoir l’agriculture « bio » est une bonne idée, mais comment
    réaliser un tel challenge lorsque les carburants ne seront plus
    abordables ….

    Faut il prendre exemple sur les Amish et autres Quackers
    pour simplement trouver la voie …

    Le mode de transport Hypomobile risque de reprendre du service pour
    des tâches courantes :

    -a) transport local de petits colis
    -b) services communaux

    Les coursiers à vélo ne sont pas oubliés dans l’idée de développement
    durable …

    La solution la plus sage concernant les batiments publics consiste
    en premier par rénover les bâtiments publics vétustes ou mal isoslés …

    Si chaque citoyen possède 2 m² de panneau solaire (ex. : chauffe eau )
    quel est la part énergétique ainsi consommée ?

    liens :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Miscanthus_géant
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paulownia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bambou

    http://preview.tinyurl.com/mujwta
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Messager_à_vélo

  2. En me relisant ( commentaire de ce jour) sur le blog voie
    militante, j’ai vu que mon commentaire était incomplet et
    imparfait …..

    Dans le domaine de l’habitat individuel ( quartier « Ã©colo » )

    Je souhaiterai si possible que l’on pense en petites unités de
    production et de consommation d’energie :

    -a) laverie automatique de quartier
    -b) séchoir collectif ( hiver )
    -b) glacières ( congelateur et réfrigérateurs )
    -c) chaufferies collectives avec production electrique
    -d) récupétion de l’eau de lavage pour une réutilisation
    -e) station de lavage ( auto et vélo )

    les motifs sont simples :

    -a) Utilisation de machines de meilleure facture
    ( durable et dont le cycle de lavage dure 15′ )
    -b) Exploitation de l’energie disponible
    -c) Idem et reduction de l’energie consommée
    -d) Ãconomie de l’eau et recyclage vers les toilettes

    En annexe :

    -a) Ãquipement des maisons de panneaux solaires :

    – Photovoltaïques
    – Chauffants ( eau chaude )

    -b) Citernes de récupération d’eau de pluie
    -c) Vidangeoir pour légumier
    -d) Moyens de produire une eau « mixte » (presque potable)
    -e) « suppression » de la voiture ( garages collectifs )
    -f) Utilisation de l’espace libre pour des activités
    annexes ( suivant besoins )

    types d’habitations :

    -a) maisons jummelées ( 2 logements )
    -b) habitat collectif ( 4 logements )

    objectif :
    limiter au maximum le mitage des surfaces
    pour que les habitants puissent disposer
    d’un espace vert plus important ….
    mise ne place de jardins potagers ( possible )
    Remarque:

    les propositions existent et sont mis en oeuvre :

    -a) Pays Scandinaves
    -b) Freiburg I/br ( Allemagne )
    -c) Suisse
    -d) France ( Piscine )
    -e) France ( maison individuelle )

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Voici ce que je te propose comme solution :

    Soit une commune disposant d’une friche industrielle « propre »
    et ne disposant pas d’équipement adapté aux déracinés
    ( citadins « migrants » ) ….

    Pourquoi ne pas essayer de trouver des moyens de construction
    traditionnels (agriculture normande) pour des bâtiments publics ?

    Style d’architecture :
    hangar agricole en torchi
    procédé de construction ancestral
    Locaux :

    -a) Associations sportives et culturelles ….
    -b) Bureaux pour artisants locaux (tele-travail)*
    -c) Salle de seminaires ou de réunion ( 30 places )

    (*) societe de domiciliation et standard telephonique

    La plus grande installation consiterait en la réisation d’une
    piscine couverte utilisant les matériaux de construction
    disponibles sur place ou le plus proche possible ….

    Le mode de fonctionnement de la piscine serait élement
    intéssante, du fait que si l’installation est couplé à une
    ferme laitière ( biogaz ) et en plus des panneaux
    solaires …..

    Pour le retraitement des eaux :

    -a) création d’une mare de lagunage (biologique) contenant
    des plantes vertes
    -b) implanter des indicateurs sensibles et vivant
    ( faune d’eau douce ) ….

    Le resultat pourrait donner en plus une excellente attraction
    touristique et economique ….

    Motif :

    -a) vaches « chauffantes »
    -b) production piscicole locale de poisson d’eau douce
    -c) production d’écrevisses d’eau douce

    Quel en serait le coût pour une communautée communes ?

    Du fait que de plus en plus de personnes sont « inactives » comment
    faire pour qu’elles puissent pratiquer une activite physique dans
    le cadre associatif durant la journee

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Explication de la vache chauffante :

    Espece de ruminant intéressant pour la production et la
    revalorisation des produits extraits :

    -a) transformation laitière
    -b) utilisation des produits dérivés
    -c) réutilisation des intrants ( bouses )

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Les raisons sont simples (installations culturelles collectives) :

    -a) Remotivation des personnes en situation difficiles (ex. : RSA )
    -b) Personnes ayant des horaires décales
    -c) Mère de famille souhaitant pratique un sport
    -d) Jeunes étudiants ou scolaires ( horaires amménagés )
    -e) Pompiers ( exercice obligatoire )
    -f) Proposer une activité pour les retraités ou qu’ils servent
    d’encadrement

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Concernant l’ammégement des locaux (bureaux et dépendances ):

    -a) Inspiration d ‘essence de style japonais
    -b) Lieux de restauration sommaire possible sur place
    -c) Locaux couplés à une salle de réunion ou de séminaires
    -d) Installation et mise en place d’un vestaire
    -e) Mise ne place de casier à chaussures personnalisés

    Motivation sur l’aménagement ( sus nommé ) :

    Garder au maximum possible les locaux propres et agréables

    Limiter au maximum possibles les interventions des
    techniciennes de surface ….

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    L’agriculture devra penser à nouveau à employer la traction
    animale et sans renoncer aux progrès de la machine agricole …

    Pourquoi ne pas penser que pour certains travaux le cheval est
    mieux adapté aux travaux légers ne nécessitant que peut
    d’énergie ….

    Le fait de retourner la terre sur des profondeurs très importantes
    dérègle tout la biodynamie du sol ( cf demeter & Jean-Marie De France )

    Ensuite, concernant les travaux forestiers il serait temps de penser
    à trouver une alternative aux engins épendeur d’huile bruyants et
    qui consomment une énergie fossile limitée …..

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Bref, comment concilier un avenir où l’énergie sera de plus en
    plus difficile à obtenir ou à produire …

    #-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

  3. Dans un premier temps, et sans préjuger des orientations prises au niveau régional ou national, il semblerait utile de procéder à un audit poussé concernant la consommation énergétique de l’habitat collectif (et pas seulement bas de gamme), qui peut représenter une part importante de la population suivant les communes.

    L’idéal serait que cet audit soit conçu et mis en oeuvre hors de tout champ électif ou bien en associant plusieurs champs et niveaux électifs, ce qui revient au même.

    Sans entrer dans les détails, concernant une ville voisine de 50.000 habitants dont on peut estimer le pourcentage d’immeubles collectifs à plus de 20%, tout bailleurs confondus, il est remarquable de constater que les investissements visant à réduire la consommation énergétique de ces bâtiments est proche de zéro depuis vingt-cinq ans.

    Ayant eu à intervenir dans une résidence privée, j’ai rencontré un « diagnostiqueur » sortant d’un appartement voisin.
    Selon lui, la dépertition thermique de cet appartement (luxueux) était supérieure à 40%, les coffres de volets roulants au ras des plafonds étant constitués de simples planches d’agglo de 12 mm, à peine ajustés et donnant directement sur l’extérieur.
    Ce que j’avais déjà constaté il y a vingt ans.

    @ Bernard

    Dans certains travaux, les chevaux reviennent vite et fort.
    Ex : Débardage dans certaines parcelles de bois difficiles, on vient de s’aperçevoir de leur efficacité.